Championnat Endurance 2011

Silverstone : Peugeot l'emporte

Jean-François Destin le 13/09/2011

Partagez

réagir


DPPI
Après 6 heures d’une course à suspens qui a ravi les 40.000 spectateurs présents, les deux constructeurs ont franchi la ligne d’arrivée à 1’29’’763 d’intervalles mais c’est finalement Peugeot qui a eu le dernier mot. La 908 N°7 pilotée par Pagenaud et Bourdais devance la R 18 TDI N°1 de Fassler/Bernhard. Un unique face à face puisque les deux autres voitures engagées par Peugeot et Audi se retrouvent 7ème (la N°2 de Mc Nish/Kristensen) et 8ème (la N°8 de Sarrazin/Montagny) suite à des incidents de course.

Peugeot signe ainsi sa troisième victoire en ILMC cette année et creuse son avance au championnat avec 153 points contre 108 à son concurrent allemand. On s’en était aperçus aux essais en partie perturbés par la pluie, les 908 et R18 TDI, très proches en performances, ne pourraient se départager sur ce circuit ultra rapide que grâce à l’habileté des pilotes à déjouer les pièges du trafic (48 voitures au départ !).

DPPI

DPPI
Dans les deux camps briguant la victoire, la première heure de course allait pénaliser la moitié des effectifs. Montagny gêné par un autre concurrent sortait au virage de Copse et perdait plusieurs tours pour réparer sa 908. Mc Nish qui s’était déjà permis un tête à queue durant le tour de formation endommageait sa direction dans un accrochage avec une Ferrari.

Dès la mi-course, on comprit que l’affaire allait se jouer entre la 908 de Pagenaud/Bourdais et la R18 TDI de Fassler/Bernhard. Mais la chance allait s’inviter en faveur des français, Bernhard devant changer son capot à la suite d’une touchette. Les deux voitures de tête étant dans le même tour, Pagenaud, malgré des problèmes de pneumatiques, réussit à contrer le retour de l’allemande.

DPPI

DPPI
A noter en LMP1 "essence" la bonne performance du Oak Racing, 3ème avec sa Pescarolo Judd et devant le proto d’Henri Pescarolo conduit par Collard, Tinsseau et Jousse.

Dans les autres catégories, les batailles ont été homériques. La Zytech du Greaves Motorsport s’impose en LMP2, la Ferrari 458 AF Corse en GTE Pro et surprise, la Porsche 911 RSR de Imsa Performance en GTE AM, la Corvette C6-ZR1 de Larbre Compétition, en tête de la catégorie au championnat ne finissant que 4ème.
article précédent  6 heures de Silverstone : Peugeot et Audi se retrouvent

Page précédente
6 heures de Silverstone : Peugeot et Audi se retrouvent

article suivant  Petit Le Mans : Peugeot en quête d'un 2ème sacre

Page suivante
Petit Le Mans : Peugeot en quête d'un 2ème sacre

Partagez

réagir

Commentaires