Championnat Endurance 2011

12 Heures de Sebring : tour d’horizon des autres catégories

Loïc Bailliard le 18/03/2011

Partagez

réagir

Si la catégorie reine verra notamment la première sortie de la Peugeot 908, cela ne doit pas faire oublier le reste du plateau, présentant autant de nouveautés qu’il promet de belles bagarres.

Le LMP2 sera cependant le parent pauvre de cette première manche, avec seulement 4 concurrents. Il s’agit cependant d’une belle occasion de constater que la Oreca Nissan du Signatech est particulièrement rapide entre les mains de Soheil Ayari sur le tracé américain, avec plus de 2 secondes d’avance dans les essais libres face à la Lola-Honda ouverte de Level 5. On retrouvera également au départ une seconde Lola-Honda, fermée celle-ci, et la LMP2 du Oak Racing.

Signatech, Oreca-Nissan

Level 5, Lola-Honda
En GT, c’est la Ferrari 458 Italia qui sera la vedette du championnat. Pour sa première sortie en endurance, l’Italienne est déjà très véloce et est pour l’instant en tête de classement entre les mains de Frederic Makowieck pour le Luxury Racing.

Etonnamment, Jaime Melo et ses camarades de Risi Competizione tout comme les deux 911 du Flying Lizard n’ont pas fait d’étincelles durant les séances libres.

Luxury Racing, Ferrari 458 Italia

BMW Motorsport, M3 GT
Mais que ce soit les BMW M3 GT (apparemment enfin à l’aise), les Corvette C6 ZR ou les F430 de l’année dernière, la concurrence sera rude. Avec 12 concurrents se tenant à moins de 2 secondes les uns des autres, la bataille sera de toute façon sans merci.

Pour les LMPC et GTC, championnats monomarques au sein du championnat, pas de changement par rapport à la saison 2010. les protos seront toujours des Oreca FLM09, tandis que le GT apportera son indispensable lot de Porsche 911 GT3 Cup à la course.

C’est aujourd’hui qu’a lieu la séance d’essais qualificatifs, avec un départ demain matin (heure locale).

Extreme Speed, Ferrari 458 Italia
article précédent  12 Heures de Sebring : les fausses retrouvailles Peugeot/Audi

Page précédente
12 Heures de Sebring : les fausses retrouvailles Peugeot/Audi

article suivant  12 Heures de Sebring : Peugeot gagne grâce à Oreca

Page suivante
12 Heures de Sebring : Peugeot gagne grâce à Oreca

Partagez

réagir