Championnat Endurance 2011

Petit Le Mans : Peugeot en quête d’un 2ème sacre

Jean-François Destin le 30/09/2011

Partagez

réagir

N°7  Davidson/Bourdais/Pagenaud
N°7 Davidson/Bourdais/Pagenaud Peugeot
N°1 Bernhard/Fässler/Dumas
N°1 Bernhard/Fässler/Dumas Audi
Malheureux aux 24 Heures du Mans mais largement en tête du Championnat ILMC (Intercontinental Le Mans Série), Peugeot retrouve Audi samedi sur le difficile circuit de Road Atlanta en Géorgie. Pour obtenir une deuxième victoire de rang en ILMC après celle acquise déjà face à Audi en 2010, l’équipe française a engagé à Petit Le Mans deux 908 officielles pilotées pour la N°7 par Davidson/Bourdais/Pagenaud et pour la N°8 par Montagny/Sarazin/Wurz. Peugeot aura cette fois le renfort de la « vieille » 908 du team Oreca conduite par Lapierre/Minassian/Gené. Celle-là même qui, en début d’année, a remporté les 12 Heures de Sebring ! Hughes de Chaunac, patron d’Oreca, ne se prive d’ailleurs pas de rêver à un nouveau succès aux Etats-Unis même s’il sait sa voiture 2 secondes plus lente que les 908 d’usine et les Audi R18.
N°10 Lapierre/Minassian/Gené
N°10 Lapierre/Minassian/Gené Peugeot
N°2 Kristensen/McNish/Capello
N°2 Kristensen/McNish/Capello Audi
Les Allemands d’Audi Sport Team Joest ne compteront que sur deux R18 confiées pour la N°1 à Bernhard/Fässler/Dumas et pour la N°2 à Kristensen/McNish/Capello. Huit fois vainqueur des 24 Heures du Mans et auteur d’une carrière éblouissante en Endurance, le Danois Kristensen adore le circuit d’Atlanta.

« Pour moi, il fait partie avec ceux de Sebring et du Mans du grand Chelem de l’Endurance. L’écueil ici vient du trafic rendu intense et permanent par près de 60 voitures sur une piste sinueuse de 4 kilomètres. Même en étant plus rapide, il est très difficile d’exploiter à fond la R18. Et sur une épreuve de 10 heures, il faut rester concentré car tout peut arriver d’une seconde à l’autre ».
OAK Pescarolo
OAK Pescarolo OAK Pescarolo
Oreca
Oreca Oreca DPPI
Chez Peugeot, la confiance règne. Les essais se sont bien passés et Davidson s’est remis de sa chute de vélo qui l’a privé des 1000 km de Siverstone « J’ai un peu de mal en sortant de la voiture mais je ne ressens aucune gêne pour piloter ».

Treize voitures sont engagées en LMP1. A part les deux dieselistes Peugeot et Audi très au dessus du lot en performances, on note la présence de la Rebellion V8 Toyota de Prost et Jani, des deux Pescarolo du Oak Racing de Jacques Nicolet et de l’AMR Lola Coupé d’Aston Martin Racing pilotée par Fernandez, Mûcke et le Français Primat.

En LMP2 , c’est morne plaine avec cinq engagés, deux HPD Honda, deux Oak Pescarolo et l’Oreca 3 du team Signatech Nissan.

En GT Pro, l’empoignade mettra aux prises pas moins de 19 voitures. Avec les duels attendus entre BMW, Ferrari et Porsche. En GT AM, on suivra particulièrement la course de la Corvette C6-ZR1 de Larbre Compétition, de l’Aston Martin Vantage du Gulf AMR Middle East et de la Porsche 911 RSR de Proton Compétition.
article précédent  Silverstone : Peugeot l'emporte

Page précédente
Silverstone : Peugeot l'emporte

article suivant  Petit Le Mans : Peugeot gagne et garde son titre

Page suivante
Petit Le Mans : Peugeot gagne et garde son titre

Partagez

réagir

Commentaires