Championnat Endurance 2011

6 Heures du Castellet : démarrage en demi-teinte

Loïc Bailliard le 30/03/2011

Partagez

réagir

Pescarolo Sport
Pescarolo Sport DPPI
Rebellion Racing
Rebellion Racing DPPI
C’est ce week-end des 2 et 3 avril 2011 que la saison de Le Mans Series sera lancée avec les 6 Heures du Castellet sur le mythique circuit du Sud de la France. Si la perspective du démarrage du championnat d’endurance européen est évidemment réjouissante, c’est une course en demi-teinte, marquée par l’absence des grands teams, qui sera offerte en ces premiers jours d’avril.

Une fois n’est pas coutume, le LMP1 sera en effet le parent pauvre de l’épreuve, avec seulement 5 voitures engagées. Le retour du team Pescarolo Sport avec la Pescarolo-Judd #16 reste évidemment une véritable satisfaction, d’autant que « Mr Le Mans » a ses chances de victoire en l’absence d’Audi, Peugeot et Aston Martin. Il devra toutefois se confronter aux deux Lola-Toyota du Rebellion Racing (#12 et #13) ayant fait leurs preuves lors des journées test les 11 et 12 mars sur ce même Paul Ricard. un troisième châssis Lola sera engagé par le Guess Racing Europ (#18), cette fois motorisé par Judd. Enfin, la Zytek 09SC #20 du Quifel - ASM, également très véloce en test, complètera le plateau LMP1.
Pecom Racing
Pecom Racing DPPI
TDS Racing
TDS Racing DPPI
Le LMP2 devrait être le théâtre de belles bagarres, avec 9 engagés et des voitures globalement très performantes. On pense évidemment aux HPD ARX-01d de RML (#36) et Strakka (#42), aux Oreca 03 Nissan (Boutsen Energy Racing #45 et surtout TDS Racing #46, très rapide lors des test days) et Judd (Race Performance #40) ou encore à la Lola Judd de Pecom Racing (#39).

En GT Pro, la Ferrari 458 Italia fera son baptême de piste avec l’AF Corse (#51 et #71) et le JMW Motorsport (#66), en espérant qu’elle ne connaisse pas les mêmes soucis qu’à Sebring. Le plateau sera complété par deux Aston Martin Vantage (JOTA #79 et Young Driver #86), quatre Porsche 911 RSR (Prospeed #75, IMSA #76, Felbermayr #77, Gruppem-Eterniti #78) et la Ferrari F430 GT #89 du Hankook Farnbacher.
AF Corse
AF Corse DPPI
Hankook Farnbacher
Hankook Farnbacher DPPI
Les plateaux ne devraient donc pas décevoir pour ce premier rendez-vous européen, même s'il est clair que les 1000 km de Spa restent encore cette année la véritable répétition générale des 24 Heures.

Côté programme, les essais qualificatifs auront lieu samedi 2 avril entre 13h45 et 14h35 puis le départ de la course sera donné le lendemain à 12h00.

DPPI
article précédent  12 Heures de Sebring : BMW triomphe, Level 5 s'impose

Page précédente
12 Heures de Sebring : BMW triomphe, Level 5 s'impose

article suivant  6 Heures du Castellet : Pescarolo devance les Lola

Page suivante
6 Heures du Castellet : Pescarolo devance les Lola

Partagez

réagir

Commentaires