Tour Auto 2001

En cette année 2001, le Tour Auto célèbre le dixième anniversaire de sa renaissance. Du 9 au 14 avril, plus de deux cents équipages vont fêter dignement l’évènement, dont plusieurs en provenance de pays lointains : Chine, Brésil, USA, Equateur, Afrique du Sud.

sommaire :

SIATA Daina SL Sport

Gilles Bonnafous le 14/04/2001

Partagez

réagir

Voiture de caractère, la Siata Daina SL Sport engagée au Tour Auto l’est assurément. À cette qualité, elle en ajoute une autre, la rareté. C’est peu dire, car en réalité, elle est unique.
SIATA
G.Bonnafous
SIATA
G.Bonnafous
Habillée de cette carrosserie aux formes baroques et aux chromes excentriques, cette singulière GT a été construite à un seul exemplaire. Sortie des ateliers Siata en 1952, elle a reçu une robe — entièrement en aluminium —, dont la paternité est incertaine. Elle a pu être réalisée par Ghia ou par Vignale — peut-être sur un dessin de Michelotti.

Son propriétaire, Alexander Fyshe, un Anglais résidant à Londres, en a fait l’acquisition il y a onze ans. La voiture se trouvait en Suisse, où elle avait demeuré très longtemps, probablement après un séjour aux Etats-Unis.
SIATA
G. Bonnafous

La Siata Daina est (naturellement) équipée d’un moteur Fiat. Il s’agit d’un 1400 porté à 1500 cm3 par Siata, qui l’a par ailleurs profondément remanié (vilebrequin, arbre à cames, etc.). Ainsi gonflée, cette mécanique développe entre 90 ch et 100 ch. Point remarquable pour l’époque, la boîte de vitesses possède cinq rapports, dont le dernier, assez long, autorise une vitesse maximum de 180 km/h. La voiture est également dotée (d’origine) d’un réservoir de compétition de 80 litres.
SIATA
G.Bonnafous
SIATA
G.Bonnafous
Si Alexander Fyshe participe au Tour Auto pour la première fois avec la Siata, il y a plusieurs années déjà que cette idée lui trottait dans la tête. Mais par la faute d’un moteur qui rendit l’âme il y a deux ans, il a dû attendre jusqu’à aujourd’hui. Alexander Fyshe est également un habitué des Mille Milles, auxquels il prend part régulièrement au volant d’une OSCA MT 4. Une voiture qui a couru les 24 Heures du Mans en 1954 (engagée par l’usine) et qui a gagné sa classe aux Mille Milles de 1956.
article précédent PORSCHE 904 GTS

Page précédente
PORSCHE 904 GTS

Partagez

réagir

Commentaires