Tour Auto 2001

En cette année 2001, le Tour Auto célèbre le dixième anniversaire de sa renaissance. Du 9 au 14 avril, plus de deux cents équipages vont fêter dignement l’évènement, dont plusieurs en provenance de pays lointains : Chine, Brésil, USA, Equateur, Afrique du Sud.

sommaire :

La quatrième étape

Gilles Bonnafous le 14/04/2001

Partagez

réagir

Disputée sous un ciel en demi-teinte, la quatrième étape conduisait le Tour Auto de Carcassonne à Aix-en-Provence. En l’absence de circuit, ce sont trois épreuves spéciales sur route qui étaient au programme de la journée.

L’étape fut marquée par un festival de Jean-Marie Almeras, enfin débarrassé des ennuis qui le poursuivaient depuis le départ. Dans la première épreuve, courue entre Villardonnel et Salsigne, au Nord de Carcassonne, sa Porsche 911 Turbo devançait la 356 de Walter Röhrl et la Ferrari 365 GTB 4 de John Bosch.

Même scénario ou presque dans la deuxième E.S., disputée entre les villages de Neffiès et de Cabrières, à l’Est de Bédarieux. Almeras remportait l’épreuve devant Mérian, sur Ligier JS 2, et Bosch (Ragnotti terminant quatrième).

G.Bonnafous

G.Bonnafous
Courue sous un Mistral aussi violent que glacial, la troisième épreuve spéciale se déroulait à Valligières, un village situé entre le Pont du Gard et Bagnols-sur-Cèze. Le déroulement en fut interrompu à plusieurs reprises par une sortie de route de la Porsche 911 des Américains Lewis et Bouzaglou, ainsi que par des riverains qui voulaient sortir de chez eux… A l’arrivée, même classement que dans les deux précédentes épreuves, à ceci près que Ragnotti remplaçait Mérian à la deuxième place.

Coup de théâtre en fin d’étape : le leader du Tour, Hugenholtz sur Ford GT 40, crevait en liaison sur la route d’Aix-en-Provence. Arrivé en retard, il écopait (fort normalement) d’une pénalité, qui lui coûtait la première place au profit de Jean Ragnotti et de Walter Röhrl, classés dans un mouchoir.

L’arrivée était jugée dans le cadre enchanteur du Cours Mirabeau, fraîchement remanié par l’ancien maire d’Aix. Avec un duel Ragnotti – Röhr en perspective, l’étape du lendemain s’annonçait palpitante.
article précédent  La première étape

Page précédente
La première étape

article suivant  La troisième étape

Page suivante
La troisième étape

Partagez

réagir

Commentaires