Tour Auto 2001

En cette année 2001, le Tour Auto célèbre le dixième anniversaire de sa renaissance. Du 9 au 14 avril, plus de deux cents équipages vont fêter dignement l’évènement, dont plusieurs en provenance de pays lointains : Chine, Brésil, USA, Equateur, Afrique du Sud.

sommaire :

La troisième étape

Gilles Bonnafous le 14/04/2001

Partagez

réagir

C’est sous un ciel clément que les 494 kilomètres de la troisième étape ont conduit le prodigieux musée roulant du Tour Auto d’Aquitaine en Languedoc avec un crochet par le Quercy.

La première des deux épreuves spéciales ayant été annulée pour des raisons de sécurité (problème de liaison radio), les concurrents ont enchaîné avec la seconde, disputée à Najac, dans le cadre grandiose des gorges de l’Aveyron, une spéciale courte de 4,9 kilomètres mais qui a suffi à Jean Ragnotti, impérial sur Alpine A110 1800 groupe IV de Francis Mercier, de " mettre " 4 secondes à la Ferrari Daytona de John Bosch. Superbe performance quand on connaît la différence de puissance qui sépare les deux machines. Welter Röhrl prend la troisième place derrière la 365 GTB/4.
L'ALPINE A 110 Berlinette 1800 Gr IV de RAGNOTTI / MERCIER
L'ALPINE A 110 Berlinette 1800 Gr IV de RAGNOTTI / MERCIER G.Bonnafous
La FERRARI 365 GTB/4 Comp 1971 de BOSCH / BOSCH
La FERRARI 365 GTB/4 Comp 1971 de BOSCH / BOSCH G.Bonnafous
A quelques encablures de Najac, le circuit d’Albi accueillait la longue caravane du Tour toujours saluée par les gestes admiratifs des spectateurs dans la traversée des villages. Sur l’asphalte albigeois Mérian et sa Ligier JS 2 prenait l’ascendant sur la Cobra Daytona de Hitchins et la FORD GT 40 de l’américain Mac Allister.

Il ne restait plus aux concurrents qu’à traverser la Montagne Noire pour rejoindre Carcassonne. Soit tout de même 110 kilomètres, au terme desquels les dernières voitures parvenaient au but la nuit tombée, pour se ranger dans l’exceptionnel décor de la fameuse cité médiévale. Quel parking de rêve que ces 200 machines alignées au pied de cette forteresse romane, orgueil du Languedoc.

A l’issue de cette troisième étape, Hügenholtz sur Ford GT 40 conserve la tête du classement général devant Monteverde sur Ferrari Daytona et Hitchins sur AC Cobra Daytona. En Catégorie Sport (Régularité), le podium est pour l’instant constitué du Belge Rommens (AC Cobra 260) de l’Urugayen Sielecki (Ferrari 275 GTB) et du français Aunay sur Porsche 911 RS 3 litres.
article précédent  La quatrième étape

Page précédente
La quatrième étape

article suivant  Le Tour Auto fête ses 10 ans

Page suivante
Le Tour Auto fête ses 10 ans

Partagez

réagir

Commentaires