24 Heures du Mans 2013

10h - 12h : Audi tient toujours en respect les deux Toyota

Jean-François Destin le 23/06/2013

Partagez

réagir


Audi

Audi
A trois heures de l’arrivée, Audi tient toujours en respect les deux Toyota. Mais on l’a vu dans le passé, une crevaison lente, un accrochage dans le trafic ou le plus insignifiant problème mécanique peut faire perdre au leader quelques précieuses minutes amenant à un duel final à la seconde près.

Dans les tribunes, les spectateurs qui ont affronté un temps presque froid toute la nuit espèrent vivre un suspens. Tout est possible car l’Audi R18 N°2, actuellement aux mains de Loïc Duval, n’a qu’un tour d’avance sur les deux Toyota TS030 de Davidson et Nakajima. Le jeune pilote français, auteur de la pole position a montré son sang froid mais il lui faudra maîtriser la pression de fin de course avec deux adversaires aux trousses.

Dans les rangs japonais, on a manifestement donné la consigne aux pilotes de hausser la cadence. Un exercice périlleux en raison d’averses éparses, on l’a constaté avec un « tout droit » de Nakajima en milieu de matinée. Sans aucun dommage heureusement pour la Toyota TS030 N°7.

Toyota sait aussi, en cas de défaillance, que Audi peut compter sur la N° 3 pilotée ce midi par Jarvis en quatrième position à moins de 2 tours. Lotterer sur la N°1 ne peut plus jouer les premiers rôles avec ses 10 tours de retard mais il roule à un rythme très élevé et s’est même permis d’afficher le record du tour en course en fin de nuit en 3’22’’746.

En LMP2, les deux Morgan Nissan Oak Racing tiennent le coup en tête, ce qui console Jacques Nicolet après l’accident de la N°45 aux couleurs Art Car dans une chicane des Hunaudières. Cette voiture avait été malmenée mais sans dommages peu de temps auparavant par la Ferrari 51 repartant de son stand brutalement en emmenant la conduite d’essence.

Quant à l’Alpine Signatech au fin fond du classement après sa sortie de route hier et le remplacement de l’alternateur, elle tourne toujours mais a dû faire face à des ennuis de freins et de boitier électronique durant la nuit. Elle occupe actuellement la 16ème place à 12 tours de la Morgan de Baguette, le leader de la catégorie.

En GTE Pro, l’empoignade farouche entre Aston Martin et Porsche a tourné provisoirement à l’avantage de l’Allemande après la destruction de la Vantage de Makowiecki sur accident peu avant 10 heures. Un « tout droit » dans le rail qui ressemble fortement à celui dont a été mortellement victime Simonsen hier soir sur sa Vantage Pro Am. Y aurait-il eu dans les deux cas un bris de suspension ? Aston Martin Racing devra répondre à cette question.

Jean-Philippe Boyer / ACO

Vincent Desmonts

Vincent Desmonts

Vincent Desmonts

article précédent  00h - 10h : Toyota a chassé toute la nuit l'Audi de tête

Page précédente
00h - 10h : Toyota a chassé toute la nuit l'Audi de tête

article suivant  Douzième succès pour Audi et neuvième pour Tom Kristensen

Page suivante
Douzième succès pour Audi et neuvième pour Tom Kristensen

Partagez

réagir

Commentaires