Championnat Endurance 2013

WEC : 6 Heures de Fuji - Toyota aligne deux voitures pour contrer Audi

Jean-François Destin le 18/10/2013

Partagez

réagir


Audi
Banzaï ou Hara Kiri à domicile, Toyota Racing joue gros sur son circuit personnel et devant ses fans ce week-end. Cette 6ème manche du WEC (World Endurance Championship) que l’écurie japonaise avait remporté de haute lutte l’an dernier face à Audi devrait permettre à l’équipe allemande de s’octroyer sa deuxième couronne mondiale. Après 5 victoires de rang et à trois épreuves de la fin de saison, la firme d’Ingolstadt n’a besoin que d’une voiture classée à Fuji pour être sacrée dès dimanche soir.

Toyota en a bien conscience mais sur ce Fuji International Speedway (situé à cent kilomètres de Tokyo) ou se trouvent les ateliers maison, tout autre issue que la victoire serait perçue comme un affront. Pour les dizaines de milliers de spectateurs (une des plus grosses audiences de l’année) mais aussi pour les 8 pilotes japonais engagés à commencer par Kazuki Nakajima qui partage le volant de la TS030 Hybrid N°7 avec Nicolas Lapierre et Alexander Wurtz, l’équipage vainqueur l’an dernier. La TS030 Hybrid N° 8 sera pilotée par Anthony Davidson, Sebastien Buemi et Stephane Sarrazin, auteurs d’une course fabuleuse et d’une deuxième place il y à un mois sur le Circuit d’Austin aux USA.

Toyota

Audi
Pris par le développement des protos conformes au règlement 2014, Toyota Racing n’a apporté depuis Austin que quelques modifications mineures à ses voitures. Malgré cela, le team nippon parait en mesure de mâter les deux R18 e-tron Quattro Hybride N° 1 et N°2 de Lotterer, Treluyer, Fässler et Kristensen, Duval, McNish. Les trois derniers nommés étant proches du sacre au classement pilotes.

Le plateau LMP1 comptera un cinquième engagé avec la Lola B12/60 du Rebellion Racing pilotée par Bellichi et Beche, Nicolas Prost étant mobilisé sous les mêmes couleurs pour Petit Le Mans sur le circuit de Road Atlanta en Georgie.

En LMP2, l’affrontement mettra aux prises dix concurrents.

L’écurie française Oak Racing engage 3 Morgan Nissan, le patron Jacques Nicolet partageant le volant avec la japonaise Keiko Ihara. Seule femme présente dans le Championnat du mode d’Endurance, Keiko, ambassadrice de Nissan, avait déjà côtoyé Nicolet aux 6 heures de Sao Paulo à bord de la « Art car ». Elle roule régulièrement à un niveau élevé dans des championnats internationaux et compte finir en bonne place à Fuji sur une piste qu’elle connait bien.

Toyota

Porsche
En tête du peloton LMP2, on retrouvera sans doute la rapide Oreca 03 Nissan du team G-Drive Racing de Rusinov, Martin, Conway et l’Oreca 03 Nissan du Delta-ADR pilotée par Tor Graves, James Walker et le très connu japonais Shinji Nakano. La Zytech N°41 5ème à Austin n’est pas là mais on retrouve les deux T128 de Lotus dont celle de Holzer, Kraihamer et Charouz très en verve aux Etats Unis il y a un mois.

En LMGTE Pro s’alignent les deux teams d’usine Aston Martin Racing et Manthey Porsche et l’écurie AF Corse très soutenue par Maranello. Les deux Vantage V8 lutteront avec les deux 911 RSR et les deux F458 Italia. A noter que la nouvelle balance de performance pénalise ici les Vantage V8 dont le réservoir passe de 95 à 90 litres.

En LMGTE Am, cette même balance réglementaire favorisera la Chevrolet Corvette C6-ZR1 de Larbre Compétition grâce à un agrandissement des brides d’admission. De quoi mieux contrer les trois F458 Italia, les deux Porsche 911 RSR et les deux Vantage V8.

Départ de la course (4 heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche). En direct sur Motors TV.

Clement Marin / DPPI
article précédent  WEC : 6 Heures d'Austin - Audi s'impose encore mais Toyota a bien résisté

Page précédente
WEC : 6 Heures d'Austin - Audi s'impose encore mais Toyota a bien résisté

article suivant  WEC : 6 Heures de Shanghai - le duel Audi-Toyota sera sportif mais surtout économique

Page suivante
WEC : 6 Heures de Shanghai - le duel Audi-Toyota sera sportif mais surtout économique

Partagez

réagir

Commentaires