Championnat Endurance 2013

WEC : 6h de Spa-Francorchamps - La bataille des Ardennes d'Audi et Toyota

Jean-François Destin le 03/05/2013

Partagez

réagir


Audi
L’ambiance sera chaude ce samedi dans le raidillon de l’eau rouge du très rapide circuit belge. Cet étroit goulet d’étranglement commandant la remontée abrupte et la plus longue ligne droite du tracé effectue une sélection impitoyable parmi les pilotes en LMP1 comme en P2 et en GT. Il y a ceux qui passent à fond et les autres. Les premiers sont sur le fil du rasoir, les autres tentent de minimiser la sanction du chrono.

Même Benoit Treluyer qui, avec Lotterer et Fässler, défendra les couleurs d’Audi avoue qu’il faut prendre ses repères durant les premiers tours avant de souder l’accélérateur au plancher.

Cet endroit mythique ou s’agglutinent des milliers de spectateurs à chaque course automobile est l’un des nombreux spots spectaculaires d’un piste dont les caractéristiques et la longueur (7 km) se rapprochent le plus de celle des 24 Heures du Mans.

A la mi-avril, lors des 6 heures de Silverstone, les deux Audi R 18 e-tron avaient facilement devancé à l’arrivée les deux Toyota TS030. Cette domination nette fut mise au compte des millésimes des autos (configuration 2013 pour les protos allemands et 2012 pour les voitures japonaises).

Audi

Toyota
A Spa, on s’attendait à ce que Toyota débarque deux TS030 2013 bénéficiant de nouvelles structures, d’une aérodynamique revue, d’un système hybride optimisé et d’un recentrage du poste de pilotage améliorant la visibilité périphérique. En réalité seule la N°7 confiée à Lapierre, Wurz et Nakajima bénéficiera de toutes ces avancées, la N°8 de Davidson/Buemi et Sarrazin étant quasi identique à celle qui a fini troisième à Silverstone.

On peut quand même espérer que, pour les deux, les problèmes d’usure prématurée des pneumatiques rencontrés à Silverstone soient réglés.

Chez Audi, on vise une nouvelle victoire en WEC mais tout est orchestré pour accrocher un nouveau succès au Mans. Dans cette perspective, la marque aux anneaux engage à Spa une troisième R18 e-tron N°3 nantie d’une “package” aérodynamique baptisé “long tail” (longue queue). Elle est confiée Marc Gené, Olivier Jarvis et au Brésilien Di Grassi qui s’est illustré aux 6 heures de Sao Paulo l’an dernier en finissant 3ème en compagnie de McNish et Kristensen. Rallongée par l’extension arrière de la carrosserie, elle permettra aux techniciens de travailler l’équilibre du châssis à haute vitesse, une donnée essentielle pour réussir au Mans.

Toyota

Audi
Bien entendu, on n’attend pas de miracle à Spa avec cette voiture laboratoire. Le Dr Ullrich, patron d’Audi Sport, très serein depuis la 1ère victoire à Silverstone compte sur sa “dream team”, en l’occurrence Lotterer/Treluyer/Fässler sur la R18 e-tron N°1 et sur Kristensen/McNish/Duval sur la N°2 pour mater l’écurie japonaise en terre belge.

En LMP1, on retrouvera chez les privés “essence” les deux Lola B12/60 à moteur V8 Toyota du Rebellion Racing en grand progrès cette année et la HPD ARX Honda du Strakka Racing.

En LMP2, Jacques Nicolet, patron du Oak Racing engage 3 Morgan Nissan avec l’espoir “d’engranger de l’expérience en vue de la préparation des 24 Heures du Mans” explique t-il. Deuxième de la catégorie derrière l’Oreca Nissan du Delta-Adr à Silverstone, il espère remonter sur le podium à Spa notamment avec la N° 24 de pointe pilotée par Pla/Heinemeir/Brundle. Il faudra suivre aussi l’évolution des deux Lotus T128 très décevantes en Angleterre.
En LMGTE, rien n’est acquis même si en Pro comme en AM, Aston Martin Racing a survolé les débats à domicile. Sur le circuit de Spa ou l’endurance du moteur à pleine charge prime, Ferrari va réagir tout comme Porsche avec ses RSR usine.

Départ de la course : samedi 14H30 En direct sur Motors TV

Toyota
article précédent  WEC : 6h de Silverstone : Audi intraitable a dominé Toyota de bout en bout

Page précédente
WEC : 6h de Silverstone : Audi intraitable a dominé Toyota de bout en bout

article suivant  WEC : 6h de Spa-Francorchamps - Auteur d'un triplé, Audi atomise Toyota

Page suivante
WEC : 6h de Spa-Francorchamps - Auteur d'un triplé, Audi atomise Toyota

Partagez

réagir

Commentaires