Championnat Endurance 2013

WEC : 6 Heures d'Austin - Toyota défie Audi au Texas

Jean-François Destin le 20/09/2013

Partagez

réagir

Austin, au Texas, de nuit
Austin, au Texas, de nuit Jeff Carter / FIA WEC
C’est sur une piste récente inconnue du monde de l’Endurance que va se dérouler dimanche la 5ème manche du WEC. Mis à part le français Stephane Sarrazin, l’un des pilotes de l’unique Toyota TS030 en lice, qui avait couru ici en Grand-Am en mars dernier, tous les concurrents devront découvrir ce circuit.

Situé à Elroy près d’Austin au pays des cow-boys, du Stetson et du pétrole, ce tracé de 5,515 km alterne 9 virages à gauche et 11 à droite, certains très lents exigeant des relances brutales préjudiciables à la longévité des pneus. Pour Audi comme pour Toyota, elle réservera peut-être quelques surprises même si les organisateurs ont prévu deux séances d’essais supplémentaires jeudi dernier.

On se souvient qu’aux 6 heures de Sao Paulo, les chances de Toyota de revenir au Championnat avaient été ruinées 35 minutes après le départ par la Lotus N°43 partie en vrac en entrainant la TS030 hors de la piste. Même si les chances japonaises s’amenuisent, rien n’est perdu.

Le nouveau package aéro devrait permettre à Sarrazin/Davidson/Buemi de suivre le rythme imposé par les deux Audi R18 e-tron quattro N°1 et 2 de Lotterer/Treluyer/Fässler et Kristensen/Duval/McNIsh. Comme le font remarquer les techniciens de Michelin qui n’ont aucune référence ici, les 35° attendus durant le week-end vont obliger les écuries à mettre au point des châssis équilibrés pour parvenir à faire deux relais avec les mêmes enveloppes.

DPPI / FIA WEC

DPPI / FIA WEC
Pour les deux compétiteurs d’usine en LMP1, une victoire aux Etats Unis revêt une importance économique capitale. L’an dernier, Toyota a écoulé plus de 2 millions de véhicules dans cet immense marché et les ventes étaient en hausse de près de 25% au cours du premiers quadrimestre 2013. Même enjeux pour Audi dont l’image d’excellence doit être soutenue par des succès relayés par la télévision.

Patrie de Dell et IBM, la ville d’Austin, capitale du Texas (le plus vaste état des USA après l’Alaska) est devenue un centre majeur de hautes technologies surnommé Silicon Hills et la présence des écuries de pointe en WEC va remplir les tribunes durant tout le week-end.

En LMP1, seule la Lola B12/60 du Rebellion Racing à moteur Toyota V8 essence de Prost/Heidfeld/Beche accompagnera les deux Audi et la Toyota.

DPPI / FIA WEC

DPPI / FIA WEC
En LMP2, l’Oreca 03 Nissan du G-Drive Racing victorieuse au Brésil va essayer de récidiver et de contenir les trois Morgan Nissan de l’écurie française Oak Racing et notamment la plus rapide, la N°24 pilotée par Pla, Heinemeier et Brundle. Parmi les challengers figurent la Zytech du Greaves Motorsport et l’Oreca Nissan du Delta-ADR.

En GTE Pro, la manche brésilienne a vu la victoire de la Ferrari 458 d’AF Corse de Fisichella/Bruni d’un souffle devant l’Aston Martin de Mücke/Turner. Au Texas, les même seront sur le ring, Aston Martin ayant l’avantage du nombre (3 Vantage V8 contre deux 458 Italia) mais attention aux deux Porsche 911 GT3 RSR d’usine du team Manthey en grands progrès.

En GTE Am regroupant 8 concurrents, le duel concernera également Ferrari et Aston Martin, l’usine anglaise restant sur une belle victoire à Sao Paulo.

Départ de la Course : dimanche 18 heures. En direct sur Motors TV

Porsche
article précédent  WEC : 6 Heures de Sao Paulo - un doublé Audi sans Toyota ni suspens

Page précédente
WEC : 6 Heures de Sao Paulo - un doublé Audi sans Toyota ni suspens

article suivant  WEC : 6 Heures d'Austin - Audi s'impose encore mais Toyota a bien résisté

Page suivante
WEC : 6 Heures d'Austin - Audi s'impose encore mais Toyota a bien résisté

Partagez

réagir

Commentaires