Saga Volvo

Le nom Volvo est apparu pour la première fois en juin 1915 sur... un roulement à billes SKF conçu pour l’industrie automobile. D’où le nom latin « Volvo » qui signifie « je roule ».

sommaire :

VOLVO génération 200

Gilles Bonnafous le 23/11/2005

Partagez

réagir

Construite de 1974 à 1993, la génération 200 s’analyse comme une extrapolation de sa devancière, la 140. Cette très longue période de production s’explique par le fait que les modèles 200 ont continué à être fabriqués parallèlement à ceux de la série 700 apparue en 1982. On observera que la génération 700 s’arrête en 1992 (remplacée par la 900), avant même le retrait des Volvo 200.
Volvo 240
Volvo 240 Volvo
Concept car Volvo VESC
Concept car Volvo VESC Volvo
La génération 200 est motorisée par des quatre cylindres (modèles 240) et par un six cylindres (modèles 260). Comme la 140, elle est disponible en carrosseries deux portes, quatre portes et break. Si le design reprend celui de la 140, la face avant a été entièrement modifiée. D’un dessin ingrat, cette dernière doit beaucoup au concept car sécuritaire VESC (Volvo Experimental Safety Car) dévoilé en 1972. En particulier les pare-chocs, efficaces mais très disgracieux. Pendant de nombreuses années, les Volvo 200 seront parmi les voitures les plus sûres du monde et leur réputation sera très forte en Amérique.

Si le modèle bas de gamme 242 L est d’abord équipé de l’ancien moteur B 20, un nouveau quatre cylindres B 21 est lancé, qui motorise bientôt l’ensemble de la gamme 240. Ce 2,1 litres à simple arbre à cames en tête existe en versions à carburateur (B 21A de 97 ch DIN) et injection (B 21E de 123 ch), cette dernière montée sur la 244 GL, la plus luxueuse des 240.
Volvo 242 L
Volvo 242 L Volvo
Volvo 244 GL
Volvo 244 GL Volvo

En 1979, la cylindrée sera portée à 2,3 litres (B 23E) et la puissance à 140 ch. Ce groupe motorisera notamment la 242 GT et la 244 GLE, le modèle le plus cher de la gamme 240.

La série haut de gamme 260 bénéficie du V6 PRV de 2,7 litres développé en collaboration avec Peugeot et Renault et construit en France à Douvrin. Entièrement en aluminium, ce moteur développe 140 ch DIN avec l’injection. Il passera ensuite à 2,8 litres (155 ch). Les modèles 260 sont proposés avec trois transmissions au choix, manuelle à quatre et cinq vitesses et automatique.
Volvo 242 GT
Volvo 242 GT Volvo
Volvo 242 GT
Volvo 242 GT Volvo
La génération 240 accueille en 1979 le moteur D24, premier six cylindres diesel à équiper une automobile. Inédit chez Volvo et développé en collaboration avec Volkswagen, ce groupe de 2,4 litres et 82 ch est doté d’un arbre à cames en tête et d’une culasse en aluminium.

Depuis le retrait de la P 1800 ES, il manquait à Volvo un modèle sportif de grand luxe, essentiellement destiné au marché américain. Jan Wilsgaard est chargé de dessiner un coupé, qui deviendra la 262 C. Le premier prototype n’est autre qu’une 164 transformée en coupé par Coggiola en Italie. Dévoilée au salon de Genève de 1977, la voiture ne fait pas l’unanimité en raison d’une ligne controversée — son toit très aplati suscite les louanges comme le rejet, c’est selon.
Volvo 242 GT
Volvo 242 GT Volvo
Volvo 262 C
Volvo 262 C Volvo

Assemblée chez Bertone à Turin, la 262 C jouit d’un habitacle particulièrement luxueux. Les portes sont dotées de panneaux de bois précieux et pratiquement toutes les surfaces sont garnies de cuir noir, dont les sièges plus bas qui ont été étudiés spécialement pour la voiture. L’équipement s’avère très complet : direction assistée, chauffage électrique pour les sièges avant, air conditionné, etc.
Volvo 262 C avec le toit en vinyle noir
Volvo 262 C avec le toit en vinyle noir Volvo
Volvo 262 C
Volvo 262 C "gold" Volvo
D’abord uniquement disponible en couleur argent métallisé et toit en vinyle noir, la 262 C sera également livrée en gold (sans toit vinyle) à partir de 1979. La poupe sera modifiée à l’automne 1978 quand le couvercle de coffre sera agrandi et les feux arrière envelopperont les ailes. La version américaine possède quatre phares. Sous le capot, on trouve le moteur V6 de 2,7 litres, puis de 2,8 litres. La transmission est confiée à une boîte automatique. La 262 C sera produite à 6622 exemplaires jusqu’à l’été 1980, dont les trois-quarts exportés aux Etats-Unis.
article précédent VOLVO Amazon, l'évolution de la gamme

Page précédente
VOLVO Amazon, l'évolution de la gamme

article suivant VOLVO P 1800

Page suivante
VOLVO P 1800

Partagez

réagir

Commentaires