Saga Volvo

Le nom Volvo est apparu pour la première fois en juin 1915 sur... un roulement à billes SKF conçu pour l’industrie automobile. D’où le nom latin « Volvo » qui signifie « je roule ».

sommaire :

VOLVO P 1800

Gilles Bonnafous le 16/11/2005

Partagez

réagir

Malgré l’échec cuisant de la première tentative du constructeur dans ce domaine, la P 1900 qui fut un désastre, Volvo souhaite dans la seconde moitié des années cinquante enrichir sa gamme d’une voiture de sport. Le projet démarre en 1957. Il s’agit d’un coupé, dont la paternité du style manque de clarté. La ligne aurait été dessinée en Italie, chez Pietro Frua, par un Suédois, Pelle Pettersson, le propre fils de Helmer Pettersson, le responsable du projet P 1800 et précédemment auteur de la PV 444. En tout cas, la Carrosserie Frua a construit les trois premiers prototypes.
Prototype de Volvo P 1800
Prototype de Volvo P 1800 Volvo
VOLVO
Volvo
En décembre 1957, Helmer Petterson conduit le premier prototype P 1800 chez Karmann, à Osnabruck, dans le but de finaliser les modalités de construction de la voiture par le carrossier allemand. Quelque temps après, tout est fin prêt pour la mise en production, programmée pour décembre 1958. Mais en début d’année, Volkswagen, le principal client de Karmann, fait pression sur le carrossier pour qu’il renonce au projet.

Après de nouvelles tentatives auprès d’autres carrossiers allemands, c’est finalement le britannique Jensen qui se voit chargé d’assembler la P 1800. Le contrat porte sur la fourniture de 10 000 voitures. Les carrosseries sont réalisées par la Pressed Steel Co Ltd dans son usine de Linwood, en Ecosse, qui les livre à Jensen. La voiture ne sera réellement mise en production qu’en 1961.
VOLVO
Volvo
VOLVO
Volvo

Les premières photos de la P 1800 sont présentées au public en 1959 et la première voiture fait son apparition en janvier 1960 dans le cadre du salon de Bruxelles. La mécanique et la transmission sont empruntées aux berlines Amazon 121/122 S. Alimenté par deux carburateurs, le quatre cylindres en ligne type B 18 de 1778 cm3 (à l’origine un bloc de V8 utilitaire coupé en deux) développe 100 ch.

A partir de 1962, la P 1800 sera popularisée par la série télévisée anglaise « Le Saint », dont la vedette, Roger Moore, dans le rôle de Simon Templar, apportera à la voiture une publicité plus efficace que n’aurait pu le faire la marque par tout autre moyen.
VOLVO
Volvo
Volvo P 1800 S
Volvo P 1800 S Volvo
Des problèmes de qualité intervenus chez Jensen amènent Volvo à mettre fin prématurément au contrat après 6000 exemplaires produits de la P 1800. En 1963, la fabrication est transférée à Göteborg, tandis que la voiture prend l’appellation de 1800 S (S pour fabrication suédoise). Le moteur gagne en même temps huit chevaux.

Au cours de sa carrière, la P 1800 S va connaître plusieurs évolutions, qui concernent essentiellement la mécanique. Celle-ci passera à 115 ch en 1966, avant d’être remplacée en 1968 par le B 20 de deux litres et 118 ch. L’année suivante, la voiture bénéficie de l’injection électronique Bosch et devient 1800 E (130 ch). Cette nouvelle mouture est reconnaissable à sa grille de calandre noir mat.
Volvo P 1800 S
Volvo P 1800 S Volvo
La calandre noir mat de la Volvo 1800 E
La calandre noir mat de la Volvo 1800 E Volvo

Pour relancer le modèle, Volvo lance en 1971 une nouvelle version, dont la partie arrière a été complètement redessinée en hatchback ou break de chasse par l’Italien Coggiola. Un traitement original qui offre à la voiture un charme singulier et très exclusif. Entièrement réalisé en verre, l’immense hayon arrière reçoit des charnières et une poignée directement montées sur la vitre. En outre, cette formule présente le grand avantage, pour une voiture de sport, de bénéficier d’un coffre de dimensions généreuses.
Volvo P 1800 ES
Volvo P 1800 ES Volvo
Volvo P 1800 ES
Volvo P 1800 ES G. Bonnafous
Doté de l’injection électronique Bosch D-Jetronic, le moteur B 20 E de deux litres et 135 ch SAE permet à la voiture d’atteindre les 185 km/heure — elle reçoit la dénomination de P 1800 ES. Equipés du moteur B 20 F, les modèles américains voient leur puissance ramenée à 125 ch en raison des normes antipollution.

La carrière écourtée de la P 1800 ES ne durera que deux ans, la production s’arrêtant en juin 1973 avec seulement 8078 exemplaires fabriqués. Cette faible diffusion alliée au caractère très exclusif du modèle en a fait une voiture culte. Au total, Volvo a construit de l’ordre de 47 500 « 1800 », dont la majorité exportée aux Etats-Unis.
Volvo P 1800 ES
Volvo P 1800 ES G. Bonnafous
Volvo P 1800 ES
Volvo P 1800 ES G. Bonnafous
article précédent VOLVO génération 200

Page précédente
VOLVO génération 200

article suivant VOLVO P 1900

Page suivante
VOLVO P 1900

Partagez

réagir

Commentaires