Louis Vuitton Classic 2000

A l’occasion de l’an 2000, le concours "Automobiles Classiques et Louis Vuitton" change de nom et devient Louis Vuitton Classic. Il rejoint ainsi la famille des autres Louis Vuitton Classic organisés à Londres (au Hurlingham Club) et à New York (au Rockfeller Center).

sommaire :

BUGATTI Type 35B

Gilles Bonnafous le 09/09/2000

Partagez

réagir

Née en 1900, Hélène Delangle exerce le métier de danseuse nue et d’acrobate au Casino de Paris sous le pseudonyme de Hellé Nice. Mais l’artiste fait étalage d’une autre facette de son talent, celui de pilote automobile. Après avoir réussi son permis de conduire dès l’âge de 20 ans, la jeune effrontée se lance dans la compétition.
Très admirative des voitures de Molsheim, cette figure du music hall se fait offrir une Bugatti, un Type 35 B à compresseur. Menée à la victoire par les pilotes les plus célèbres, la Bugatti Type 35 apparaît comme l’une des machines de course les plus titrées de l’histoire. Avant d’entrer en possession de la voiture en 1930, Hellé Nice l’utilise pour une tentative de record sur l’anneau de vitesse de Montlhéry le 18 décembre 1929. Si elle échoue dans son projet, la danseuse a tout de même bouclé son meilleur tour à 198 km/h de moyenne…
Photo extraite du livre d'Antoine Raffaëlli
Photo extraite du livre d'Antoine Raffaëlli D.R
Hélène Delangle, danseuse nue et acrobate au casino de Paris.
Hélène Delangle, danseuse nue et acrobate au casino de Paris. D.R
Amie de Jean Bugatti comme des personnalités les plus en vue du gotha mondain, notre artiste intrépide court sur plusieurs voitures de la marque prestigieuse, notamment sur une Type 35 C appartenant au baron Philippe de Rothschild.

En 1930, Hellé Nice se rend aux Etats-Unis, où elle fait sensation en participant sur la côte est à des épreuves de dirt track, des courses sur terre particulièrement spectaculaires. Pour l’occasion, les Américains lui ont accordé une dérogation, ces manifestations étant interdites aux femmes.

Hellé Nice poursuit sa collaboration avec Bugatti jusqu’en1933, année où elle change de monture au profit d’une Alfa Romeo 8C, au volant de laquelle elle court notamment à Monza. Mais trois ans plus tard, au Grand Prix de Sao Paolo, elle est victime d’un terrible accident qui la laisse deux jours dans le coma. De plus, l’Alfa Romeo est entrée dans la foule qui avait envahi la piste, faisant de nombreuses victimes. Très marquée par ce drame, Hellé Nice renonce aux Grands Prix après soixante-seize participations.

La championne ne perd pas pour autant le contact avec le monde de la compétition. En mai 1937, elle fait partie du quatuor de rallywomen qui, sur l’autodrome de Montlhéry, bat dix records du monde et quinze records internationaux de vitesse. Aux commandes d’une Matford V8 à carrosserie spéciale baptisée Claire, les quatre pilotes se sont relayées pendant dix jours pour parcourir plus de 32 000 kilomètres. Des exploits qui font la une ce que l’on n’appelait pas encore les médias.

Dans les années soixante, Hellé Nice reprendra le volant de la Trianon de " La Roue tourne ", une association humanitaire venant en aide aux artistes et sportifs malchanceux.
article précédent  Pic-Pic et Gima

Page précédente
Pic-Pic et Gima

article suivant CADILLAC Sedan V16

Page suivante
CADILLAC Sedan V16

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de oumpapah
oumpapah a dit le 08-12-2011 à 10:14
bjr................j'ai la possibilité d'acheter 1 bugatti 35,le prix est correct,la toto serait bien entretenue,bien mais je voudrais savoir si des pièces existent encore et quelle est la faiblesse de cette belle machine..........merci d'avance