Louis Vuitton Classic 2000

A l’occasion de l’an 2000, le concours "Automobiles Classiques et Louis Vuitton" change de nom et devient Louis Vuitton Classic. Il rejoint ainsi la famille des autres Louis Vuitton Classic organisés à Londres (au Hurlingham Club) et à New York (au Rockfeller Center).

sommaire :

Hammond Lakester de record 1962

Gilles Bonnafous le 09/09/2000

Partagez

réagir

Conçue pour participer à des " runs " de vitesse pure sur le Lac Salé de Bonneville, dans le Colorado, la Hammond lakester a été construite en 1962 par Tim Rochlitzer, un technicien de l’aéronautique, en collaboration avec Ernie Bennett. L’objectif des deux hommes était de rentrer dans le club prestigieux des 200 miles à l’heure, soit plus de 320 km/h.

Réalisée sur un châssis tubulaire en acier, la voiture est dotée d’une carrosserie en aluminium, dont la partie arrière a été fabriquée par Eddie Kuzma, un constructeur réputé de monoplaces Indy. Sa conception ne manque pas d’originalité, le pilote étant placé au-delà des roues arrière. Motorisée par un V8 Chevrolet atmosphérique, elle atteindra la vitesse de 242 miles à l’heure.
Au fil des ans et des changements de propriétaires, la lakester subit peu de modifications, si ce n’est les nécessaires adaptations aux règles de sécurité californiennes. Par contre, elle connaît deux avatars mécaniques (Chrysler Hemi, puis Ford Pinto suralimentés).

Spécialiste talentueux des courses de record, Seth Hammond rêvait de la lakester depuis son adolescence. C’est en 1981 qu’il en fait l’acquisition et l’équipe d’un moteur Chevrolet développant jusqu’à 902 ch selon le carburant utilisé (essence, alcool ou nitrométhane).

D.R
Tanis Hammond
Tanis Hammond Motorlegend.com
Pour Tanis Hammond, passionnée de vitesse comme son époux, la tentation de prendre le volant du monstre a été la plus forte. Passant du rêve à l’action, elle obtient brillamment sa licence de course en 1987 à l’issue d’un seul et unique run. Elle confirme rapidement ses dons de pilote en réussissant, dès sa première saison de course, un record à 251 miles à l’heure. Tanis devient ainsi la première femme à accéder sur une voiture au club très masculin des 200 miles à l’heure — Marcia Holley avait déjà réussi cette performance en 1978, mais sur une moto profilée.

Tanis Hammond confesse volontiers la peur qui l’a étreint lors de son premier run, s’interrogeant dans le cockpit : " Mais qu’est-ce que je fais ici, alors que j’ai trois enfants à la maison ? ". Des doutes vite dissipés par le plaisir de la vitesse.

L’exploit réalisé lui vaut le respect et l’admiration de ses confrères pilotes, d’autant que, de caractère plutôt discret, Tanis a le triomphe modeste. Les enfants Hammond ne sont pas moins impressionnés par les prouesses de leur mère, le jeune Channing tout particulièrement. La vitesse faisant partie des gênes de la famille, ce dernier n’a pas tardé à imiter ses parents. " Il est incroyable que ma mère ait pu faire la même chose ! ", s’est-il exclamé la première fois qu’il s’est installé au volant de la lakester.

En 1998, au cours de la Speed Week organisée à Bonneville pour le cinquantième anniversaire de la Southern California Timing Association, Tanis Hammond a établi un nouveau record à 263 miles à l’heure. Elle va reprendre le volant de la lakester pour la Speed Week 2000. Son objectif ? Battre le record réalisé par son fils à 267 miles à l’heure...
article suivant  Interview de Sergio Pininfarina

Page suivante
Interview de Sergio Pininfarina

Partagez

réagir

Commentaires