Saga Zagato

Si, par sa dimension économique, Zagato apparaît comme une maison secondaire, la carrosserie a joué, grâce à sa personnalité forte et originale, un rôle qui dépasse la simple arithmétique de sa production.

sommaire :

Les Lancia Zagato

Gilles Bonnafous le 26/01/2006

Partagez

réagir

Contrairement à Alfa Romeo, avec qui les liens remontent aux années vingt, la collaboration de Zagato avec Lancia ne débute qu’après la guerre quand la carrosserie renaît au lendemain du conflit. Elle s’incarne d’abord par une Ardea à carrosserie panoramique réalisée à la fin des années quarante. Par la suite, la coopération sera régulière, la version Zagato étant toujours la plus performante et la plus exclusive des dérivés sportifs des modèles Lancia — tout comme pour Alfa Romeo.
Lancia Appia GTE
Lancia Appia GTE Zagato
Lancia Appia Sport
Lancia Appia Sport Lancia
La première Lancia à faire l’objet d’une fabrication suivie par Zagato est l’Appia, modèle qui remplace l’Ardea. La voiture est motorisée par un V4 de 1,1 litre, qui développe 53 ch dans sa version destinée aux carrosseries spéciales. Une première Appia Zagato dotée du toit à double bulbe et d’ailerons assez disgracieux est d’abord construite à semble-t-il moins de trente exemplaires. Un deuxième coupé GT, fabriqué à environ 150 unités, se reconnaît à l’ablation de ses ailerons et à ses phares au carénage différent. Baptisée GTE, la troisième série du coupé Zagato est réalisée dans un style proche de celui de la Flaminia. Le double bulbe du toit disparaît, ainsi que le ressaut des ailes arrière. En 1961, la GTE s’effacera au profit de l’Appia Sport à l’empattement raccourci et dont le moteur sera porté à 60 ch.

Lancé en 1958, le coupé Flaminia Zagato va connaître une évolution mécanique parallèle à celle des modèles Touring avec les moteurs de 2,5 litres, puis de 2,8 litres (3C). Plus léger, il jouit toutefois de performances supérieures. Une version Super Sport apparaîtra ensuite, dont le V6 dépassera les 150 ch. La voiture est reconnaissable à ses phares carénés. Avec 210 km/h, elle est alors la plus rapide des Lancia de série jamais produites. Elle est aujourd’hui la plus recherchée des Lancia Flaminia.
Lancia Flaminia Spider Sport Zagato
Lancia Flaminia Spider Sport Zagato Lancia
Lancia Flaminia Super Sport
Lancia Flaminia Super Sport Lancia

Baptisé Flavia Sport conformément à la tradition, le coupé Zagato dérivé de la berline de gamme moyenne Lancia est d’abord présenté au salon de Genève de 1962. Révélée en novembre au salon de Turin, la version définitive surprend par sa ligne singulière. Le carrossier milanais a cultivé l’anticonformisme avec une calandre à pan coupé, des vitres de custode galbées empiétant sur le pavillon et une lunette arrière concave. Des traits qui ne sont pas sans rappeler la Panoramique de l’après-guerre. Comme toujours chez Zagato, la carrosserie est réalisée en aluminium. La voiture existera en version 1500 cm3 (90 ch et 178 km/h) et 1800 cm3 (105 ch et 187 km/h).
Lancia Flavia Sport 1963
Lancia Flavia Sport 1963 Zagato
Lancia Flavia Sport
Lancia Flavia Sport D.R.
Avec la Lancia Fulvia Sport dévoilée en 1965 au salon de Turin, Zagato accède à une nouvelle dimension, celle de la production industrielle. Construite dans la nouvelle usine de Terrazzano di Rho, la voiture sera produite à un peu plus de 7000 exemplaires. Son superbe design au profil fastback constitue une superbe création du carrossier milanais. Basse (1,20 mètre de hauteur) et à la ligne de ceinture surbaissée, la carrosserie en aluminium reçoit une lunette arrière ouvrante à commande électrique et un capot articulé sur le côté. A partir de 1967 toutefois, l’aluminium cédera la place à la tôle d’acier — seuls les ouvrants resteront en alliage léger.
Lancia Flavia Sport 1.8i en 1966
Lancia Flavia Sport 1.8i en 1966 Zagato
Lancia Fulvia Sport 1.3 en 1967
Lancia Fulvia Sport 1.3 en 1967

Lancia Fulvia Sport Corsa
Lancia Fulvia Sport Corsa Zagato
Lancia Fulvia Spider
Lancia Fulvia Spider Zagato
La Fulvia Sport reprend la mécanique du coupé usine, dont elle suivra les évolutions de cylindrée et de puissance (1300 cm3 et 91 ch, puis 1600 cm3 et 115 ch à partir de 1970). Toutefois, grâce à sa légèreté et à son remarquable profil aérodynamique, la voiture s’avère plus rapide (190 km/h en 1600 cm3).

Après l’arrêt de la Fulvia en 1972, Zagato, qui connaît alors une période difficile, va produire, à partir de 1974, la version spider de la Beta. Et cela bien que la voiture ait été dessinée par Pininfarina et présentée sur le stand de ce dernier au salon de Genève. Zagato la construira jusqu’en 1982 dans ses différentes versions 1600 cm3, 1800 cm3 et deux litres. En 1979, une version à la décoration particulière sera lancée pour commémorer le soixantième anniversaire de la carrosserie milanaise. Ce Spider 2.0 Special sera réservé au marché américain.
Lancia Flavia Super Sport en 1969
Lancia Flavia Super Sport en 1969 Zagato
Lancia Beta Spider en 1974
Lancia Beta Spider en 1974 Zagato
article précédent  Les Aston Martin Zagato

Page précédente
Les Aston Martin Zagato

article suivant  Les Maserati Zagato

Page suivante
Les Maserati Zagato

Partagez

réagir

Commentaires