Grand Prix de l\'Age d\'Or 2007

Entamées sous la pluie, les festivités du Grand Prix de l’Age d’Or 2007, organisé les 23 et 24 juin sur le circuit de Dijon-Prenois, s’annonçaient sous de bien mauvais auspices. Mais l'arrivée du soleil samedi finit de parfaire ce week-end exceptionnel.

sommaire :

COOPER Bristol

Gilles Bonnafous le 05/07/2007

Partagez

réagir

Datant de 1953, la monoplace Cooper Bristol de Patrick Walker a d’abord été une voiture de Sport. Elle constitue du reste le dernier châssis Sport de ce type. Ceci explique que ce châssis soit de section carrée. Car en 1953, les nouvelles F2 sont dotées d’une structure tubulaire.

La voiture est équipée du moteur Bristol, un six cylindres en ligne de deux litres (1971 cm3) alimenté par trois carburateurs Solex. Ainsi doté, il développe 150 ch à 5750 tr/mn. La boîte e vitesses possède quatre rapports. Avec 720 kilos, la Cooper atteint les 225 km/h. Pas très puissante mais légère et agile, elle se trouve plus l’aise sur les circuits sinueux que sur les tracés rapides.
COOPER
Gilles Bonnafous
COOPER
Gilles Bonnafous
Le moteur Bristol est en fait celui de la BMW 328 produite en 1937 et qui remporta les Mille Milles en 1940. La firme Bristol acquit ce moteur à titre de dommages de guerre au lendemain du conflit en 1946. Outre Cooper, il équipera d’autres monoplaces au cours des années cinquante, dont Era.

Mike Hawthorn, qui sera sacré champion du monde de F1 en 1958, court sur Cooper Bristol alors qu’il débute sa carrière au début des années cinquante. En 1952, il termine quatrième du championnat du monde derrière les trois Ferrari d’Ascari, Farina et Taruffi. Ses meilleurs résultats sont une troisième place au Grand Prix de Grande-Bretagne et deux quatrièmes places aux Grands Prix de Belgique et de Hollande.
COOPER
Loïc Bailliard
COOPER
Gilles Bonnafous

Il faut rappeler qu’en 1952, afin de pouvoir constituer des plateaux qui ne soient pas faméliques, le championnat du monde se court non sur des F1, mais sur des Formule 2 (deux litres sans compresseur ou 500 cm3 suralimenté). Ce sera encore le cas en 1953, avant le retour à la F1 en 1954 et le passage à la formule 2500 cm3.

La voiture de Patrick Walker a été accidentée à Goodwood dans la course dans la Nine Hours Race en 1953. Elle sera reconstruite par Cooper. Au cours de sa carrière, elle sera pilotée par Bob Gerard, John Coombs, Tommy Sopwitl et Jimmy Stewart, le frère de Jacky. Elle courra jusqu’en 1956 aux mains d’Edward Grenfall.
COOPER
Gilles Bonnafous
COOPER
Loïc Bailliard
La Cooper part ensuite aux Etats-Unis, où elle est engagée dans diverses épreuves par Roy Winkelman. Après avoir été à nouveau accidentée, elle revient en Angleterre, où elle est transformée en monoplace en 1973. Steve Langton et Ken White la font courir.

Son actuel propriétaire, Patrick Walker, l’a acquise en 2006 — il possède également une Cooper Bristol Mk 2 qui sera prête en 2008. Il l’a restaurée et lui a restitué ses carburateurs Solex d’origine, ses roues en alliage léger et son volant. Cette année, la voiture a couru à Pau, où elle a terminé à la troisième place, ainsi qu’à Donington (même résultat).
Patrick Walker au volant de sa Cooper
Patrick Walker au volant de sa Cooper Gilles Bonnafous
COOPER
Gilles Bonnafous
article précédent CHRYSLER Imperial 1955

Page précédente
CHRYSLER Imperial 1955

article suivant FORD Cortina Lotus Mk1

Page suivante
FORD Cortina Lotus Mk1

Partagez

réagir

Commentaires