Le Mans Classic 2002

Les clubs au Mans Classic

Gilles Bonnafous le 21/09/2002

Partagez

réagir


Motorlegend.com

Motorlegend.com
Les clubs : on affichait complet !

Bien que les vedettes de cette première édition du Mans Classic se situaient plutôt du côté des paddocks, les clubs ont offert une mobilisation assez exceptionnelle qui aurait pu à elle seule justifier le déplacement. Plusieurs milliers de véhicules (l'organisateur annonce 3 500), venus parfois de très loin, avaient fait le déplacement. Comme on pouvait s'y attendre, les Anglais ont débarqué en force. Fidèles à leurs us et coutumes, ils sont venus avec leurs montures en groupe, et par la route. La magie du Mans a fonctionné à plein régime ! Qu'il s'agisse d'une très rare Aston Martin DB 4 GT Zagato, de rustiques cycle-cars, ou de " hordes " de roadsters made in England, le temps d'un week-end, on aurait pu penser que la quasi-totalité des anciennes du Royaume de sa Gracieuse Majesté avait traversé la Manche !

Quand quatre Ford GT 40 circulent bien sagement l'une derrière l'autre, dans les rues du Mans pour se rendre au circuit en touriste, forcément ça laisse des traces !

Motorlegend.com

Motorlegend.com


Motorlegend.com

Motorlegend.com
Des espaces bien remplis

Résolument pour cette première édition du Mans Classic il fallait être là ! La mobilisation des propriétaires d'anciennes a été au-delà des espérances ! Les 30 espaces mis à disposition des clubs de marque (les seuls admis) ont empli les moindres recoins disponibles à l'intérieur du circuit Bugatti.
Certains clubs se sont même associés comme pour décupler leur force de frappe ; c'était le cas notamment de l'espace baptisé " Les Françaises " où l'on pouvait revoir quelques beaux modèles de Delage, Delahaye, Hotchkiss, Facel ou Salmson. Les amateurs ont pu également découvrir quelques clubs peu habitués à ce genre de manifestation, tel Iso Rivolta, ou Jensen qui constituait une première sur le continent.

Ferrari était également bien représenté avec un très large éventail de sa production. Les amateurs de Porsche ont pu voir la plus belle collection de 911 Carrera RS qu'on puisse imaginer, et cela, dans toutes les teintes proposées par le constructeur ! Le nombre de Morgan ou de modèles moins prisés comme la Daimler SP était aussi assez impressionnant.

Motorlegend.com

Motorlegend.com


Motorlegend.com

Motorlegend.com
En parade sur le grand circuit

Le moment fort des clubs était bien celui de la constitution de la pré grille pour la parade des clubs et des constructeurs (le samedi en milieu de journée et le dimanche en fin d'après midi). Un mélange de modèles des plus hétéroclites attendait, impatient, pour accéder au nirvana : rouler sur le grand circuit des 24 Heures du Mans ! Le mythe à portée de main, un privilège, une occasion unique ! Quelque soit l'âge, le modèle ou la valeur, des centaines de voitures piaffaient d'empressement, les occupants vérifiant le bon fonctionnement des appareils photos ou des caméras vidéo. L'oreille rivée sur le portable, ils prévenaient l'entourage de l'éminence de l'événement, comme pour mieux partager ce moment historique !

Motorlegend.com

Motorlegend.com
article précédent Compte rendu

Page précédente
Compte rendu

article suivant  Les plateaux

Page suivante
Les plateaux

Partagez

réagir