Le Mans Classic 2002

PORSCHE 917

Gilles Bonnafous le 21/09/2002

Partagez

réagir

En 1970, la 917 donne à Porsche sa première victoire aux 24 heures du Mans. Une grande date pour la firme de Stuttgart, qui met également un terme à l'ère des Ford GT 40. C'est le début d'une longue série de succès, seize au total, qui offrira à Porsche le plus beau palmarès obtenu par une marque au Mans.
PORSCHE
Motorlegend.com
PORSCHE
Motorlegend.com
Une première victoire qui se transforme en triomphe, puisque Porsche monopolise le podium. La 917 K de Hermann-Attwood précède la 917 L de Larrousse-Kauhsen et la 908 de Lins-Marko. Il faut dire qu'après l'échec d'extrême justesse de l'année précédente - 120 mètres séparant la 908 de Hermann de la Ford GT 40 de Ickx dans une arrivée au sprint digne d'un Grand Prix -, Zuffenhausen était venu en force dans la Sarthe : pas moins de sept 917 étaient alignées, quatre 4,5 litres (dont celles du podium) et trois cinq litres. Les cinq autres voitures abandonnèrent, dont trois sur ennuis mécaniques : elles étaient pilotées par Piper-Van Lennep, Pedro Rodriguez-Kinnunen, Hailwood-Hobbs, Siffert-Redman et Elford-Ahrens.

Avec son douze cylindres à plat délivrant 600 ch pour un poids de 800 kilos, la 917 devient l'arme absolue sur tous les circuits du monde. Un monstre de puissance difficile à maîtriser en raison de son manque de stabilité à haute vitesse - 380 km/h pour la version à queue longue (LH pour Langheck) destinée aux tracés rapides.

1971 sera au Mans l'année de tous les records : 5335 kilomètres à 222 km/h de moyenne pour la 917 de cinq litres victorieuse, le record du tour étant fixé par Jackie Oliver au niveau extraordinaire de 244 km/h sur une LH chronométrée à 396 km/h dans les Hunaudières. Devenue imbattable, la 917 sera éliminée par la Commission Sportive Internationale qui limitera la cylindrée des voitures à trois litres. La 917 ira courir en Amérique du Nord, où elle atteindra et même dépassera les mille chevaux en version 5,4 litres turbo. Écrasant le championnat Can Am, elle accumulera les lauriers et sera sacrée championne en 1972 et 1973. Mark Donohue remportera le titre 1973 au volant de la 917/30 de 1100 ch (et 112 mkg de couple !), la plus puissante voiture de Sport-prototypes jamais construite.
PORSCHE
Motorlegend.com
PORSCHE
Motorlegend.com
La seule 917 présente au Mans Classic était la 917 K 4,5 litres qui, pilotée en 1970 par David Piper et Gijs Van Lennep, abandonna à la onzième heure suite à un accident. Alors que David Piper était au volant, un pneu éclata à grande vitesse. La voiture quitta la route, mais le pilote s'en sortit heureusement indemne. Gijs Van Lennep prendra sa revanche l'année suivante en remportant les 24 Heures, associé à Helmut Marko.

Après la saison 1970, la 917 est partie aux Etats-Unis, où elle restera 25 ans. En 1971, son moteur et sa boîte de vitesses seront démontés pour être installés sur une Can Am. La voiture sera restaurée au milieu des années 70 dans l'état où elle se trouve aujourd'hui. Au Mans Classic, elle était pilotée par l'Américain Bobby Rahal, ancien vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis, et l'Anglais Brian Redman. Elle ne fit toutefois qu'une courte apparition, s'étant retirée très tôt. Elle est la propriété de Bobby Rahal, pour lequel il s'agit d'une acquisition récente, l'ayant achetée il y a seulement six mois.
article précédent MASERATI Birdcage Type 61

Page précédente
MASERATI Birdcage Type 61

Partagez

réagir

Commentaires