Saga Porsche

Histoire : Porsche et la compétition

Gilles Bonnafous le 23/05/2001

Partagez

réagir

Voitures de course utilisables sur la route ou modèles de production conçus comme des voitures de course ? Question sans réponse, qui a toujours concerné les productions de Zuffenhausen. Depuis les origines de la marque, l'osmose entre production et compétition a fortement caractérisé Porsche, dont la personnalité et l'histoire se confondent entre la route et le circuit.


Dans un palmarès hors du commun, les Porsche se sont illustrées dans toutes les grandes courses, qu'elles se déroulent sur piste ou sur route : Mille Milles, Course Panaméricaine, Targa Florio, où Porsche a marqué son empreinte en triomphant à onze reprises, et 24 Heures du Mans, dont la marque détient le record de victoires avec seize succès au classement général. Toutefois, le record absolu de victoires Porsche dans une épreuve est à chercher aux Etats-Unis, aux 24 Heures de Daytona, où la marque a gagné 18 fois.

Moins présent en monoplaces, Porsche a assuré sa domination dans les catégories GT et Sport-prototypes. Cette mainmise sur les courses d'endurance a été concrétisée par quatorze titres de champion du monde des marques.

D.R

D.R
NOMBRE DE TITRES REMPORTES PAR PORSCHE

Championnat du monde des marques 14
Championnat d'Europe de la montagne 20
Championnat du monde de Formule 1 (Pilotes) 3 (McLaren TAG Porsche)



NOMBRE DE VICTOIRES DANS LES PRINCIPALES EPREUVES

Grands Prix de Formule 1 1
Grands Prix de Formule 1 (McLaren TAG Porsche) 25
24 Heures de Daytona 18
24 Heures du Mans 16
12 Heures de Sebring 17
Targa Florio 11
Rallye de Monte-Carlo 4
Rallye Paris-Dakar 2

LES ANNÉES 1950

Premier fait d'armes en 1951 : alors que Porsche prend part pour la première fois aux 24 Heures du Mans, Auguste Veulliet et Edmond Mouche remportent la classe 1100 cm3 dans un coupé 356 SL en aluminium fabriqué à Gmünd.

Présenté au salon de Paris de 1953, le Spyder 550, doté d'un quatre cylindres à quatre arbres à cames en tête, fera des étincelles dès son engagement en course. Au cours des années cinquante, Porsche va glaner de multiples victoires de classe en catégories 1500 cm3 ou 1600 cm3, seuls lauriers possibles vu les modestes cylindrées des voitures de Zuffenhausen. La 356 1500 S et le Spyder 550 s'illustrent ainsi aux 24 Heures du Mans, aux Mille Milles, aux 1000 kilomètres du Nürburgring et dans la Course Panaméricaine avec des pilotes comme Wolfgang von Trips, Umberto Maglioli, Hans Herrmann et Richard von Frankenberg.

1954
Au volant du Spyder 550, Hans Herrmann prend la troisième place au scratch dans la Course Panaméricaine.

1956
Pour sa première participation à la Targa Florio, Porsche réalise un coup d'éclat en dominant tous ses adversaires. C'est un triomphe pour Umberto Maglioli au volant du Spyder 550 A.

Coupé 356 SL D.R

Spyder 550 D.R
1957
Victoire de Claude Storez et Robert Buchet au rallye Liège-Rome-Liège sur une 356 Speedster Carrera.

C'est à partir de 1957 que Porsche fait ses débuts en courses de monoplaces. Au volant d'un Spyder 550 RS modifié, Edgar Barth gagne le classement Formule 2 (1500 cm3) du Grand Prix d'Allemagne disputé sur le Nürburgring. Au cours des trois années suivantes, Porsche sera l'un des meilleurs compétiteurs de cette catégorie. La monoplace de Formule 2 type 718 remportera de nombreuses victoires aux mains de pilotes comme Hans Herrmann, Wolfgang von Trips, Joachim Bonnier, Jean Behra et Stirling Moss. En 1960, Porsche gagnera la Coupe des Constructeurs, officieux Championnat du monde de Formule 2.

1958
Porsche domine les courses de côte, tandis que Wolfgang von Trips remporte le Championnat d'Europe de la montagne au volant d'une 718 RSK. Aux commandes de la même voiture, Jean Behra et Hans Hermann s'illustrent au 24 Heures du Mans en gagnant leur classe. La voiture courra également aux Etats-Unis, notamment aux 12 Heures de Sebring de 1959 avec Wolfgang von Trips.

1959
Première victoire scratch aux 24 Heures de Daytona , avec Döry/Mieres dans une RS 1500.

Spyder 550 A. D.R

718 RSK D.R

LES ANNÉES 1960

1962
Après plusieurs places d'honneur glanées pendant la saison 1962 par Joachim Bonnier et Dan Gurney, Porsche remporte sa première victoire en Formule 1 au Grand Prix de France. Sur le circuit de Rouen, Gurney gagne au volant de la nouvelle 804 motorisée par un 8 cylindres à plat de 1500 cm3 et 180 ch.

1964
Première Porsche à carrosserie plastique, la 904 Carrera GTS s'illustre au Championnat d'Europe de la Montagne. En 1964, elle remporte la Targa Florio, offrant à Porsche son sixième succès en Sicile.

804 motorisée par un 8 cylindres à plat de 1500 cm3 et 180 ch. D.R

La 907 2, 2 litres D.R
1968
La liste des victoires Porsche au scratch s'allonge. Et le continent américain réserve à la marque les mêmes succès. Elle triomphe aux 24 Heures de Daytona en trustant les trois premières places : la voiture victorieuse, une 907 2, 2 litres, a été conduite par cinq pilotes : Vic Elford, Jochen Neerpasch, Rolf Stommelen, Hans Herrmann et Jo Siffert. Toujours aux Etats-Unis, Hans Herrmann et Jo Siffert remportent les 12 Heures de Sebring.

En France, Vic Elford et David Stone donnent à la 911 sa première victoire au rallye de Monte-Carlo (sur une T), tandis que Gerhard Mitter devient Champion d'Europe de la montagne pour la troisième année consécutive.

LES ANNÉES 1970

1970
Au rallye de Monte-Carlo, après la première victoire Porsche de 1968, Björn Waldegaard et Lars Helmer récidivent en 1969 et 1970 au volant d'une 911 S 2,3 litres de 240 ch. Avec un ultime succès en 1978 (Nicolas sur une Carrera RS), la 911 aura triomphé à quatre reprises en principauté.

Nouveau succès à la Targa Florio avec la 908/03. Mais l'événement majeur de l'année est bien sûr la première victoire Porsche aux 24 Heures du Mans. Hans Herrmann et Richard Attwood l'emportent au volant de la 917 K de 4,5 litres. L'année suivante, Helmut Marko et Gijs van Lennep conduisent à nouveau la 917 K à la victoire, mais dans sa version de 4,9 litres.

1972
Grâce à la 917/10 Turbo de 900 ch, Porsche s'illustre dans le championnat Can Am. La voiture est pilotée par Mark Donohue et George Follmer. Avec cinq victoires, ce dernier est proclamé champion de la discipline.

D.R

D.R
1973
Mark Donohue écrase le championnat Can Am. En remportant six victoires consécutives, il gagne le titre au volant de la 917/30 de 1100 ch, la plus puissante voiture de Sport-prototypes jamais construite.

Herbert Müller et Gijs van Lennep gagnent la dernière Targa Florio dans une 911 Carrera RSR. C'est la onzième victoire Porsche dans la prestigieuse course sicilienne.

1976
Porsche poursuit sa domination des courses d'endurance avec les nouvelles 935 et 936 turbo, qui succèdent à la 917. La marque remporte le Championnat du monde des marques après (entre autres) une nouvelle victoire aux 24 Heures du Mans (Jacky Ickx et Gijs van Lennep sur une 936).

1977
Jacky Ickx, Jürgen Barth et Hurley Haywood donnent à la 936 une nouvelle victoire aux 24 Heures du Mans.

D.R

D.R

LES ANNÉES 1980

Les années 80 constituent sans doute la plus grande période de succès de l'histoire de Porsche en compétition.

1981
Pour le cinquantenaire des 24 Heures du Mans et la trentième participation de Porsche à l'épreuve mancelle, Jacky Ickx et Derek Bell gagnent à nouveau sur une 936. C'est le départ d'une incroyable série de victoires : sept succès consécutifs jusqu'en 1987.

1982
La première apparition de la 956 24 Heures du Mans se traduit par le meilleur résultat jamais obtenu par la marque dans la Sarthe : les trois premières places reviennent à Jacky Ickx-Derek Bell, Jochen Mass-Vern Schuppan et Hurley Haywood-Al Holbert-Jürgen Barth.

Porsche 936 D.R

Porsche 956 D.R
1984
Porsche a développé à Weissach un moteur de Formule 1 pour la Mac Laren-TAG. Il s'agit d'un V6 de 1500 cm3 suralimenté par un turbo. Ainsi gréée, la voiture dominera la concurrence en remportant 25 victoires en Grand Prix. A son volant, Niki Lauda en 1984 et Alain Prost en 1985 et 1986 seront sacrés champions du monde des pilotes.

Doublé de la 956 aux 1000 kilomètres du Nürburgring : Derek Bell et Stefan Bellof gagnent devant David Hobbs et Thierry Boutsen.

1986
Après avoir remporté en 1984 le rallye Paris-Dakar au volant d'une 911 Carrera 4 x 4, René Metge et Dominique Lemoyne font triompher la 959.

Première année de la 944 Turbo Cup.

1989
La 962 prend le relais de la 956. En remportant un nombre considérable de victoires, la nouvelle arme Porsche en endurance sera digne de sa devancière.

D.R

D.R


D.R

D.R
LES ANNÉES 90

1990
La 944 Turbo Cup est remplacée par la Porsche Carrera Cup.

1993
Naissance de la Porsche Supercup, qui prend place dans le cadre des week-ends de Formule 1.

1996
Victoire aux 24 Heures du Mans de Manuel Reuter, Davy Jones et Alexander Wurz au volant d'une WSC Joest Porsche. Deux voitures d'usine complètent le podium : Hans Joachim Stuck, Thierry Boutsen et Bob Wollek à la deuxième place, Karl Wendlinger, Yannick Dalmas et Scott Goodyear à la troisième. Ce triomphe sera suivi de deux nouvelles victoires en 1997 et 1998.

D.R
article précédent  Interview de Norbert Wagner (Sonauto)

Page précédente
Interview de Norbert Wagner (Sonauto)

article suivant PORSCHE 356

Page suivante
PORSCHE 356

Partagez

réagir