Championnat Endurance 2012

6 Heures de Shanghai : Toyota termine la saison en beauté

Jean-François Destin le 28/10/2012

Partagez

réagir


Toyota

Audi
Pole position, meilleur tour en course et la victoire, la troisième de l’année : Toyota, en Chine, a presque conforté sa place de favori de la saison d’endurance 2013 qui débutera à Silverstone. Certes Audi qui place ses deux R18 e-Tron quattro derrière la TS030 japonaise a tout raflé en 2012. Le titre constructeur très tôt et le titre pilotes ici à Shangaï récompensant le trio Lotterer/Treluyer/Fassler devant l’autre équipage Audi composé de Kristensen/McNish. Mais la domination presque insolente de la Toyota lors des dernières courses augure un somptueux duel au sommet l’an prochain.

Dans le brouillard du circuit de Shanghai et devant des tribunes désespérément vides, la Toyota avait, en fin d’épreuve, acquis suffisamment d’avance pour réaliser, sans angoisse du staff, un ravitaillement éclair supplémentaire avant de franchir le drapeau à damiers. Un scénario récurrent contre lequel Audi est resté impuissant.

Toyota
Très fair-play comme à son habitude, le Dr Ullrich, patron d’Audi Sport a reconnu que les résultats de fin de saison n’étaient pas bons mais retiens la première victoire d’Audi aux 24 heures du Mans avec la technologie hybride et bien sur le titre pilotes.

"Les performances de Toyota démontrent qu’il va nous falloir beaucoup travailler pendant l’hiver" précise t-il, "c’est un signe positif de saine émulation".

Dans les deux camps, il va falloir en effet faire évoluer le système hybride d’autant que l’ACO ne compte pas, pour 2013, modifier son règlement technique. C’est aux constructeurs d’adapter leur technologie en fonction des circuits. Le fait pour Audi de ne pouvoir restituer l’énergie électrique qu’au dessus de 120 km/h fut très pénalisant sur certains tracés lents comme celui de Shangaï. En même temps, la voiture se doit d’être aussi au top aux 24 Heures du Mans réputées pour ses très hautes vitesses.

Au bilan, si Toyota a démontré sa maîtrise, voire sa suprématie lors des épreuves de 6 heures, tout reste à faire pour fiabiliser l’auto sur 24 Heures et plus de 5000 km.

Audi

Toyota
Assez ennuyeuses voire monotones à suivre, les 6 Heures de Shangaï ont réservé quelques surprises. Alors que les deux Lola B12/60 du Rebellion Racing visaient les 4ème et 5ème place derrière les trois hybrides d’usine, Nicolas Prost au volant de la N°12 se retrouvait en panne à l’entrée de la ligne droite des stands à 6 minutes de l’arrivée. Rebellion décroche tout de même le titre officieux de meilleure équipe privée LMP1 2012.

En LMP2, on s’attendait à enregistrer une nouvelle performance du Starworks Motorsport déjà titré et de Stephane Sarrazin en particulier. Mais comme à Fuji il y a quinze jours, la victoire de classe revient à Martin/Graves/Beche au volant de l’Oreca 03 Nissan aux couleurs d’ADR Delta.

En LMGTE Pro, on annonçait une promenade de santé pour Fisichella/Bruni déjà auréolés au volant de leur F458 Italia d’AF Corse. Il n’en a rien été, une fuite d’huile ayant succédé à une rupture de courroie. Toujours battue par la voiture italienne, l’Aston Martin Vantage V8 en a profité pour s’imposer, récompensant les efforts de Mucke et Turner solides jusqu’au bout.

Audi
article précédent  6 Heures de Shanghai : Audi en démonstration sur son marché principal

Page précédente
6 Heures de Shanghai : Audi en démonstration sur son marché principal

Partagez

réagir

Commentaires