24 Heures du Mans 2011

AUDI R18 TDI

Vincent Desmonts le 07/06/2011

Partagez

réagir

Allan McNish, Tom Kristensen, Dindo Capello
Allan McNish, Tom Kristensen, Dindo Capello Audi
Timo Bernhard, Romain Dumas, Mike Rockenfeller
Timo Bernhard, Romain Dumas, Mike Rockenfeller Audi
Le Mans, c'est un peu une deuxième maison pour Audi ! Après neuf victoires en onze ans, le constructeur allemand est déjà entré dans la légende des 24 Heures. Mais l'équipe menée par le Dr. Wolfgang Ullrich vise désormais le dixième titre dans une épreuve dont les cartes ont été partiellement rebattues depuis l'adoption du nouveau règlement.

La réduction de la cylindrée des moteurs diesel et l'augmentation de leurs brides ont obligé les ingénieurs à repenser l'auto. La nouvelle R18 TDI renoue ainsi avec la carrosserie fermée, comme la R8C de 1999. Un plus pour l'aérodynamique, afin de compenser la perte de puissance imposée par la nouvelle réglementation. Pour autant, la R18 TDI fait l'impasse sur la lourde et énergivore climatisation : la ventilation est suffisante pour maintenir l'habitacle dans les limites de température imposées par l'ACO (pas plus de 39 °C dans le pire des cas). La nouvelle auto est immédiatement reconnaissable à son éclairage 100% à diodes, plus puissant, plus fiable et plus léger qu'un éclairage traditionnel.
Marcel Fässler, André Lotterer, Benoît Tréluyer
Marcel Fässler, André Lotterer, Benoît Tréluyer Audi
AUDI
Audi
Côté mécanique, le V10 TDI de l'Audi R15 est remplacé par un V6 de 3,7 litres. Un moteur plus compact, 25% plus léger et d'ores et déjà prêt à adopter les futures technologies de récupération d'énergie. Ouvert à 120 degrés afin d'abaisser son centre de gravité, il se distingue par ses collecteurs d'échappement situés au centre du V et par son unique turbocompresseur (le V10 TDI en avait deux). Audi annonce une puissance supérieure à 540 chevaux.

En endurance, repartir d'une feuille blanche représente des risques. Les multiples victoires d'Audi au Mans ont toujours été le fruit d'une régularité exemplaire et d'une fiabilité à toute épreuve. Mais avec la R18 TDI, les ingénieurs manquent encore de recul : la voiture n'a tourné en conditions de course qu'aux 1 000 kilomètres de Spa, début mai. Lors de ce rendez-vous, l'équipe a joué de malchance (touchettes, débris), mais les pilotes ont également eu des difficultés avec le comportement routier de l'auto. Capello sur l'Audi numéro 3 a du faire face à un sous-virage persistant, tandis que Fässler (voiture numéro 2) luttera au contraire contre un piégeux survirage. Au final, les deux Peugeot 908 termineront aux deux places de tête, ne laissant que la troisième marche du podium au trio Capello/Kristensen/McNish.
AUDI
Audi
AUDI
Audi
Mais depuis ces débuts quelque peu difficiles, l'équipe a effectué 6 000 kilomètres de tests à Monza et au Castellet afin de parfaire les réglages de la R18 TDI. Pour mettre un maximum de chances de son côté, Wolfgang Ullrich a par ailleurs reconduit les neuf talentueux pilotes engagés en 2010. Timo Bernhard (vainqueur l'an dernier), Romain Dumas et Mike Rockenfeller piloteront la voiture numéro 1. L'Audi numéro 2 sera confiée aux bons soins du trio Marcel Fässler/André Lotterer/Benoît Tréluyer, tandis que la R18 TDI numéro 3 disposera d'un équipage expérimenté, avec Dindo Capello (46 ans et 3 victoires au Mans), Allan McNish (2 victoires) et le recordman Tom Kristensen (43 ans et 8 victoires en 14 participations).

Les ennuis de Spa seront-ils effacés par un tonitruant dixième sacre au Mans ? S'il paraît moins impérial que l'an dernier, le team Audi reste un adversaire de premier choix.
AUDI
Audi
article précédent MAZDA 787 B de retour au Mans

Page précédente
MAZDA 787 B de retour au Mans

article suivant PEUGEOT 908 V8 HDi FAP

Page suivante
PEUGEOT 908 V8 HDi FAP

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de www123
www123 a dit le 09-06-2011 à 14:29
très grande équipe,super autos!