24 Heures du Mans 2010

00h - 10h : Peugeot presque battu, deux Audi en tête

Jean-François Destin le 13/06/2010

Partagez

réagir


Audi

Peugeot Sport
Coup de Trafalgar à 7 heures du matin. Alors que Frank Montagny venait de repartir de son stand après un ravitaillement sans histoire, le V12 HDI FAP de la 908 N°2 commença à rendre l’âme. A la sortie du Tertre rouge commandant la ligne droite des Hunaudières , un incendie se déclarait contraignant le pilote à s’arrêter et évacuer la voiture. Chez Peugeot, on avait déjà compris que le duel allait tourner à l’avantage de l’équipe allemande. Leader fragile toute la nuit devant les deux Audi 9 et 8, la 908 avait pourtant bien géré son avance d’un tour mais en restant sur un rythme de près de 242 km/h de moyenne.

Peugeot Sport

Audi
Pour clore la malchance tenace de l’équipe française, la 908 N°4 d’Oreca était heurtée par un autre concurrent avant la mi-course obligeant Loïc Duval à rentrer au stand pour réparer la carrosserie et changer un demi-train arrière. Une immobilisation la reléguant de la 2ème à la 5ème place. Plus de joker alors pour Peugeot qui dorlotait mais en vain la 908 N° de Montagny/Sarrazin/Minassian.

A l’heure des croissants et du café, les spectateurs ivres de fatigue découvraient la bonne fortune d’Audi, la R15 N° 9 de Romain Dumas précédant d’une trentaine de secondes la N° 8 de Fassler. Certes à 10 heures du matin rien n’était joué car Olivier Quesnel, patron de Peugeot Sport demandait aux pilotes de la N°1 en troisième position de se surpasser dans le sillage d’un Marc Géné déchaîné. Un tour de retard, ce n’est rien et le moindre problème chez Audi peut ramener l’espoir des tricolores.

Derrière, l’Aston Martin 009 s’accroche à sa 6ème place mais à 9 tours. On comptabilisait 20 abandons dont les deux Ferrari F430 du Risi Competizione. Une bonne affaire pour la Porsche GT3 RSR de Marc Lieb solidement installée à la première place en GT2.

Peugeot Sport
article précédent  20h - 24h : Peugeot à nouveau frappé par les ennuis

Page précédente
20h - 24h : Peugeot à nouveau frappé par les ennuis

article suivant  10h - 12h : l'espoir renaît chez Peugeot

Page suivante
10h - 12h : l'espoir renaît chez Peugeot

Partagez

réagir

Commentaires