Salon de Detroit 2004

Salon de Detroit 2004 Comment reconquérir les parts du marché américain tout en renouant avec les profits ? Au Salon de Detroit 2004, cette question a couru sur les lèvres des hauts responsables des "Big Three". Bien conscients que la vente des 16,8 millions de véhicules n'a été réalisée au cours de l'année 2003 qu'à coups de promotions et crédits longue durée à taux zéro, les patrons de General Motors, Ford et Chrysler cherchent le Graal pour retrouver la confiance d'une clientèle de plus en plus séduite par les marques étrangères, asiatiques en particulier. Ce n'est pas un hasard si au niveau des parts de marché, Toyota arrive avec 9,7% en troisième position derrière Ford (17,4%) et Chevrolet (15,7%) mais devant Chrysler. Une intrusion jugée intolérable. Alors que GM, Ford et Chrysler reculent respectivement de -2,4%, -4,6% et -3,5%, Toyota progresse de …6,3% avec 1.866.000 immatriculations. Tout en arborant un sourire de circonstance pour présenter une bonne douzaine de nouveautés mondiales (prototypes, concepts-cars et modèles prêts à industrialiser), chacun donne sa recette du salut. "Nous n'avons pas été assez performants sur notre cœur de marché, à savoir les berlines et les sportives" assure un porte-parole de GM. Même son de cloche chez Ford où l'on regrette d'avoir dû suivre une coûteuse guerre des rabais tout en restant obnubilé par les Pick-up, 4X4 et les SUV (véhicules de loisirs surélevés). Des catégories certes plébiscitées par le public mais dans la construction desquelles les Japonais (Toyota avec Lexus) mais aussi Mercedes et BMW (qui fabrique aux Etats-Unis le ML et le X5) sont passés maîtres. Cette fois, c'est juré, les patrons US ont décidé de ratisser large à défaut de renoncer aux remises. Tous les secteurs vont être revisités y compris des voitures hybrides censés préserver l'énergie. Une véritable farce lorsqu'on sait que l'administration Bush se soucie bien peu de la préservation de l'environnement et qu'elle n'a pas envie d'inciter l'américain moyen à se séparer de son gros 4X4 V8 à l'appétit féroce. Etonnement encore lorsqu'on découvre les nouveautés sur les podiums. Alors que le bon sens et la sagesse voudraient que la recherche s'oriente vers une utilisation plus rationnelle et écologique de l'automobile, les marques d'outre Atlantique rivalisent d'agressivité en nous présentant des monstres surpuissants, tel ce prototype ME-Four Twelve de Chrysler. Taillée plutôt pour s'aligner aux 24 Heures du Mans, cette supercar est équipée d'un V12 de 6 litres de 850 chevaux capable de l'entraîner à 400 km/h. Fiers de présenter la machine la plus puissante du Salon 2004, les managers de Chrysler - qui on le sait constitue la branche américaine du groupe DaimlerChrysler - envisagent une construction en petite série à un prix unitaire avoisinant les 150.000 dollars ! Pour faire passer la pilule et rester dans l'écologiquement correct, Mercedes n'a rien dévoilé d'inédit, préférant mettre en avant les systèmes hybrides d'une Classe S (un 6 cylindres essence et deux moteurs électriques) et du concept "Vision Grand Sport Tourer" ( V8 diesel et moteur électrique), la pile à combustible étant évoquée chez Jeep avec le Treo. Chez Ford, on n'est pas en reste et un an après avoir présenté ici même en janvier 2003 la GT (résurgence de l'inoubliable GT40) , l'accent est mis sur un concept-car Shelby Cobra de 600 chevaux et une approche plus réaliste mais conventionnelle d'un nouveau coupé Mustang de plus de 300 chevaux. General Motors, qui tient à rester au dessus de la mêlée, n'avait, pour focaliser les médias, d'autres choix que de retravailler son icône. Ainsi est apparue la Corvette C6, sixième génération comme son appellation l'indique. En panne d'inspiration, les stylistes de Chevrolet l'ont affublé d'un avant très italien que Ferrari n'aurait pas renié il y a quelques années. Une rupture en tous cas avec une signature originale que la marque a sû longtemps préserver. Hummer dont toutes les versions militaires envahissent les journaux télévisés depuis le début de la guerre en Irak exposait un nouveau "petit" modèle. Après le H2, ce H3 pick-up déjà exposé au Salon de Los Angeles conserve pourtant des proportions XXL avec un empattement de plus de 3 mètres et une largeur de 1.89m. Derrière son imposante grille de calandre est prêt à rugir un 5 cylindres suralimenté de 350 chevaux. Bien qu'il s'agisse encore d'un prototype, tout porte à croire qu'il sera bientôt référencé au catalogue. Hors mis les asiatiques très à l'aise parce que ayant toujours accordé une priorité au gigantesque marché américain, les européens se retrouvent un peu en porte-à-faux face aux déferlantes spectaculaires du Cobo Hall (le Palais des Expositions de Detroit). D'où le besoin de se mettre à niveau avec des modèles de très haut de gamme comme l'Audi A8 (dont on découvre la nouvelle face avant), l'intéressant concept Range Stormer qui pourrait préfigurer l'évolution de style du roi des 4X4 européens, la version cabriolet de l'Aston Martin DB9 baptisée évidemment Volante et bien sûr le cabriolet BMW Serie 6 en vente en France dès le printemps. Dans ce contexte, le Concept T de Volkswagen fait figure de petit poucet des sables en explorant une niche déjà bien appréhendée par Peugeot. Au fait, quid des Français à Détroit ? La presse a eu beau chercher. Ils sont toujours aux abonnés absents. Et ce n'est pas près de changer. De passage à Detroit, Louis Schweitzer, président de Renault qui pourrait avoir de légitimes ambitions américaines grâce à l'alliance Renault/Nissan a déclaré que le constructeur français ne reviendrait pas aux USA avant 2010 ou 2015. "Après trois tentatives infructueuses, a t-il précisé, il convient de bien préparer un quatrième débarquement qui se fera nécessairement au travers du réseau Nissan".

CHEVROLET Corvette C6

CHEVROLET Corvette C6

Légende américaine depuis une demi siècle, la Chevrolet Corvette C6 constitue l'une des plus grandes réussites de l'industrie d'outre atlantique.

 Salon de Detroit 2004

Salon de Detroit 2004

Comment reconquérir les parts du marché américain tout en renouant avec les profits ? Au Salon de Detroit 2004, cette question a couru sur les lèvres des hauts responsables des "Big Three".

VOLKSWAGEN Concept T

VOLKSWAGEN Concept T

Cette fois, avec le Volkswagen Concept T, il s'agit d'explorer une nouvelle niche de marché pouvant séduire la jeune clientèle à la recherche d'un nouveau style de vie.

PONTIAC Solstice

PONTIAC Solstice

Exposée en tant que Concept-car au Salon de Détroit 2002, la Pontiac Solstice apparaît en 2004 dans sa livrée "prête à fabriquer".

LAND ROVER Range Stormer

LAND ROVER Range Stormer

Poursuivant sa remarquable évolution stylistique et technologique, Land Rover a créé la surprise à Détroit en dévoilant le Land Rover Range Stormer.

FERRARI 612 Scaglietti

FERRARI 612 Scaglietti

La très attendue Ferrari 612 Scaglietti a fait sensation au Salon de Détroit en janvier 2004.

CHRYSLER ME Four Twelve

CHRYSLER ME Four Twelve

Chrysler a surpris la presse internationale en dévoilant le concept le plus spectaculaire et le plus rapide du Salon : la Chrysler ME Four Twelve.

CHEVROLET Chevy Nomad

CHEVROLET Chevy Nomad

Le Chevrolet Chevy Nomad est peut-être l'un des plus intéressants concept-cars de Détroit. Etudié pour devenir la version break de la Corvette, il n'entre dans aucune catégorie connue.

HUMMER H3T concept

HUMMER H3T concept

Dans une catégorie très prisée par les Américains, le Hummer H3 illustre ce que pourrait être le design des futurs 4X4 de Hummer.