Salon de Detroit 2004

LAND ROVER Range Stormer

Jean-François Destin le 01/01/2004

Poursuivant sa remarquable évolution stylistique et technologique, Land Rover a créé la surprise à Détroit en dévoilant le Land Rover Range Stormer.

Voir plus de photos

Poursuivant sa remarquable évolution stylistique et technologique, Land Rover, désormais dans le giron de Ford, a créé la surprise à Détroit en dévoilant le Range Stormer (traduisez orageux). La filiation saute aux yeux avec cette légende du tout terrain qu'est le Range . Une référence que les Japonais de Toyota, de Nissan et de Mitsubishi ont maintes fois tenté de surpasser sans jamais y parvenir.

Depuis son lancement initial en 1970, le Range a su rester au sommet du raffinement et du luxe tout en offrant une capacité de franchissement inégalée. « Relooké » de belle manière en 2001, il se devait d'entrer dans le 21ème siècle en bénéficiant d'un design avant-gardiste susceptible de plaire aux Américains mais aussi aux Asiatiques et aux Européens. Chez Land Rover, on ne cache pas que le « Stormer » montre en grande partie les futures orientations esthétiques de la marque.

« Nous souhaitions bousculer la vision traditionnelle de nos véhicules tout en gardant les valeurs esthétiques de Land Rover » explique Geoff Upex, le directeur du design. « Conçu sur une plate-forme inédite prévue pour tous les nouveaux modèles haut de gamme de la marque, le Range Stormer reprend le langage conceptuel classique de la marque avec son capot enveloppant, un pavillon flottant ; des bords de capot crénelés, une ligne de caisse droite et un porte-à-faux minime à l'avant ».

Par rapport au Range actuel, le Stormer apparaît plus massif, plus agressif avec une garde au toit réduite qui ne ravira pas les personnes de grande taille et réduira de facto le champs de vision arrière malgré la minceur des montants.

Land Rover a innové en matière d'ouvrants. Les portières du type élytre se déploient en deux parties. La supérieure s'articule vers le haut tandis que la moitié inférieure s'abaisse et fait office de marche-pied. De même, le hayon à commande électrique s'ouvre par moitié (vers le haut et à plat pour faciliter l'embarquement de paquets ou colis encombrants). Autre sophistication : les compartiments du plancher arrière peuvent être relevés ou abaissés pour offrir un volume de charge supplémentaire, les bagages ayant aisément trouvé leur place dans les cloisons latérales.

En revanche, Land a insisté sur les « plus » technologiques du Stormer et en premier lieu sur la fonction « Terrain Response » traduisez « adaptabilité à l'environnement ». Elle permet au véhicule d'être toujours au top de la performance dans les situations variées rencontrées sur la route et en tout terrain. En jouant avec une grosse molette en aluminium, le conducteur peut choisir parmi six réglages : dynamique, pour une vitesse élevée sur tracé sinueux, normale, pour la conduite au quotidien, verdure/graviers/neige pour les sols à faible adhérence, sable, ornières profondes et rochers.

Le « Terrain Response » intervient sur la cartographie du moteur, la boite de vitesse, la suspension pneumatique (en adaptant la hauteur de caisse), les commandes d'arbre de transmission (les réglages de différentiel), les fonctions d'antipatinage et le freinage. En cohérence totale, tous les systèmes travaillent en harmonie pour éviter tout arrêt, patinage ou enlisement en tout terrain alors qu'à haute vitesse, la rigueur du comportement prime.

Dans l'habitacle, priorité à la simplicité. La planche de bord ainsi que la console centrale « enveloppent » le conducteur et son passager pour créer une atmosphère à la fois sportive et protectrice. Suréquipé, le Range Sormer adopte des sièges à armature en aluminium recouverts de cuir très résistant aux déformations et à l'usure. Omniprésent, le cuir se retrouve également sur le dessus de la planche de bord, les panneaux de portes et le dessous du pavillon. Enfin, notons encore la présence d'une jauge inhabituelle, l'aiguille traditionnelle ayant été remplacée par un niveau de liquide qui baisse au même rythme que le carburant dans le réservoir.

Land Rover n'a donné aucune indication sur la date de commercialisation du Range Stormer de série.

Avis des propriétaires

Commentaires