Salon de Detroit 2004

CHRYSLER ME Four Twelve

Jean-François Destin le 01/01/2004

Chrysler a surpris la presse internationale en dévoilant le concept le plus spectaculaire et le plus rapide du Salon : la Chrysler ME Four Twelve.

Voir plus de photos

Un peu malmenée par des ventes en recul de 3,5% en 2003, Chrysler, la composante américaine du puissant groupe DaimlerChrysler a surpris la presse internationale en dévoilant le concept le plus spectaculaire et le plus rapide du Salon Détroit 2004. Une silhouette de prototype des 24 Heures du Mans, un 12 cylindres de 850 chevaux et 400 km/h annoncés en pointe : les chiffres parlent d'eux-mêmes.

"Personne n'avait eu vent de ce projet et le secret avait été bien gardé même à l'intérieur de Chrysler" a confié Trevor Creed, Senior Vice President de Chrysler Group design. "Notre idée était de créer la même surprise que lorsque nous avons dévoilé l'an dernier la moto Dodge Tomahawk animée du V10 de la Viper".

Contrairement à cette machine infernale construite seulement pour le "fun", la ME Four Twelve ( Four pour 4 turbo et Twelve pour 12 cylindres du Mercedes AMG ) pourrait déboucher sur une application sportive à défaut de rejoindre le rang des supercars invendables (on se souvient que la fabuleuse Mc Laren F1 de Gordon Murray, faute de clients, avait été en partie sauvée par son engagement en compétition et une victoire au Mans).

Chez Mercedes comme chez Chrysler, on est resté très vague sur le devenir de ce prototype même si, sur le stand de Detroit, on évoquait une petite production à un prix avoisinant les 150.000 dollars. L'exploitation d'une filière sportive, par exemple un championnat GT, apparaît plus logique. Sous le badge Mercedes ou Chrysler ? On en saura plus dans les semaines qui viennent.

Reste qu'au delà de toutes perspectives, la radioscopie de la ME Four Twelve laisse rêveur. Et pas seulement à cause de ses performances exceptionnelles. Chrysler a semble t-il voulu démontrer son savoir faire en réalisant la plus performante propulsion du monde. Le châssis carbone combine le composite nid d'abeille et l'aluminium. Avec à la clé une rigidité structurelle de haut niveau et un poids contenu de 1310 kg.

Les trains roulants se composent de suspensions à double triangulation avec combinés amortisseurs. pilotés. En fonction de la demande, les lois d'amortissement (compression et détente) peuvent être adaptées à l'usage de la voiture.

A performances très élevées, freinage exceptionnel : la ME Four Twelve hérite comme la Mercedes SLR de disques de freins en céramique. On les aperçoit à travers les superbes jantes en aluminium de 19 pouces à l'avant et 20 pouces à l'arrière. Ces dernières reçoivent des Michelin haute-performance de 265 /35 ZR19 à l'avant et 335/30 ZR20 à l'arrière.

Mais le cœur noble de cette supercar au dessin assez conventionnel se trouve en position centrale. Il s'agit d'un V12 Mercedes AMG tout aluminium de 6 litres. Suralimenté par quatre turbo, il délivre 850 chevaux à 5750 tours et un couple phénoménal de 115 Nm entre 2500 et 4500 tours. Il est associé à une inédite boite robotisée Ricardo à 7 rapports intégrant un double embrayage comme la boite DSG récemment mise au point par Volkswagen. Par palettes sous le volant , les changements de rapports ne prendraient pas plus de 200 millisecondes.

Les performances annoncées par le constructeur restent théoriques, la voiture n'ayant subi aucun test de validation. Outre les 400 km/h avancés, le 0 à 160 km/h serait couvert en 6,2 secondes !

Avis des propriétaires

Commentaires