Saga Saab

Saab est né en 1937 de la volonté du gouvernement social-démocrate de doter la Suède d'une industrie aéronautique capable de défendre la neutralité du pays.

sommaire :

SAAB 9000

Gilles Bonnafous le 09/06/2005

Partagez

réagir

Présentée en 1984, la 9000 est le troisième modèle Saab entièrement nouveau de l’histoire de la marque. Grâce à elle, la firme suédoise entend enrichir son offre d’une luxueuse familiale et se positionner ainsi parmi les constructeurs européens de berlines haut de gamme.
La Saab 9000 Turbo en 1985
La Saab 9000 Turbo en 1985 Saab
SAAB
Saab
Depuis de nombreuses années, Saab souhaitait lancer un tel modèle. Les premières intentions datent de 1974. Ce n’est que cinq ans plus tard que prend forme le projet Type 4 grâce à la collaboration nouée avec Fiat dans le cadre d’un joint-venture. La 9000 partage la même plate-forme avec la Lancia Thema et la Fiat Croma.

Dessinée par Giorgietto Giugiaro, la 9000 se différencie toutefois de ses sœurs transalpines. La carrosserie se présente sous la forme d’une berline hatchback (caisse à hayon), une formule très prisée outre-Atlantique. Traction avant, la 9000 voit son moteur implanté transversalement. Une disposition qui favorise l’habitabilité de la voiture, laquelle s’avère supérieure à celle de la 900 malgré une longueur légèrement en retrait. Pourvue par ailleurs de sièges arrière rabattables, la 9000 se veut une voiture pratique aux généreuses capacités de chargement.

Dévoilée en mai 1984, la voiture est d’abord disponible en une seule version motorisée par le quatre cylindres deux litres turbo 16 soupapes de 175 ch. En 1985, le magazine français L’Action Automobile élira la 9000 « Meilleure voiture de prestige de l’année ». La Saab était en compétition avec l’Audi 200 Turbo, la Citroën CX Gti Turbo et la Renault 25 V6 Turbo. Et en octobre 1986, trois 9000 Turbo 16S établissent deux records du monde de vitesse et vingt et un records internationaux sur la piste de Talladega aux Etats-Unis. La plus rapide a parcouru 100 000 kilomètres à 213,299 km/h de moyenne, ne s’arrêtant que pour ravitailler et changer de pilote.
SAAB
D.R
Le record du monde de vitesse à Talladega aux Etats-Unis en 1986
Le record du monde de vitesse à Talladega aux Etats-Unis en 1986 D.R
Au cours de sa carrière, la 9000 connaîtra de nombreuses évolutions mécaniques, qui lui permettront de multiplier les offres de puissance. En 1986, une version atmosphérique du deux litres 16 soupapes apparaît sur la 9000i 16 (130 ch avec l’injection). L’année suivante, le client peut opter pour une transmission automatique à quatre vitesses et l’ABS.

Une nouvelle carrosserie est lancée en 1988 parallèlement au hatchback. La 9000 CD apparaît comme une berline classique à trois volumes et quatre portes. D’abord disponible en version turbo, elle recevra l’année suivante un moteur atmosphérique. Ce modèle haut de gamme est le premier à bénéficier du système d’allumage électronique Saab DI, dans lequel chaque bougie dispose de sa propre bobine d’allumage.
La Saab 9000 Turbo Talladega
La Saab 9000 Turbo Talladega Saab
La Saab 9000 CD en 1988
La Saab 9000 CD en 1988 Saab

Un nouveau quatre cylindres 2,3 litres seize soupapes constitue la grande nouveauté de l’année 1990. Il s’agit d’un moteur atmosphérique, qui, avec l’injection et l’allumage Saab DI développe 150 ch. Il équipe aussi bien les 9000 quatre portes que cinq portes. Un an plus tard, il reçoit le renfort d’un turbo et procure 200 ch avec un couple avantageux de 330 Nm. Ce groupe motorise notamment la Turbo 16S Aero.
SAAB
Saab
Saab 9000 CS 2,3 Turbo S en 1992
Saab 9000 CS 2,3 Turbo S en 1992 Saab
La 9000 subit en 1992 un facelift, qui concerne particulièrement la proue, sensiblement modifiée. Ainsi apparaît une nouvelle berline cinq portes, la 9000 CS. Dévoilée au salon de Paris 1992, la 9000 Aero est équipée d’une version du 2,3 litres turbo portée à 225 ch (350 Nm de couple à 1950 tr/mn). Cette brillante mécanique fait de la 9000 Aero, avec 240 km/h, la Saab la plus rapide jamais construite. L’année suivante, Saab lancera encore une innovation technique, le Trionic, un système qui assure la régulation conjointe de l’allumage, de l’injection et de la pression du turbo.

La reprise de la firme suédoise par la General Motors se traduit en 1995 par l’installation d’un V6 de 2,5 litres dans la 9000. Commun à l’Opel Omega, ce moteur, qui développe 210 ch, est également implanté dans la 900. La 9000 terminera ainsi sa carrière en mai 1998, non sans qu’une série limitée à l’habitacle luxueux ne soit construite pour le cinquantième anniversaire de la marque en 1997. La 9000 sera remplacée par la 9-5.
Série limitée pour le cinquantième anniversaire
Série limitée pour le cinquantième anniversaire Saab
Série limitée pour le cinquantième anniversaire
Série limitée pour le cinquantième anniversaire Saab
article précédent SAAB 900

Page précédente
SAAB 900

article suivant SAAB 92

Page suivante
SAAB 92

Partagez

réagir

Commentaires