Saga Saab

Saab est né en 1937 de la volonté du gouvernement social-démocrate de doter la Suède d'une industrie aéronautique capable de défendre la neutralité du pays.

sommaire :

SAAB 900

Gilles Bonnafous le 08/06/2005

Partagez

réagir

Evolution de la 99, la 900 doit à sa devancière sa réussite technique et esthétique. Si elle s’analyse comme un facelift de la 99, elle représente beaucoup plus pour la firme suédoise qui, grâce à elle, va s’ouvrir à de nouveaux clients et à de nouveaux segments de marché. La 900 se fera une place de choix aux Etats-Unis, où le magazine Road & Track l’élira « Meilleure voiture des années 80 ». Originale, différente mais sans ostentation, cette voiture très « classe » offrira à Saab une image des plus valorisantes. Pour faire de la marque celle des professions libérales et des cadres supérieurs.
SAAB
Saab
La Saab 900 GL de 1979
La Saab 900 GL de 1979 Saab
La partie antérieure de la 900 a été entièrement redessinée à partir du pare-brise afin de satisfaire les normes de sécurité américaines. L’empattement a été allongé à 2,52 mètres (soit 52 millimètres de plus que la 99), tandis que le nouveau gabarit de la voiture fait passer cette dernière dans la catégorie supérieure — 4,74 mètres de longueur contre 4,35 mètres pour la 99. Par contre, la motorisation est toujours confiée au quatre cylindres en ligne à un arbre à cames en tête de 1985 cm3.
SAAB
Saab

Révélée en mai 1978, la 900 est commercialisée en trois et cinq portes hatchback et cinq niveaux d’équipement : GL (100 ch), Gls (deux carburateurs et 108 ch), EMS et GLE (injection et 118 ch) et Turbo. Equipé d’une injection mécanique Bosch et d’un turbo Garrett soufflant à 0,7 bar, le moteur de cette dernière développe 145 ch DIN. La voiture atteint 195 km/h (0 à 100 km/h en 8,9 secondes).
La Saab 900 GLE de 1979
La Saab 900 GLE de 1979 Saab
La Saab 900 Turbo 1980
La Saab 900 Turbo 1980 Saab
Les modèles du millésime 1982 reçoivent le système APC, qui permet de faire varier la pression du turbo en fonction de la qualité du carburant. Et en 1983, Saab franchit une nouvelle étape dans le développement de la technologie turbo en lançant le moteur suralimenté à seize soupapes. Doté de deux arbres à cames en tête et d’un échangeur, il offre 175 ch à la 900 Turbo 16 dévoilée au salon de Genève (210 km/h).

En janvier 1984, apparaît au salon de Bruxelles une version grand luxe baptisée Aero ou 16S selon les marchés. Voiture d’exception, cette dernière allie un confort et un équipement de haut niveau aux performances sportives de la Turbo 16, sans parler de la remarquable qualité de fabrication propre à toutes les Saab.
La Saab 900 GLE de 1982
La Saab 900 GLE de 1982 Saab
La Saab 900 Turbo 16S de 1984
La Saab 900 Turbo 16S de 1984 Saab

Présenté en tant qu’étude au salon de Francfort 1983, le cabriolet 900 est mis en production en 1986. Une première série de 400 voitures est réservée au marché américain. L’année suivante, la proue redessinée et inclinée de la 900 intègre de nouveaux pare-chocs. Doté de cette nouvelle face avant et motorisé par le turbo seize soupapes, le cabriolet est maintenant disponible sur tous les marchés. Il recevra en option une transmission automatique en 1989.
La Saab 900 Cabriolet en 1986
La Saab 900 Cabriolet en 1986 Saab
La Saab 900 en 1993
La Saab 900 en 1993 Saab
L’année 1989 voit également l’arrêt du moteur turbo huit soupapes, tandis qu’une version atmosphérique du seize soupapes est proposée sur la 900i 16 (130 ch à 6000 tr/mn). En 1990, toutes les 900 seront motorisées par le seize soupapes. La dernière 900 quittera les chaînes au printemps 1993. Sur une période de quinze ans, 908 817 exemplaires du modèle auront été produits, dont près de 49 000 cabriolets.

Entré dans le giron de la General Motors en décembre 1989, Saab lancera une nouvelle 900 en juillet 1993. Elle sera le premier modèle de la marque à recevoir un moteur V6 (de 2,5 litres). L’évolution du design concernera surtout la partie arrière banalisée de la voiture. Cinq ans plus tard, apparaîtra la 9-3, nouvelle évolution de la 900.
La Saab 900 Higt Performance concept car 1997
La Saab 900 Higt Performance concept car 1997 Saab
La Saab 900 Cabriolet SE de 1998
La Saab 900 Cabriolet SE de 1998 Saab
article précédent  Quel avenir pour Saab ?

Page précédente
Quel avenir pour Saab ?

article suivant SAAB 9000

Page suivante
SAAB 9000

Partagez

réagir

Commentaires