Festival Automobile Historique 2004

Premier du nom et, souhaitons-le, d’une longue lignée, le Festival Automobile Historique s’est tenu dans le Domaine National de Saint-Cloud.

sommaire :

Renault Festival

Gilles Bonnafous le 29/05/2004

Partagez

réagir


Motorlegend.com

Motorlegend.com
Renault, qui était partenaire du Festival Automobile Historique, avait fait un effort tout particulier pour la réussite de la manifestation. Le département Histoire et Collection, aux destinées duquel préside Christian Schmaltz a réalisé un vrai festival à lui tout seul réparti sur une pléiade d’espaces aménagés.

Motorlegend.com

Motorlegend.com
Evoquant le parcours de Renault en Formule 1 et la diversité de son engagement dans cette discipline, le stand F1 présentait une sélection de monoplaces que le public était à même d’approcher de très près : une Lotus 95 T motorisée par le V6 turbo, une Williams FW 18, une Benetton B 195, une R202 de la saison 2002 (écurie 100% Renault, châssis et moteur), enfin une R24 de 2004 près de laquelle était exposé son moteur V10.

Motorlegend.com

Motorlegend.com
Au cœur de l’ensemble, se développait une remarquable mise en scène groupant sept véhicules utilitaires de diverses époques. Bourrée de charme et baptisée «Tranches de vie», cette exposition, organisée en partenariat avec des commerçants, présentait des camionnettes de boulanger (rempli de pain) et de fleuriste (avec un superbe parterre de fleurs), un 1000 Kilos (chargé de 300 kilos de bonbons), un camion de pompiers et une Estafette de Gendarmerie dans laquelle étaient installés un radar (non connecté !), un mannequin et tout l’équipement prêté par la Gendarmerie.


Motorlegend.com

Motorlegend.com
Une tente contiguë accueillait des vitrines offrant au regard toute une documentation d’époque sur les utilitaires : catalogues et plaquettes commerciales, documents techniques, ainsi qu’un album de photos sorti des riches archives de la marque, un trésor que connaissent les spécialistes. On ne saurait trop féliciter Renault pour cette initiative consistant à montrer à un large public ces précieux éléments de la mémoire automobile française. Cette présentation était complétée par l’exposition de dizaines de miniatures (Dinky Toys, CIJ, Matchbox, etc.) et de trois moteurs, la réduction d’un moteur d’avion en étoile des années trente, un V6 turbo et un V10 de F1.

Motorlegend.com

Motorlegend.com
Plusieurs animations s’adressaient plus spécialement aux jeunes et aux enfants : des jeux initiaient ces derniers à la sécurité routière, notamment sous forme de questions auxquelles pouvaient répondre les parents — ce qui a permis d’enregistrer quelques surprises ! Des courses de voitures à pédales et un circuit 24 en partenariat avec la firme Scalextric complétaient le caractère ludique de cet espace.

Motorlegend.com

Motorlegend.com


Motorlegend.com

Motorlegend.com
L a partie dynamique du programme était assurée par une parade d’une trentaine de voitures retraçant l’histoire de la marque au losange de 1898 à nos jours. Le public pouvait découvrir onze modèles de la collection Renault, dont une Type A de 1898, une Type G de 1902, la 40 CV des records de 1926, une Reinastella de 1933, une Nervasport ABM3 de 1936 et une 4 CV 1063 des 24 Heures du Mans 1951. Associées à celles des clubs, ces voitures ont défilé dans les allées du parc tout au long du week-end quand elles n’étaient pas présentées dans l’espace Expo Renault. On ajoutera que 300 à 400 collectionneurs de modèles Renault avaient été invités sur les trois jours.

Motorlegend.com

Motorlegend.com
Clou du spectacle, une démonstration dans la course de côte associait la F1 Turbo RS01 de 1977, première Formule 1 turbocompressée de l’histoire, l’Alpine A442, modèle vainqueur des 24 Heures du Mans en 1978 et une 5 Maxi Turbo Groupe B pilotée par Jean Ragnotti. Lequel, à l’arrivée de la course, gratifiait les spectateurs d’un tête-à-queue hautement maîtrisé dont il a le secret !

Motorlegend.com

Motorlegend.com
article précédent Compte rendu

Page précédente
Compte rendu

article suivant ALFA ROMEO 1600 Junior Zagato

Page suivante
ALFA ROMEO 1600 Junior Zagato

Partagez

réagir