Festival Automobile Historique 2004

Premier du nom et, souhaitons-le, d’une longue lignée, le Festival Automobile Historique s’est tenu dans le Domaine National de Saint-Cloud.

sommaire :

MATRA Djet V

Gilles Bonnafous le 29/05/2004

Partagez

réagir

C’est peu dire que la Matra Djet 5 de Daniel Bombaud est chargée affectivement. En 1997, son heureux propriétaire l’a reçue de son épouse en cadeau d’anniversaire pour ses cinquante ans. Et ce n’est pas tout. Si sa Djet 5 est un millésime 1967, c’est qu’en cette année-là, Daniel Bombaud avait été sur le point de s’offrir la berlinette. Alors âgé de vingt ans mais déjà marié et père, il avait dû y renoncer en raison de ses charges de famille (la Djet est une stricte deux places). Il n’est jamais trop tard pour réaliser ses rêves de jeunesse…
MATRA
Motorlegend.com
MATRA
Motorlegend.com
La voiture a été acquise par l’intermédiaire du club RBMS (René Bonnet Matra Sport), dont Daniel Bombaud est membre. Elle était en fort mauvais état. Daniel Bombaud l’a restaurée entièrement, depuis le châssis. Il a tout fait par lui-même, au fil des mois et sur une période de deux ans et demi. À peu près tout a été changé et remplacé par des pièces neuves, à l’exception des sièges et des garnitures de portes. Il faut dire que Daniel Bombaud était bien placé pour réaliser ce travail. Il dirige la société B2H, une entreprise de mécanique installée à Corbeil (Essonne) qui est le spécialiste français des carburateurs.

Fort de son expertise, il ne s’est pas privé d’apporter quelques améliorations à la Djet. Ainsi, il a installé une pipe d’admission Hermes, un carburateur horizontal Weber 40 DCOE en lieu et place du Zenith 32 vertical d’origine, un allumage électronique de marque Magnetic (fabriqué par la firme Multic installée à Nogent-sur-Seine) et un échappement Autobleu quatre en un. La puissance de la Djet 5 est ainsi boostée de 70 ch (valeur d’origine) à 90 ch. Pour faire face à ce surcroît de vitamines, la voiture a reçu des disques de freins de R12. Daniel Bombaud l’a également équipée d’un pare-brise chauffant pour remédier à la buée envahissante, défaut de l’habitacle de la Djet.
MATRA
Motorlegend.com
MATRA
Motorlegend.com

Daniel Bombaud roule presque tous les jours avec sa voiture, qui a déjà parcouru 30 000 kilomètres depuis sa remise à neuf. Mais il dit éviter les déplacements trop longs, car le confort n’est pas la qualité première de la Djet et le moteur s’avère bruyant… Pour autant, notre passionné n’en possède pas moins une autre Djet dans ses cartons. Une René Bonnet de 1964 à moteur Gordini, dont il a entrepris la restauration complète !
MATRA
Motorlegend.com
MATRA
Motorlegend.com
Rappelons que, présentée au Salon de Paris de 1964, la Djet 5 est le premier modèle Matra, qui suit la reprise de René Bonnet par la marque de Jean-Luc Lagardère. Par rapport à sa devancière, la voiture bénéficie de nombreuses améliorations. Les voies ont été élargies et la poupe allongée et redessinée, tandis que l'habitacle bénéficie désormais d'un plancher plat favorisant l'habitabilité. À l’avant, la calandre agrandie devient rectangulaire. La Djet 5 est également reconnaissable au pare-chocs qu'elle reçoit à l'arrière. Et la verrière, qui fait office de capot moteur, s'ouvre maintenant de l'arrière vers l'avant.

La voiture demeure fidèle au moteur de 1108 cm3 et à la boîte de vitesses à quatre rapports empruntés à l'Estafette Renault. Le quatre cylindres est porté à 70 ch à 6000 tr/mn grâce à une distribution réaménagée et à l'adoption d'un carburateur double corps Zénith. La Djet 5 atteint les 170 km/h. En 1965, un modèle plus puissant est commercialisé, la Djet 5 S, qui reçoit la mécanique ultérieurement montée sur la R8 Gordini 1100. Alimentée par deux carburateurs Solex double corps, elle développe la puissance de 94 ch. La vitesse maximum passe alors à 187 km/h.
MATRA
Motorlegend.com
article précédent DELAHAYE 135 Compétition

Page précédente
DELAHAYE 135 Compétition

article suivant MORGAN Four Four Flat Rad

Page suivante
MORGAN Four Four Flat Rad

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de titi gache
titi gache a dit le 26-05-2017 à 17:08
c'est moi qui l'ai restauré entièrement en 6 mois excepté la carrosserie !!
avatar de ROUETM
ROUETM a dit le 17-06-2011 à 14:12
tiens ? je ne savais pas que cette voiture avait été équipée d'origine ou en option d'un pare brise chauffant.