Le Mans Classic 2008

Avec sa quatrième édition, qui s’est déroulée les 11, 12 et 13 juillet 2008, Le Mans Classic a confirmé qu’il était bien devenu l’un des événements majeurs de l’automobile de collection au niveau mondial.

sommaire :

ABARTH Simca 1300

Gilles Bonnafous le 23/07/2008

Partagez

réagir

ABARTH
Gilles Bonnafous
ABARTH
Gilles Bonnafous
L’Allemand Wolfgang Molitor est l’heureux propriétaire de cette Abarth Simca 1300. Engagée dans le plateau 4, la voiture était pilotée par lui-même et par l’Autrichien Horst Pichler. Wolfgang Molitor est depuis toujours un passionné de la marque Abarth. Il a possédé plusieurs voitures de la firme, dont une 1300 OT et une deux litres. Il ne lui reste aujourd’hui que cette 1300.

L’Abarth Simca 1300 est une ex-machine d’usine, qui a couru en 1964 et 1965. Elle est ensuite vendue à un privé en Sicile, où elle participe notamment à la Targa Florio en 1969, ainsi qu’à des courses de côtes comme celle du Mont Erice. Après quoi, elle vient en France, mais elle ne court pas. Vendue à un Américain, elle restera toutefois en Europe. Wolfgang Molitor l’a achetée au milieu des années 90 à ce propriétaire d’outre-Atlantique, qui ne s’intéressait pas beaucoup à la voiture…
ABARTH
Gilles Bonnafous
ABARTH
Gilles Bonnafous
Lancée au salon de Genève 1962, l’Abarth Simca 1300 est le fruit d’une nouvelle coopération entre la marque d’Henri Pigozzi et celle de Carlo Abarth. A travers ce modèle brillant, le patron de Simca cherche à profiter des retombées publicitaires qu’offrent les victoires Abarth en compétition et dont bénéficie l’ensemble de la gamme Fiat.

En réalité, la voiture est une production Abarth. Certes, elle emprunte plusieurs éléments mécaniques à la Simca 1000, sa boîte de vitesses, sa direction et sa suspension, qui ont été adaptés, mais le moteur est un pur produit Abarth.

Il s’agit d’un nouveau bloc quatre cylindres de 1288 cm3 à chambres de combustion hémisphériques et deux arbres à cames en tête. Gavé par deux carburateurs Weber double corps de 45 millimètres, il développe 125 ch à 7200 tr/mn. La boîte de vitesses possède quatre rapports.
ABARTH
Loïc Bailliard
ABARTH
Gilles Bonnafous
Superbement dessinée, l’Abarth Simca présente un dessin proche de celui des Bialbero, mais l’empattement a été allongé de neuf centimètres (2,09 mètres). Son poids plume de 630 kilos — la carrosserie est en aluminium¬ — lui permet d’atteindre les 230 km/h. Le freinage est confié à quatre disques.

Conçue pour la compétition, l’Abarth Simca 1300 est engagée aux 24 Heures du Mans quelques mois seulement après sa présentation. Elle figure au milieu d’un bataillon impressionnant de machines frappées du scorpion. Carlo Abarth n’avait jamais réuni pour l’épreuve mancelle une équipe aussi forte : trois Fiat Abarth 700 Bialbero et quatre Abarth Simca 1300 pilotées par de grands pilotes français des années soixante comme Henri Oreiller, Roger de Lageneste et Jean Rolland.

Les Fiat Abarth se retireront toutes sur casse moteur, tandis que trois Simca abandonneront sur défaillance de l’allumage (Oreiller-Spychiger et de Lageneste-Rolland) et de la transmission (Balzarini-Albert). La seule à terminer sera la Simca de Mauro Bianchi et Georges Harris, qui prendra la quatorzième place. La suite de la saison sera plus heureuse avec des victoires à Charade, aux 1000 Kilomètres de Paris et à Vallelunga.
ABARTH
Gilles Bonnafous
article précédent Compte rendu

Page précédente
Compte rendu

article suivant ASTON MARTIN DBR1

Page suivante
ASTON MARTIN DBR1

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de propulsion
propulsion a dit le 13-08-2008 à 21:51
Un bijou d'amour cette petite auto au parfum inégalable. rien à voir avec le patchouli des padocks d'aujourd'hui pleins d'autos si communes