Grand Prix Historique de Pau 2002

L'écurie Hall & Hall

Gilles Bonnafous le 25/05/2002

Partagez

réagir

Dirigée par Rick Hall et son fils Robert, l'écurie Hall & Hall est l'une de ces entreprises - britanniques pour la plupart -, qui entretiennent, préparent et font courir les voitures de course historiques les plus prestigieuses.

Installée à Folkingham Airfield, dans le Lincolnshire, là où BRM fit ses débuts, Hall & Hall est une écurie professionnelle comme on en rencontre dans le sport automobile moderne. Très réputée, elle offre le niveau de préparation et de maintenance très élevé qu'exigent les voitures de compétition de haut niveau, à l'instar des Formule 1 trois litres des années 70. Forte de quinze mécaniciens, elle dispose d'un outillage et d'un équipement de premier ordre.

G.Bonnafous
La Tyrrell 004 de John Dimmer
La Tyrrell 004 de John Dimmer G.Bonnafous
Les pilotes sont des collectionneurs privés, des gentlemen drivers, qui courent sur leurs propres voitures et à leurs frais. S'agissant des voitures les plus performantes, quelques pilotes semi-professionnels sont engagés par leurs propriétaires pour les faire gagner.


A Pau, Rick Hall alignait sept voitures, une Sport, la Lola Mk1 de Peter Austin et six Formule 1 : la Maserati 250 F de Jean-François Bentz et cinq trois litres. Outre une Surtees TS9 de 1971, ces dernières se répartissaient ainsi :

- deux BRM, une P 153 V12 de 1970 appartenant à Bobby Bell et une P 180-02 V12 de 1972. Pilotée par Flavien Marçais, celle-ci est la propriété de Luke Chapman, un Anglais qui l'a achetée l'hiver dernier.
- deux Tyrrell Ford de 1971 venus spécialement des Etats-Unis pour participer aux Grands Prix de Monaco et de Pau. Elles étaient pilotées par leurs propriétaires, John Delane pour la 002 et John Dimmer pour la 004.
La BRM P 153 V12 de Bobby Bell
La BRM P 153 V12 de Bobby Bell G. Bonnafous
La boîte de vitesses de La BRM P 153 remontée par Rick Hall
La boîte de vitesses de La BRM P 153 remontée par Rick Hall G. Bonnafous

La Tyrrell 002 de John Delane
La Tyrrell 002 de John Delane G.Bonnafous

G.Bonnafous
Nous avons rencontré Rick Hall et lui avons demandé d'évoquer son activité en retraçant l'historique de son entreprise.


Motorlegend : Quand avez-vous démarré votre activité de préparateur de voitures de course historiques ?

Rick Hall : J'ai débuté ma carrière en Formule 1 chez BRM en 1972, où je travaillais sur les moteurs. Cinq ans plus tard, avec un associé, Rock Fowler, j'ai créé ma propre entreprise baptisée Hall and Fowler. Il y a cinq ans, mon associé est parti et c'est mon fils, Robert, qui l'a remplacé.

Motorlegend : En quoi consiste exactement votre rôle ?

Rick Hall : Depuis 1977, mon activité consiste à restaurer et à préparer les voitures de course historiques. A l'origine, je travaillais surtout sur les monoplaces d'après guerre, comme la Maserati 250 F, mais également sur les voitures de Sport. Puis au fil des années, j'ai évolué vers des machines plus récentes, comme les Formule 1 des années 70, que vous voyez ici à Pau. Je les restaure ou les répare, je les entretiens et les prépare pour les courses. Mon rôle va jusqu'à l'acheminement des voitures sur les manifestations et j'assure également toute l'intendance pour mes clients.
La BRM P 180-02 de Luke Chapman pilotée par Flavien Marçais
La BRM P 180-02 de Luke Chapman pilotée par Flavien Marçais G.Bonnafous
La Surtees TS9 de Peter Austin
La Surtees TS9 de Peter Austin G.Bonnafous

Lola Mk1 de 1961
Lola Mk1 de 1961 G.Bonnafous
La Maserati 250 F de Jean-François Bentz
La Maserati 250 F de Jean-François Bentz G.Bonnafous
Motorlegend : Vous êtes également en mesure de refabriquer les moteurs.

Rick Hall : Effectivement, je possède tous les dessins BRM (pas moins de 24 000) des moteurs et pièces de toutes les voitures construites par la marque. Je dispose également des moules, de sorte que je peux fabriquer un moteur BRM V8 ou V12 absolument neuf. Je refabrique aussi les six cylindres Maserati de 250 F et 300 S, ainsi que, depuis peu, les quatre cylindres de 150 S, 200 S et 250 S. Même chose pour les moteurs Ferrari, dont le quatre cylindres de la 750 Monza.


Motorlegend : Votre clientèle est par essence internationale.

Rick Hall : Mes clients résident dans les différents pays européens, ainsi qu'aux Etats-Unis et même en Australie. Quant aux courses, elles se déroulent dans le monde entier. A Pau, j'ai sept voitures, comme à Monaco le week-end dernier, j'en avais quatre aux Mille Milles deux semaines auparavant. Je travaille également pour des collections américaines et des musées, notamment celui de Donington, pour lequel j'ai restauré une Alfa Romeo Bimotore et une BRM V16. Mon activité s'étend également à la vente de voitures de compétition, qui sont présentées dans un show-room aménagé non loin de mes ateliers.
Six cylindres de Maserati 300 S
Six cylindres de Maserati 300 S G.Bonnafous
Alfa Romeo Bimotore
Alfa Romeo Bimotore G.Bonnafous
article précédent  Interview de Stirling Moss

Page précédente
Interview de Stirling Moss

article suivant  L'écurie IN Racing

Page suivante
L'écurie IN Racing

Partagez

réagir

Commentaires