Saga Mercedes

MAYBACH : avant-première

Gilles Bonnafous le 18/12/2000

Partagez

réagir

Sur la pointe de l'étoile

Père fondateur de la marque à l’étoile et concepteur de la première Mercedes, Wilhelm Maybach méritait bien cet hommage (néanmoins fort tardif…). Le complice de Gottlieb Daimler a été choisi par Daimler-Benz pour donner son nom au futur modèle Mercedes de très haut de gamme.
MAYBACH
Mercedes
MAYBACH
Mercedes
Dévoilé en octobre 1997 au salon de Tokyo, le prototype de la Maybach révélait le projet ambitieux de Daimler-Benz (qui ne s’appelait pas encore DaimlerChrysler) de doter Mercedes-Benz d’un véhicule d’exception, un " au-delà " de la Classe S. Une limousine de représentation destinée aux PDG mondialisés et autres locataires de premier rang des palais nationaux. On n’ose dire la Rolls de Stuttgart, tant la voiture sera technologiquement supérieure aux voitures de Crewe.

Trois ans après la présentation du show car, les premiers prototypes, issus d’une série d’une vingtaine de voitures, ont pris la route. Avec, au programme, une série de tests en conditions réelles sur les routes de divers pays. Déjà, depuis plusieurs mois, les ingénieurs de l’étoile éprouvaient les trains de roulement et la transmission de la Maybach sur des véhicules à la carrosserie maquillée.

MAYBACH
Mercedes
Paquebot pullman de six mètres de longueur (toutefois une version à empattement sera disponible en option), la Maybach sera par excellence une voiture confiée aux mains expertes d’un chauffeur. Ignorant superbement le V12 bi-turbo caché sous son capot, les destinataires du navire amiral de Stuttgart bénéficieront à l’arrière d’un vaste espace, où ils pourront jouir à l’envi des multiples raffinements offerts par ce joyau de l’industrie automobile.
MAYBACH
Mercedes
MAYBACH
Mercedes
Bourrée de sophistications technologiques et suréquipée, la Maybach sera dotée de multiples équipements électroniques, aussi bien pour servir le business que pour se divertir. Rien ne manquera au confort garanti par une suspension pneumatique et une climatisation du plus haut niveau. Et le silence sera digne d’un film muet (sans le bruit du projecteur…).

DaimlerChrysler annonce que les acquéreurs de la Maybach pourront rencontrer les ingénieurs de la marque dans un nouveau bâtiment en cours de construction sur le site de Sindelfingen. Avec ces derniers, ils pourront concevoir leur voiture, en particulier quant au choix des matériaux, coloris et équipements. Personnalisée en fonction des goûts du client, chaque voiture sera ainsi une pièce unique.
La production commença au cours du second semestre 2002 dans l’usine de Sindelfingen (usine de carrosserie-montage de Mercedes-Benz), où des ateliers seront dédiés à la construction de cette descendante de la légendaire 600. La fabrication en fut quasi-artisanale.
article précédent  SLR et SLA, les roadsters du futur

Page précédente
SLR et SLA, les roadsters du futur

article suivant MERCEDES Simplex

Page suivante
MERCEDES Simplex

Partagez

réagir