Saga Mercedes

L'intégrale du musée (1886-1933)

Gilles Bonnafous le 18/12/2000

Partagez

réagir

Calèche Daimler de 1886
1 cylindre, 70 x 120 mm, 462 cm3, 1,1 ch à 700 tr/mn, 16 km/h
Après la moto et le bateau à moteur, la motorisation d’une calèche par Gottlieb Daimler prouvait la polyvalence du petit moteur révolutionnaire élaboré par lui-même et Wilhelm Maybach.

Calèche Daimler de 1886 D.R

Calèche Daimler de 1886 Motorlegend.com
Benz de 1886
1 cylindre, 91,4 x 150 mm, 984 cm3, 0,9 ch à 400 tr/mn, 16 km/h
Contrairement à la calèche de Daimler, un véhicule léger au châssis adapté à son type de propulsion. La première sortie publique de la voiture eut lieu le 3 juillet 1886 à Mannheim.

Benz de 1886 Motorlegend.com

Benz de 1886 Motorlegend.com


Daimler de 1889 D.R

Benz Victoria de 1893 D.R
Daimler de 1889
2 cylindres en V, 60 x 100 mm, 565 cm3, 1,5 ch à 920 tr/mn, 22 km/h
Présentée à l’Exposition universelle de Paris de 1889, cette voiture demeura en France après la manifestation. Le moteur V2, qui l’équipe, servit de modèle pour sa fabrication sous licence par Panhard & Lavassor et Peugeot.

Benz Victoria de 1893
1 cylindre, 150 x 165 mm, 2915 cm3, 5 ch à 700 tr/mn, 35 km/h
Karl Benz se serait exclamé " Viktoria " quand il parvint, en 1893, à donner aux roues avant un angle de braquage différent (grâce à sa direction à fusées d’essieu). D’où le nom du modèle. Aux mains du baron von Liebieg, cette célèbre voiture effectua dans encombre le voyage aller et retour Reichenberg-Reims. Elle servit de modèle à la première Tatra (situé en Bohème, Reichenberg est aujourd’hui la ville tchèque de Liberec).

Benz Victoria de 1893 D.R

Benz Dos-à-Dos 1899 D.R
Benz Dos-à-Dos 1899
2 cylindres, 100 x 110 mm, 1728 cm3, 5 ch à 940 tr/mn, 40 km/h
Fabriqué de 1896 à 1900, ce modèle tire son nom de la position des passagers. Venu d’Angleterre, cet exemplaire intégra (après restauration) le musée en 1973.

Daimler Phoenix de course de 1899
4 cylindres, 106 x 156 mm, 5506 cm3, 27 ch à 950 tr/mn, 80 km/h
Cinq exemplaires furent construits. Appartenant au comte Zborovski, cette voiture a remporté la course de côte de Nice-La Turbie en 1902. Restaurée en 1954 et exposée au musée à partir de 1969, elle avait servi pendant 31 ans en Angleterre à l’entraînement d’une scie circulaire !

Daimler Phoenix de course de 1899 Motorlegend.com

Daimler Phoenix de course de 1899 Motorlegend.com
Benz de course de 1899
2 cylindres, 120 x 120 mm, 2714 cm3, 10 ch à 1000 tr/mn, 50 km/h
L’une des premières Benz construites avec circuit de refroidissement fermé.

Benz de course de 1899 Motorlegend.com

Benz de course de 1899 Motorlegend.com


Mercedes Simplex de 1902 Motorlegend.com

Mercedes Simplex de 1902 Motorlegend.com
Mercedes Simplex de 1902
4 cylindres par paires à soupapes latérales, 5320 cm3, 33 ch, 60 km/h
Le premier modèle d’une génération de voitures qui fonde la marque Mercedes.

Benz Spider 1902 D.R

Benz Parsifal type 12/18 ch de 1903 Motorlegend.com
Benz Spider 1902
2 cylindres, 125 x 120 mm, 2945 cm3, 15 ch à 1100 tr/mn, 60 km/h
Avant de prendre le chemin du musée Mercedes-Benz, cette voiture resta enfouie de nombreuses années sous un terril en Irlande…

Benz Parsifal type 12/18 ch de 1903
4 cylindres, 2413 cm3, 18 ch à 1400 tr/mn, 60 km/h
Les voitures de la série Parsifal constituaient chez Daimler les pendants des modèles Mercedes Simplex. Présentée au salon de Paris de 1902, la Parsifal fut très appréciée et elle contribua à édifier la renommée de la marque Benz.


Mercedes de course de 1906 D.R

Mercedes de course de 1906 Motorlegend.com
Mercedes de course de 1906
6 cylindres séparés, 140 x 120 mm, 11 083 cm3, 120 ch à 1400 tr/mn, 150 km/h
Conçu par Wilhelm Maybach, le premier six cylindres de la Daimler Motoren Gesellschaft motorise cette biplace de compétition. Il servit également de modèle pour les futurs propulseurs d’avion.

Mercedes Simplex de 1907 Motorlegend.com

Benz Type 20/35 ch de 1909 D.R
Mercedes Simplex de 1907
4 cylindres par paires, soupapes d’admission en tête, d’échappement latérales, 9236 cm3, 60 ch à 1200 tr/mn, 80 km/h.
Le modèle le plus puissant de la gamme Simplex. Cette berline de voyage tardive (1907) fut la propriété d’Emile Jellinek. Pas moins…

Benz Type 20/35 ch de 1909
4 cylindres, 105 x 140 mm, 4849 cm3, 35 ch à 1400 tr/mn, 80 km/h
Un bel exemple de berline de voyage landaulet du début de siècle par Karl Benz.


Voiture de course " Blitzen Benz " de 1909 Motorlegend.com

Voiture de course " Blitzen Benz " de 1909 Motorlegend.com
Voiture de course " Blitzen Benz " de 1909
4 cylindres en 2 blocs de deux cylindres, 185 x 200 mm, 21 504 cm3, 200 ch à 1600 tr/mn, 228 km/h
Sur cette illustre voiture, le pilote d’essai Victor Hémery établit en 1909 un nouveau record du monde de vitesse en atteignant 202,69 km/h sur la piste de Brooklands, près de Londres. Mais c’est sur la plage de Daytona que la Benz Eclair (Blitz en allemand) développa sa pleine puissance : l’Américain Barney Oldfield y atteignit 211,8 km/h sur un mile, départ lancé. En 1911, Bob Burmann portera le record à 228,1 km/h. Il faudra attendre 1919 pour que cette performance soit dépassée.

Mercedes de Grand Prix de 1914
4 cylindres, 93 x 165 mm, 4483 cm3, 115 ch à 3200 tr/mn, 180 km/h
Equipée d’un moteur dérivé des propulseurs d’avion, cette machine est la première automobile à avoir reçu une mécanique à quatre soupapes par cylindre. Compte-tenu du régime très élevé de cette dernière, le matériel (et le pilote !) était mis à rude épreuve. La voiture est célèbre pour avoir humilié les Français au Grand Prix de l’ACF de 1914 en remportant les trois premières places (vainqueur Christian Lautenschlager). C’était au mois de juin, juste avant la guerre…

Mercedes de Grand Prix de 1914 D.R

Mercedes de Grand Prix de 1914 Motorlegend.com
Mercedes Knight 16/45 ch de 1921

4 cylindres sans soupapes, 100 x 130 mm, 4084 cm3, 45 ch à 1300 tr/mn
En 1909, Daimler acheta la licence du moteur sans soupapes à l’Américain Charles J. Knight. Malgré la fabrication délicate de ces moteurs, Daimler était parvenu à un excellent niveau de qualité.

Benz Type 6/18 ch de 1921
4 cylindres, 68 x 108 mm, 1568 cm3, 20 ch à 2200 tr/mn, 80 km/h
Ici en version cabriolet à 4 places, ce modèle de sport, léger et maniable, fut produit de 1918 à 1921. Il remporta de nombreuses victoires en compétition.

Mercedes Knight 16/45 ch de 1921 D.R

Benz Type 6/18 ch de 1921 Motorlegend.com


Mercedes type 10/40/65 ch de 1923 Motorlegend.com

Mercedes type 10/40/65 ch de 1923 Motorlegend.com
Mercedes type 10/40/65 ch de 1923
4 cylindres, 80 x 130 mm, 2614 cm3, 40 ch à 2800 tr/mn, 65 ch avec compresseur, 110 km/h
Les compresseurs furent utilisés sur les voitures de tourisme à partir de 1921.

Mercedes de course Targa Florio de 1924 D.R

Mercedes 630 de 1926 (Type 24/100/140 ch) Motorlegend.com
Mercedes de course Targa Florio de 1924
4 cylindres à compresseur, 70 x 129 mm, 1985 cm3, 120 ch à 4500 tr/mn, 120 km/h
L’éclatante victoire de cette voiture à la Targa Florio marqua l’année 1924. Elle la dut à son nouveau moteur suralimenté, issu de l’aéronautique.

Mercedes 630 de 1926 (Type 24/100/140 ch)
6 cylindres, 94 x 150 mm, 6243 cm3, 100 ch à 2800 tr/mn, 140 ch avec compresseur, 125 km/h
Sur la base de l’expérience acquise avec les premiers modèles suralimentés, furent développées, à partir de 1923, de grandes Mercedes à compresseur. Les Types 15/70/100 ch et 24/100/140 ch constituaient d’impressionnants et puissants représentants de la marque à l’étoile. Ils représentaient même une classe à part au sein de l’élite automobile internationale. L’un comme l’autre remportèrent de nombreuses compétitions. Entre 1926 et 1928, 1080 exemplaires furent construits de la 630.


Mercedes-Benz S de 1927 (Type 680 26/120/180 ch) Motorlegend.com

Mercedes-Benz S de 1927 (Type 680 26/120/180 ch) Motorlegend.com
Mercedes-Benz S de 1927 (Type 680 26/120/180 ch)
6 cylindres, 98 x 150 mm, 6788 cm3, 120 ch à 2900 tr/mn, 180 ch avec compresseur, 178 km/h
Ce somptueux cabriolet à quatre places, premier de la légendaire lignée des modèles S (puis SS, SSK et SSKL), prolonge la 630 avec encore plus de puissance. Et une vitesse maximum proche de 180 km/h malgré un poids de deux tonnes. Pour l’acquérir, il fallait débourser la somme considérable pour l’époque de 30 000 reichsmarks. Une fortune !

Mercedes-Benz SSK de 1928 Motorlegend.com

Mercedes-Benz 260 Stuttgart Type 10/50 ch de 1928 Motorlegend.com
Mercedes-Benz SSK de 1928
6 cylindres, 100 x 150 mm, 7068 cm3, 170 ch à 2900 tr/mn, 225 ch à 3300 tr/mn avec compresseur, 192 km/h
La désignation SSK signifie version super sport à empattement court. Dérivée sportive de la SS, cette voiture est liée aux pilotes Rudi Caracciola, Manfred von Brauchitsch et Hans Stuck, qui volaient de victoire en victoire à son volant. Sur une SSK, Caracciola remporta le championnat d’Europe des voitures de sport en 1930.

Mercedes-Benz 260 Stuttgart Type 10/50 ch de 1928
6 cylindres, 74 x 100 mm, 2580 cm3, 50 ch à 3200 tr/mn, 90 km/h
C’est pour symboliser la fusion qui était intervenue entre Mercedes et Benz en 1926 que deux modèles baptisés Stuttgart et Mannheim furent lancés. Si elle tire son origine du type 8/38, la Stuttgart a été modernisée tant sur le plan technique qu’esthétique. Avec 6757 exemplaires vendus entre 1928 et 1934, elle a constitué un best seller de la Daimler-Benz AG.

Mercedes-Benz 320 Type 12/55 ch de 1928
6 cylindres, 76 x 115 mm, 3130 cm3, 55 ch à 3500 tr/mn, 108 km/h
Conçue par Ferdinand Porsche, cette berline Pullman manquait de puissance par rapport à son poids de deux tonnes. Sa ligne majestueuse ne suffit pas à assurer son succès commercial.

Mercedes-Benz 460 Nürburg de 1929
8 cylindres, 80 x 115 mm, 4624 cm3, 80 ch à 3200 tr/mn, 100 km/h
Présentée au salon de Paris de 1928, la Nürburg est le premier modèle de Daimler-Benz équipé d’un huit cylindres (hors les voitures de course). Elle doit son nom au record établi sur le circuit du Nürburgring : 20 000 km en 13 jours.

Mercedes-Benz 320 Type 12/55 ch de 1928 Motorlegend.com

Mercedes-Benz 460 Nürburg de 1929 Motorlegend.com
Mercedes-Benz Type 770 " Grande Mercedes " de 1931
8 cylindres, 95 x 135 mm, 7655 cm3, 150 ch à 2800 tr/mn, 160 km/h
L’arrivée de la " Grande Mercedes " en 1930 constitua un évènement dans le monde automobile. Voiture de chefs d’Etats et de têtes couronnées, elle ne sera fabriquée qu’à 119 exemplaires. Ce cabriolet type F de couleur gris perle fut construit pour l’empereur Guillaume II en exil.

Mercedes-Benz 370 S Mannheim de 1933
6 cylindres, 83 x 115 mm, 3688 cm3, 78 ch à 3200 tr/mn, 120 km/h
Le modèle Mannheim constituait le haut de la gamme moyenne de Daimler-Benz. Livrable uniquement en cabriolet ou en roadster, la 370 S se distinguait par l’élégance de sa ligne. Ici un cabriolet A (à 2 places) : 183 exemplaires furent produits de 1931 à 1933.

Mercedes-Benz Type 770 " Grande Mercedes " de 1931 Motorlegend.com

Mercedes-Benz 370 S Mannheim de 1933 Motorlegend.com
article précédent  Historique Mercedes

Page précédente
Historique Mercedes

article suivant  L'intégrale du musée (1933-1978)

Page suivante
L'intégrale du musée (1933-1978)

Partagez

réagir