Saga Bentley

Histoire : Historique Bentley avant-guerre

Gilles Bonnafous le 24/11/2006

Partagez

réagir

La première Bentley apparaît au salon de Londres de 1919. Motorisée par un quatre cylindres à la technologie de pointe, arbre à cames en tête, seize soupapes et double allumage, la « 3 Litre » développe 80 ch. Elle jette les bases de ce que seront les Bentley jusqu’en 1931. En raison de la pénurie de matériaux due au boom mondial de la construction automobile, elle ne sera produite qu’à partir de 1921 — en deux versions, Standard et Speed. Rapide, endurante et bien construite, elle s’avérera, en course, une rivale dangereuse des voitures venues du continent et elle collectionnera les succès.

Après des débuts modestes, Bentley va rapidement monter en puissance pendant les années 20. Fabriquées avec rigueur et avec les meilleurs matériaux, les voitures de la marque s’avèrent très chères. Elles séduisent les gentlemen drivers fortunés, mais aussi une clientèle de non sportifs pour lesquels elles existent en torpédos Vanden Plas, limousines et coupés.

La Bentley 4 1/4 Litre Gilles Bonnafous

La Bentley Blower Bentley
En 1926, apparaît la première six cylindres (24 soupapes), la « 6 ½ Litre », dont la version sportive (150 ch), la Speed Six, se couvrira de gloire sur les circuits. Au fil des années, Bentley propose des voitures de plus en plus puissantes. En 1927 la « 4 ½ Litre », archétype de la voiture performante et robuste, remplace la 3 litres vieillissante. Extrapolé du six cylindres de la « 6 ½ Litre », son quatre cylindres seize soupapes et double allumage (105 ch) lui vaudra une brillante carrière sportive. L’année suivante, elle est épaulée par une version à compresseur, dite « Blower », rapide mais plus fragile.

La marque se construit une exceptionnelle réputation grâce à ses victoires retentissantes en compétition, notamment à Brooklands et aux 24 Heures du Mans. Dans la Sarthe, Bentley triomphe à cinq reprises, une première fois en 1924 avec la 3 litres, puis quatre fois successivement en 1927 (3 litres), 1928 (4,5 litres), 1929 et 1930 (Speed Six). Les trois derniers succès sont à mettre au crédit de Woolf Barnato. Un exploit inédit à l’époque.

L’année 1930 voit la révélation d’un modèle prestigieux, la « 8 Litre ». Sa mécanique est extrapolée du six cylindres de 6,5 litres, dont l’alésage a été porté à 110 millimètres (200 ch à 225 ch selon le taux de compression).

Lancé en pleine crise économique, ce paquebot capable de rouler à 160 km/h ne sera construit qu’à une centaine d’exemplaires — dont une partie sous la gouvernance du syndic de faillite.

Des coûts de fabrication élevés, une production malthusienne et le très onéreux engagement en compétition génèrent de sérieux problèmes financiers.

La Bentley 3 1/2 Litre Vanden Plas Gilles Bonnafous

L'usine Bentley de Cricklewood dans les années 20 Bentley
Bentley reçoit en 1926 l’appui du milliardaire Woolf Barnato, qui devient actionnaire principal et président de la société. En 1931, la 4 litres abandonne l’arbre à cames en tête. C’est un modèle de tourisme mû par un six cylindres à soupapes inversées. Mais il arrive trop tard pour sauver la marque.

Bentley est mis en liquidation judiciaire en 1931. Rolls-Royce acquiert la marque en emportant la mise contre Napier pour la somme de 125 275 £. La firme de Derby se félicite d’absorber un rival qui risquait de devenir dangereux. Elle est également heureuse de mettre la main sur la « 8 Litre », une concurrente qui pouvait faire de l’ombre à la Phantom II. Les Bentley restant en stock ainsi que les pièces sont dispersées. En dix ans, un peu plus de 3000 voitures sont sorties des ateliers de Cricklewood, dont plus de la moitié de 3 litres.

La Bentley 8 Litre Bentley

La première Bentley produite sous l’égide de Rolls-Royce sort en 1933. Fabriquée dans l’usine de Derby, cette « 3 ½ Litre » ne doit rien à W.O. Bentley. Elle constitue d’une certaine manière une version sportive de la Rolls-Royce 20/25. Toutefois, son châssis est différent et son moteur plus performant.

Pour autant, la « 3 ½ Litre » a perdu la personnalité des vraies Bentley. Elle a troqué le fort tempérament et la brutalité de ces dernières pour le caractère bien élevé et raffiné d’une Rolls-Royce. Ses performances sont cependant élevées, proches de celles de la 4 ½. On peut l’analyser comme une sorte de GT avant l’heure.

La Bentley 3 1-2 Litre Park Ward Bentley
Quand la Rolls-Royce 25/30 succède à la 20/25, la Bentley 4 ¼ Litre remplace la 3 ½ Litre en 1936. Elle sera produite jusqu’en 1939. Mort-née en 1939 pour cause de guerre mondiale, la Mark V constitue un pas décisif vers le partage des composants entre Rolls-Royce et Bentley.

Cette tendance à la rationalisation de la production caractérisera la Mark VI de l’après-guerre.

L'usine de Cricklewood Bentley

Bentley
article précédent  Historique Bentley après-guerre

Page précédente
Historique Bentley après-guerre

article suivant  Walter Owen Bentley

Page suivante
Walter Owen Bentley

Partagez

réagir