Saga Aston Martin

Mouvementée, l'histoire d'Aston Martin révèle un destin hors-norme. Celui d'une marque de prestige et de performances, mais à la santé fragile. En cent ans d'aventure, Aston Martin a souvent changé de mains et a connu des périodes plus ou moins fastes. Reste que son image inoxydable la rend virtuellement immortelle ! Rendez-vous dans cent ans ?

sommaire :

ASTON MARTIN V8 (1972-1990)

Gilles Bonnafous le 03/11/2006

Partagez

réagir

Lancée en 1972 à la place de la DBS V8, l’Aston Martin V8 (ou AM V8) sera le best-seller de la marque jusqu’à la commercialisation de la DB7 en 1995. Produite jusqu’en 1990, elle connaîtra diverses évolutions, notamment quant au système d’alimentation de son V8.

En fait, l’AM V8 s’analyse comme une DBS V8 rebaptisée suite au rachat d’Aston Martin par la Company Developments Ltd. La mécanique est la même et les deux voitures sont pratiquement identiques. Les moyens d’identification de la nouveau-née se résument au masque avant, qui porte une grille de calandre noire et où deux projecteurs remplacent les quatre phares du modèle précédent.
Aston Martin V8
Aston Martin V8 Aston Martin
Aston Martin V8 Vantage de 1977
Aston Martin V8 Vantage de 1977 Aston Martin
L’injection Bosch du V8 éprouvant des difficultés à passer les normes antipollution américaines, décision est prise en 1973 de lui substituer quatre carburateurs Weber double corps de 42 millimètres. Un tel changement peut paraître surprenant, l’injection ayant la réputation d’être plus « propre ». En réalité, Aston Martin n’a probablement pas su tirer le meilleur parti du système Bosch et le recours aux carburateurs se veut une solution à court terme.

Appelée Série 3, cette Aston Martin V8 est reconnaissable à la prise d’air de son capot. Plus volumineuse, cette dernière permet de couvrir les carburateurs et leur prise d’air. A partir de cette série également, le panneau de carrosserie situé entre la lunette arrière et le couvercle de coffre perd ses persiennes. Parmi un ensemble d’améliorations diverses, la voiture gagne un nouveau réservoir permettant d’accroître la capacité du coffre à bagages.
ASTON MARTIN
D.R.
ASTON MARTIN
D.R.

Mais les performances de l’AM V8 vont souffrir des nouvelles exigences des normes antipollution, qui feront tomber la puissance à 280 ch. En janvier 1977, le moteur est modifié pour faire remonter cette dernière à 305 ch. Baptisé « Stage 1 », il reçoit de nouveaux arbres à cames et un échappement mis au point pour la Vantage.

Après que sa production a été interrompue de la fin 1974 à 1976, quand la Company Developments a été placée sous administration judiciaire, l’AM V8 est sensiblement amendée. C’est la Série 4 ou « Oscar India », présentée au salon de Birmingham en octobre 1978, où elle apparaît plus luxueuse. La transmission automatique devient aussi la monte standard. Quant à la prise d’air du capot, elle connaît une nouvelle évolution. Cette fois-ci, elle est obstruée ! Autre signe extérieur d’identification, un becquet aérodynamique est intégré à la poupe. Beaucoup de voitures seront équipées de projecteurs additionnels Cibié placés dans la calandre, ainsi que d’antibrouillards disposés sous le pare-chocs.
Aston Martin V8
Aston Martin V8 Aston Martin
Aston Martin Virage
Aston Martin Virage Aston Martin
Après près de huit ans d’absence, un cabriolet Aston Martin est dévoilé en juin 1978. La nouvelle AM V8 Volante a reçu les renforts nécessaires à sa rigidité, ce qui entraîne un surcroît pondéral de 70 kilos.

L’AM V8 retrouve l’injection au salon de New York de 1986 (Série 5). Grâce au système Weber-Marelli (injection électronique séquentielle), la voiture s’avère moins gourmande et plus « propre », tandis que la puissance reste identique (305 ch). La disparition des carburateurs entraîne celle de la prise d’air sur le capot, qui présente désormais une surface plane. Aussi reconnaissable à ses belles roues BBS, la Série 5 est le chant du cygne de l’AM V8, dont la production prendra fin en 1990 quand sera lancée la Virage. Sa production ne dépassera pas 61 exemplaires. Très rare, elle est fort recherchée par les collectionneurs.
Aston Martin V8 Vantage Volante
Aston Martin V8 Vantage Volante Aston Martin
AM V8 Volante des années 90
AM V8 Volante des années 90 Aston Martin

Chez Aston Martin, les versions Vantage ont toujours été synonymes de moteurs surpuissants et de modèles ultra performants. C’est en 1977 (en pleine crise pétrolière…) qu’est lancée l’AM V8 Vantage, dont la mécanique correspond au « Stage 2 » du développement du V8.

Avec 380 ch et 275 km/h, elle est l’un des modèles de production les plus rapides du monde et la première supercar britannique. Le 0 à 100 km/h est abattu en cinq secondes et le kilomètre départ arrêté en 22 secondes.
Aston Martin V8 Vantage
Aston Martin V8 Vantage Aston Martin
Aston Martin V8 Zagato
Aston Martin V8 Zagato Aston Martin
Le travail sur le moteur a porté sur les soupapes et les arbres à cames, le taux de compression a été relevé et quatre carburateurs Weber 48 IDF installés. La boîte manuelle possède six rapports. La Vantage reçoit deux projecteurs supplémentaires Cibié montés dans la calandre fermée (les entrées d’air étant placées dans l’imposant spoiler), ainsi qu’un becquet à l’arrière. En 1986, la puissance du V8 passera à 420 ch (carburateurs de 50 mm et pistons Cosworth) ! La même année, Aston Martin lance la version Vantage de son cabriolet Volante — la firme a mis dix ans avant de la proposer. Ce cabriolet ultra puissant, qui se voit doté de jupes latérales entre les essieux, apparaît alors pratiquement sans rival en termes de performances.

Pus de 25 ans après sa sublime DB4 GT, Zagato dévoile en 1986 sa déclinaison de l’AM V8 Vantage. La voiture est exposée au salon de Genève, alors que les cinquante exemplaires annoncés sont déjà pré-vendus. L’empattement raccourci a entraîné la suppression des places arrière. Hélas, design anodin et inesthétique bosse sur le capot, on est loin du chef-d’œuvre des années soixante. Enfin, une Volante Zagato sera construite de 1988 à 1990 avec conversion possible en Vantage.
Aston Martin V8 Zagato Volante
Aston Martin V8 Zagato Volante Aston Martin
Aston Martin V8 Zagato Volante
Aston Martin V8 Zagato Volante Aston Martin
article précédent ASTON MARTIN V12 Vanquish (2001-2007)

Page précédente
ASTON MARTIN V12 Vanquish (2001-2007)

article suivant ASTON MARTIN V8 et V12 Vantage

Page suivante
ASTON MARTIN V8 et V12 Vantage

Partagez

réagir

Commentaires