Grand Prix de l'Age d'Or 2002

La nouveauté de l'Âge d'Or 2002 était le retour des constructeurs français dans l'enceinte de Montlhéry, Citroën et surtout Renault.

sommaire :

Les 40 ans de la MGB

Gilles Bonnafous le 22/06/2002

Partagez

réagir


MGB Motorlegend.com

MGC Cabriolet Motorlegend.com
Pour commémorer dignement le quarantième anniversaire de la MGB, le MG Club de France a réussi son pari de réunir cent exemplaires de la populaire sportive anglaise sur la pelouse de Montlhéry.

Fondé en 1981 et organisé en régions, le MG Club de France rassemble 300 passionnés de la marque, dont certains possèdent plusieurs voitures - jusqu'à une dizaine. Ouvert à tous les modèles construits par MG, il réunit surtout des B et des A, dont quelques Twin Cam. Peu nombreuses sont les Midget et les T (aucune TF) représentées. Le club travaille en partenariat avec le constructeur MG-Rover.

Sur la vaste pelouse regroupant la centaine de MGB et de ses dérivés, roadsters et coupés GT, tous les modèles étaient présents : la MGB originelle, la deuxième au face lift à calandre noire, celle dénaturée par ses boucliers en caoutchouc (les exemplaires étaient peu nombreux et peu visibles…), la C (une dizaine de roadsters et coupés GT), la V8 Rover et même une Costello V8 à compresseur - de plus une rarissime conduite à gauche.

MG Costello V8 Motorlegend.com

MG Costello V8 Motorlegend.com


MGC GT Motorlegend.com

MGC GT Motorlegend.com
" Pour atteindre notre objectif de réunir cent MGB à Montlhéry, sachant que nous ne disposons pas au club d'autant d'exemplaires de ce modèle, nous avons (notamment) fait appel à des clubs multimarques ", nous précise Alain Bothorel, Président du MG Club de France. " Ce brassage favorise les rencontres et permet aux propriétaires de ce roadster sympathique et facile à entretenir de mieux connaître la voiture dans ses diverses évolutions (les différents pare-chocs de la B, la C, la V8, les transformations) et de mieux s'exprimer dans le milieu de la collection ". .

Autres points d'orgue de la célébration, une parade était organisée sur l'anneau et, surtout, une course de MGB FIA, avec la présence de la voiture de Barry Sidery-Smith qui, engagée en 1965 aux 24 Heures du Mans, termina l'épreuve à la onzième place. " Nous avons souhaité profiter du quarantième anniversaire de la MGB pour monter la première course de MGB FIA en France. Car l'un de nos objectifs, depuis deux ans, était de créer, au sein du club, une section course, placée aujourd'hui sous la responsabilité de Christophe Wilmart ", nous révèle Alain Bothorel. " L'an prochain, nous lancerons un championnat d'endurance de MGB FIA. Nous souhaitons organiser six courses de trois ou quatre heures en partenariat avec le club anglais, qui possède son propre championnat doté d'un certain renom outre-Manche. Je pense que nous aurons la capacité d'aligner une quinzaine de voitures françaises. La MGB est un modèle fiable avec lequel on peut s'amuser pour un budget très raisonnable - une FIA préparée coûte moins de 10 000 £. J'ai conduit celle de Barry Sidery-Smith, qui a couru au Mans, et je puis vous dire qu'à partir de 3500 tr/mn et jusqu'à 7500 tr/mn, il y a de quoi prendre du plaisir. Quant aux pièces, on les trouve partout ! ".

Motorlegend.com

La MGB de Barry Sidery-Smith a couru les 24 Heures du Mans en 1965 Motorlegend.com


Motorlegend.com

MG type L Motorlegend.com
A côté des modernes MGB, le club présentait des voitures plus anciennes, dont deux superbes vintage venues d'Angleterre, une K3 et une L. Motorisée par un six cylindres de 1100 cm3 à compresseur, la première était du même modèle que celle avec laquelle Philippe Maillard-Brune remporta la classe deux litres aux 24 Heures du Mans de 1934, ainsi que le Bol d'Or par deux fois. Cette rarissime voiture de course est l'une des MG les plus désirables. Quant à la seconde, elle reçoit un six cylindres de 1286 cm3, sur lequel il est possible de monter un compresseur pour la compétition. Alain Bothorel : " L'objectif du club est de fédérer les propriétaires de T et de NA (bien que ces dernières soient rares en France) pour étoffer le bataillon des vintage, avec des collectionneurs désireux de faire rouler leurs voitures ".

MG type K3 Motorlegend.com

MG type K3 Motorlegend.com
article précédent CITROEN Le Conservatoire Citroën

Page précédente
CITROEN Le Conservatoire Citroën

article suivant  Renault à l'Age d'Or

Page suivante
Renault à l'Age d'Or

Partagez

réagir