Grand Prix de l'Age d'Or 2002

La nouveauté de l'Âge d'Or 2002 était le retour des constructeurs français dans l'enceinte de Montlhéry, Citroën et surtout Renault.

sommaire :

FACEL VEGA Facel III

Gilles Bonnafous le 22/06/2002

Partagez

réagir

Yves Desfonds rêvait d'une Facel III depuis longtemps. Voilà des années qu'il en cherchait une. Or, ce n'est qu'il y a un mois et demi qu'il a trouvé chaussure à son pied. L'Âge d'Or constituait donc l'une de ses premières sorties au volant de la machine tant désirée. Yves Desfonds tient à souligner l'aide apportée par l'Amicale Facel dans ses démarches - un membre du club l'a même accompagné chez le vendeur pour examiner la voiture.
FACEL VEGA
Motorlegend.com
FACEL VEGA
Motorlegend.com
Pourquoi cet engouement pour la marque fondée par Jean Daninos ? Parce que c'est une marque française, répond Yves Desfonds, qui souhaite contribuer ainsi à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine automobile de notre pays. A cette noble et nationale motivation, Yves Desfonds en ajoute une autre, plus régionale. Il réside à Chartres, non loin des anciennes usines Facel - FACEL étant les initiales de " Forges et Ateliers de Construction d'Eure-et-Loir ".

Yves Desfonds a été sensible au caractère assez exclusif de la voiture, qui, il est vrai, ne court pas les rues. Très séduit aussi par l'élégance sobre et raffinée de la Facel, comme par la finition artisanale très élaborée, qui caractérise tous les modèles de la marque. Ces nombreux éléments sophistiqués qui ornent l'habitacle, le célèbre et magnifique tableau de bord peint imitant la ronce de noyer, et tous les objets chromés, commandes et commodos, ont attiré le passionné d'art décoratif qu'il est.
FACEL VEGA
Motorlegend.com
FACEL VEGA
Motorlegend.com

Souhaitant également partager son plaisir avec son épouse et ses deux enfants, le coach quatre places apparaissait comme un excellent compromis. De plus, la Facel III est pécuniairement très accessible. Et son moteur Volvo de 1,8 litre (il équipa plusieurs années le coupé P 1800 S), fiable et à l'entretien réduit, qui ne posera pas de difficultés à un garagiste lambda, a rassuré notre collectionneur débutant, qui n'est pas versé dans la mécanique. Bien différente apparaît en cela la Facel III par rapport à celles qui l'ont précédée, la Facellia et à un degré moindre la Facellia F2, dont la fragilité du moteur Pont à Mousson grèvera la réputation des petites Facel et contribuera à la chute de la firme. Lancée en 1963, la Facel III est arrivée trop tard. Elle aurait mérité un destin plus heureux.

Yves Desfonds a reconstitué l'historique de sa voiture, qui est limpide. Sortie d'usine le 5 février 1964, puis rapidement revendue, elle a changé plusieurs fois de propriétaires avant de se retrouver, finalement, chez le concessionnaire initial (dans la région parisienne). Ce dernier la céda à son fils. En réalité, la Facel III resta immobilisée dans un garage pendant plus de vingt ans, de 1972 à 1993. Elle sortit de sa retraite pour être vendue aux enchères par le ministère d'Hervé Poulain en décembre 1993. Yves Desfonds l'a acheté au dernier enchérisseur de l'époque. La voiture était en bon état - le moteur d'origine avait été refait - et complète. Un élément important, les pièces de carrosserie, notamment les pare-chocs en inox, étant très difficile à trouver.
FACEL VEGA
Motorlegend.com
FACEL VEGA
Motorlegend.com
Yves Desfonds nous parle du plaisir qu'il prend sur la route au volant de sa Facel III : " C'est pratiquement une voiture moderne, au volant de laquelle on peut rouler au-delà de 170 km/h. Sans angoisse grâce au moteur Volvo, d'autant que l'overdrive, dont elle est équipée, permet de réduire le régime moteur d'environ mille tours. Et ses quatre freins à disque participent à une conduite aisée dans le trafic moderne ".

Bien qu'il lise les magazines de voitures anciennes depuis vingt ans, la Facel III est la première automobile de collection d'Yves Desfonds. Une première qui semble partie pour une belle histoire d'amour. Car la voiture a tout pour lui plaire : élégance, rareté, caractère français, fiabilité, confort et habitabilité de ses quatre places. Il compte bien la garder le plus longtemps possible. A moins qu'un jour, il passe à l'échelon supérieur, celui des Facel V8, les HK. Mais là, le budget n'est pas le même…
FACEL VEGA
Motorlegend.com
FACEL VEGA
Motorlegend.com
article précédent CHEVROLET Corvette 1958

Page précédente
CHEVROLET Corvette 1958

article suivant IMPERIAL Crown Southampton

Page suivante
IMPERIAL Crown Southampton

Partagez

réagir