Tour Auto 2002

Tour Auto 2002

Gilles Bonnafous le 16/04/2002

Partagez

réagir

Le Tour Auto se corse d'année en année. La modification de la répartition des plateaux, intervenue en 2002, atteste que l'épreuve devient une course de plus en plus pointue. Désormais, ce sont trois plateaux sur cinq qui sont réservés à la Compétition, les deux autres étant dédiés à la Régularité (baptisée " Sport "). De plus, il ne faudrait pas croire que tous les participants en Régularité prennent le Tour Auto pour une douce promenade printanière. Si certains d'entre eux ménagent leur mécanique et… leur patrimoine, une proportion non négligeable de ces pilotes se donnent à fond au volant de leurs bolides. Pour s'en persuader, il n'y a qu'à observer les Ford GT 40, Ferrari 250 GT berlinettes et 275 GTB, AC Cobra, Aston Martin DB 4 GT et autres Maserati " se tirer la bourre " sur les circuits avec autant de verve et d'agressivité que les concurrents de la catégorie Compétition. Là aussi, c'est chaud !
FERRARI 250 GT Tour de France 1958 de WILDENBURG / HAHNE
FERRARI 250 GT Tour de France 1958 de WILDENBURG / HAHNE G.Bonnafous

G.Bonnafous
Selon la règle de l'alternance Cannes-Biarritz pour ville d'arrivée, le Tour Auto 2002 voyage vers l'Est pour se rabattre vers l'Atlantique et vivre son apothéose au Pays Basque. Particularité de l'édition de cette année, une escapade en Andorre avec la montée de quelques cols pyrénéens. Les moteurs n'auront qu'à bien se tenir !

Exceptionnel musée automobile vivant, le Tour Auto épate toujours, même les plus blasés. Au hit parade des marques mythiques, Ferrari et Porsche sont encore les mieux loties : 250 GT berlinettes et Lusso, 250 GTO, 250 LM, 275 GTB (une douzaine), 356 GTB/4 pour Maranello et 904, 906, 910 pour Zuffenhausen, sans parler naturellement des 356 et 911, dont une brochette de Carrera RS et RSR. Mais avec les GT 40, Mustang et AC Cobra, le V8 Ford n'a pas à rougir.
ALFA ROMEO Montréal Gr.IV 1972 de MACHOIR / JACQUINOT
ALFA ROMEO Montréal Gr.IV 1972 de MACHOIR / JACQUINOT G. Bonnafous
FORD GT 40 1965 de LECOU / BARGE
FORD GT 40 1965 de LECOU / BARGE G. Bonnafous

Pour parfaire la recette du Tour Auto, on ajoutera de beaux contingents d'Aston Martin (DB 2/4 et DB 4 GT), d'Alfa Romeo (33 Daytona, TZ, GTA, Giulietta et Giulia Bertone ou Zagato), de Jaguar (XK, Type C, Type E), ainsi que plusieurs très belles Maserati A6 GCS et G54 Zagato. Parmi les modèles présents à l'unité, citons une Lancia Stratos, une Lamborghini Miura SV, une Frazer-Nash, ainsi qu'une Ford Escort 1600 RS de 1972, qui marche comme un avion.
L'allée des ASTON MARTIN avec au premier plan, l' ASTON MARTIN DB 4 GT, 1961 de LAGARDE / LAGARDE
L'allée des ASTON MARTIN avec au premier plan, l' ASTON MARTIN DB 4 GT, 1961 de LAGARDE / LAGARDE G.Bonnafous
Gauche : MASERATI A6 G54 Zagato, 1955. Droite : MASERATI A6 GCS, 1953.
Gauche : MASERATI A6 G54 Zagato, 1955. Droite : MASERATI A6 GCS, 1953. G.Bonnafous
La voiture la plus ancienne du Tour Auto est la Delahaye 148 d'Yves Menuteau. Carrossée par Antem en 1948, cette Delahaye à l'histoire connue est un véhicule unique. Au chapitre des voitures populaires (et sympathiques), pas de Traction, ni de Dauphine, ni de 2 CV comme les années passées, mais une Honda N 600 et une Auto Union 1000 de 1960, dont le trois cylindres deux-temps de 1000 cm3 côtoie les innombrables V12 Ferrari…
ALFA ROMEO 1600 Zagato, 1971 de PARNOT / PARNOT.
ALFA ROMEO 1600 Zagato, 1971 de PARNOT / PARNOT. G. Bonnafous
LOTUS 11, 1958 de WANTY / FADEL.
LOTUS 11, 1958 de WANTY / FADEL. G. Bonnafous

Un Tour Auto ne va pas sans stars du volant. Ancien vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis, Bobby Rahal, sur Porsche 904, honore de sa présence l'édition de cette année. Si Jean Ragnotti est resté fidèle à l'Alpine berlinette 1800 Groupe IV de Francis Mercier, avec laquelle il a couru le Tour comme l'an dernier, Jacques Laffitte participe pour la première fois à l'épreuve. Au volant de l'AC Cobra Daytona, il est, au sein de l'écurie ATS, le rival de Jean-Claude Andruet, qui pilote une AC Cobra 289 également engagée par Robert Sarrailh. Hélas pour Jacques Laffitte, le baptême du Tour Auto s'est révélé assez rude. Sur le circuit de Magny-Cours, il a été victime de deux sorties de route : dans la première, consécutive à la présence d'huile sur la piste, il est parti dans le sable en compagnie d'une Ferrari 250 LM et de l'AC Cobra de Jean-Claude Andruet. La piste fut alors neutralisée et un second départ donné. Mais ce n'était pas la fin des ennuis pour l'ancien pilote de Formule 1. Quelques tours plus tard, à l'accélération dans le virage qui commande la ligne droite des stands, il percutait violemment le mur de pneus. Verdict : suspension antérieure cassée et carrosserie très abîmée…
AC Cobra Daytona Coupé 1964 de J. LAFITTE
AC Cobra Daytona Coupé 1964 de J. LAFITTE G.Bonnafous
AC COBRA Mark II de ANDRUET / BICHE
AC COBRA Mark II de ANDRUET / BICHE G.Bonnafous
Comme chaque année, on observe la présence de quelques équipages féminins. Si on est encore loin de la parité…, un fait mérite d'être souligné : le Tour accueille pour la première fois deux femmes en catégorie Compétition. En Sport, deux voitures sont pilotées par des représentantes du sexe dit faible, dont la Ferrari 250 GT Lusso de Christine Pozzi et M. Griffe, dont c'est première participation au Tour Auto. Si pour la fille du regretté Charles Pozzi, la passion Ferrari va de soit, sa coéquipière n'est pas en reste, qui possède une 365 GTS et une Testarossa.

Le Tour Auto est également une affaire de famille. Pas moins de vingt couples disputent l'épreuve, ainsi que 25 équipages parents-enfants, dont seize père-fils, huit père-fille et même un équipage constitué d'une mère et de son fils. Bonjour l'Œdipe…
FERRARI 250 GT Lusso, 1964 de POZZI / GRIFFE
FERRARI 250 GT Lusso, 1964 de POZZI / GRIFFE G. Bonnafous
MASERATI A6 GCS 1955 de DZIEMBOWSKI
MASERATI A6 GCS 1955 de DZIEMBOWSKI G. Bonnafous
article précédent  Jean-Claude Andruet : parti pour gagner

Page précédente
Jean-Claude Andruet : parti pour gagner

article suivant  Tour Auto : mode d'emploi

Page suivante
Tour Auto : mode d'emploi

Partagez

réagir

Commentaires