Salon de Detroit 2007

CHRYSLER Nassau

Vincent Desmonts le 10/01/2007

Après le style néo-rétro du PT Cruiser et le look méchant du 300C, voici le design plus rangé du Chrysler Nassau. Ce concept-car de berline a des allures de coupé et un intérieur branché.

Depuis quelques années, le design Chrysler s'était spécialisé dans un design néo-rétro flirtant parfois avec la caricature. De l'engouement suscité par le PT Cruiser au succès rencontré par la 300C, en passant par un Crossfire faisant tourner nombre de têtes, cette formule a fait ses preuves. Mais il faut savoir tourner la page avant que le vent de la mode n'ait changé de direction.

Aussi les stylistes de Chrysler sont-ils retournés sur la planche à dessin afin de rechercher de nouvelles orientations pour le design d'une marque au positionnement plutôt haut de gamme. Ils reviennent avec l'étude Chrysler Nassau, qui marque un certain revirement.

CHRYSLER Nassau CHRYSLER Nassau

Pour Alan Barrington, auteur du design extérieur de ce concept-car, la Nassau est « plus émotionnelle et plus artistique » que les Chrysler de la précédente génération, « sa silhouette évoque les classiques breaks de chasse britannique. » Adieu donc le style « bad boy » du Crossfire ou le look « gangster » de la 300C, place une attitude plus BCBG !

Plus rangée en tous cas. Car si les plus récentes Chrysler en jetaient tellement qu'elles pouvaient rendre la vue aux aveugles, la Nassau dévissera moins de têtes. Sa calandre se fait discrète, insérée dans une face avant aux contours aérodynamiques. Les optiques s'affinent et s'étirent vers les ailes, les flancs sont épurés. Avec son arrière musclé, la Nassau paraît visuellement très compacte. Pourtant, elle repose sur un empattement de Mercedes Classe S ! Un miracle dont Alan Barrington n'est pas peu fier : « Afin d'obtenir une apparence plus compacte, la Chrysler Nassau a des porte-à-faux avant et arrière délibérément réduits au strict minimum, avec l'enveloppe de la carrosserie étirée autour des grandes roues de 21 pouces. »

Afin d'alléger l'ensemble, la carrosserie est peinte en deux teintes : un bleu « Mystic Pearl » pour les parties hautes, un gris « Starbright » pour les parties basses et l'entourage des feux et optiques. De profil, la ligne de toit en arc de cercle, l'arrière fuyant et l'absence de montant central feraient passer la Nassau pour un coupé. Mais le concept-car Chrysler est bien une berline, mais une berline à l'élégance plus décontractée.

Qui aurait remisé le smoking et les souliers au profit d'un polo, d'un pantalon de toile et de chaussures de bateau, en somme ! Une attitude plutôt dynamique que la partie arrière exprime pleinement : les lignes de flancs viennent en effet mourir de part et d'autre du support de plaque d'immatriculation, en encadrant la spectaculaire lunette incurvée.

L'habitacle affiche un style sobre et sans fioritures. Ici encore, le classicisme cohabite harmonieusement avec des aspects plus technologiques. « L'allure des divers composants de l'habitacle a été inspirée par le design des téléphones mobiles, des ordinateurs et des iPods », explique Ben Chang, auteur de cet intérieur. « Nous avons étudié le graphisme de ces produits technologiques, de manière à concevoir des commandes avec lesquelles le conducteur interagira de la même manière qu'avec des appareils électroniques. »

C'est ainsi que la radio ressemble à un téléphone portable, ou que le système de navigation se commande à l'aide d'une molette similaire à celle d'une souris informatique. Quant aux instruments, ils s'inspirent de l'horlogerie. Toutes les autres informations sont regroupées sur un afficheur géant abrité sous une élégante casquette au sommet de la planche de bord.

La Chrysler Nassau ne révolutionne pas le design, mais son style réaliste devrait déboucher sur des applications assez rapides en série : la remplaçante de la 300C s'en inspirera certainement.

Avis des propriétaires

Commentaires