Salon de Detroit 2003

BMW xActivity

Jean-François Destin le 01/01/2003

Avec le xActivity BMW respecte son calendrier tout en ne cachant presque rien du BMW X3 attendu en concession en Europe à la fin du mois de novembre 2003.

Voir plus de photos

Lors du lancement en Europe du X5 au printemps 2000, BMW avait affirmé que ce premier 4X4 SUV de la marque ne constituerait pas un coup isolé mais le début d'une trilogie axée sur la même philosophie du véhicule de loisirs tous chemins. Avec le xActivity dévoilé il y a quelques jours au salon de Détroit, BMW respecte son calendrier tout en ne cachant presque rien de la nouvelle version du X3 à venir.

Le constructeur allemand a beau insister sur le fait qu'il s'agit d'un concept-car, la ligne, les proportions et l'aménagement intérieur du xActivity seront à quelques détails près ceux du X3 définitif. Seule différence notable et importante, la présence d'un pied milieu (montants latéraux séparant les portières et les vitres et reliant le plancher au pavillon) enlevé ici à Détroit à des fins esthétiques.

Si une sérieuse parenté saute aux yeux entre le xActivity et son aîné le X5, le petit dernier se démarque davantage par la découpe de ses optiques que par ses dimensions. Accusant 4.55m en longueur (soit 11 cm seulement de moins que le X5), il bénéficie même d'un empattement plus généreux (2.88 contre 2.82m) au profit sans doute d'un meilleur équilibre et d'une tenue de route encore plus irréprochable.

Autre différence notable : le traitement de l'arrière avec une seule porte inférieure rabattable contenant une vitre coulissante et qui permet de pouvoir embarquer facilement des équipements de loisirs comme des VTT. Spécifique, la planche de bord assez simple et sobre ne préfigure pas celle de la nouvelle Série 5 comme cela a été avancé ici et là. On remarque le petit nombre de commandes à portée de main du conducteur. Espérons que BMW ne nous refasse pas le coup d'un " Idrive " compliqué.

Techniquement, l'exclusivité du futur X3 résidera dans l'apparition d'une toute nouvelle transmission intégrale permanente. Rien à voir avec celle du X5 mais à Munich, on reste bouche cousue sur ces progrès qui ont donné lieu paraît-il à l'enregistrement de nombreux brevets. On peut imaginer que l'électronique présidera encore davantage à la répartition de la puissance en fonction de l'adhérence de chaque roue et à une assistance sécuritaire liée à l'antipatinage tant en montée qu'en descente.

On sait peu de choses également sur les motorisations envisagées mais, dans un premier temps, le X3 reprendra l'essentiel des 6 cylindres essence et diesel de la Série 3 et notamment le 3l de 231 chevaux monté sur le " show-car " de Détroit et un 3 litres diesel porté à 204 chevaux.

Contrairement au X5 " made in USA ", le X3 sera construit en Autriche chez Steyr-Puch qui a sans doute participé à la mise au point de la transmission. Pas beaucoup plus accessible en prix que le X5 (on parle de 40.000 € en base !), le nouveau venu devrait " booster " les ventes. Chez BMW France, on compte immatriculer 6000 X3 en 2004 si le quota accordé au marché français n'est pas remis en cause.

En 2005, la filiale française en croissance permanente vise 50.000 immatriculations tous modèles confondus (BMW + Mini).

Avis des propriétaires

Commentaires