Salon de Detroit 2003

ASTON MARTIN AM V8 Vantage

Jean-François Destin le 01/01/2003

L'Aston Martin AMV8 préfigure à peu de détails près la future petite Aston Martin annoncée pour 2005. Elle a été conçue pour concurrencer directement la Porsche 911 et la Maserati GT.

Voir plus de photos

Elitiste et exclusive, Aston Martin a toujours joué une carte intermédiaire un peu décalée entre Ferrari et Porsche tout en perpétrant une tradition british du haut de gamme Sport. Les petites séries ayant l'inconvénient de générer des coûts de fabrication élevés, Ford, l'heureux propriétaire d'Aston, a enfin décidé de rentabiliser sa célèbre griffe en élargissant la gamme vers le bas pour pouvoir augmenter la production.

Même si elle est présentée à Detroit comme un concept-car, l'AMV8 préfigure à peu de détails près la future petite Aston Martin annoncée pour 2005. Ne mesurant que 4.34m de long (pour 1.87m de large et 1.298m de haut), elle a été conçue pour concurrencer directement la Porsche 911 et la Maserati GT.

Plutôt que d'essayer d'innover à tout prix, Henrik Fisker, le patron du design d'Aston a repris la silhouette générale de la sublime Vanquish tout en accentuant les galbes notamment au niveau des passages de roues. Stricte deux places, l'AMV8 doté d'un couvercle de malle englobant la vitre arrière repose sur une structure en aluminium pour limiter le poids aux alentours de 1500 kilos.

A propulsion (Aston Martin n'a pas évoqué une transmission intégrale), l'AMV8 bénéficie d'une répartition parfaite du poids entre l'avant et l'arrière (50/50), de quoi offrir une tenue de route à la fois neutre et efficace. Le V8 4.3l de 320 chevaux provient de Jaguar. Des modifications ont été apportées par les motoristes d'Aston Martin pour accroître la cylindrée (de 4.2l à 4.3l) et la puissance (de 298 à 320 ch) afin d'offrir des performances de très haut niveau (on parle de 280 km/h en vitesse de pointe). La boite mécanique robotisée disposera de 6 rapports et d'une double commande par palettes au volant.

L'AMV8 présentée à Détroit a dévoilé un habitacle sport, élégant et très raffiné malgré un mariage contestable des couleurs orange et beige. La finition et la qualité de fabrication ont paru exemplaires aux visiteurs.

Annoncée officieusement à 100.000€ , la "Baby" d'Aston Martin sera fabriquée dans une usine actuellement en cours de construction à Gaudon en Angleterre. Dès 2006, on parle d'une cadence annuelle de près de 6000 unités. Ces dernières s'ajouteront à celles de la DB7 Vantage coupé et de la DB7 Volante Vantage cabriolet.

Avis des propriétaires

Commentaires