Salon de Detroit 2001

OLDSMOBILE O4

Gilles Bonnafous le 01/01/2001

Basée sur une plate-forme Opel, l'Oldsmobile 04 se présente comme une synthèse entre une ligne s'inspiration européenne et les tendances actuelles du design de la General Motors.

Basée sur une plate-forme Opel, l'Oldsmobile 04 se présente comme une synthèse entre une ligne s'inspiration européenne et les tendances actuelles du design de la General Motors. Capable d'accueillir quatre personnes, ce cabriolet bénéficie d'un toit découvrable autorisant plusieurs configurations. D'où l'appellation 04, qui joue sur le symbole chimique de l'oxygène O, synonyme de plein air, tandis que le chiffre 4 résume à la fois les quatre places et les quatre saisons auxquelles la voiture a la faculté de s'adapter.

OLDSMOBILE O4 OLDSMOBILE O4

Elégante et équilibrée, l'Oldsmobile O4 affiche les lignes claires et nettes actuellement très prisées par les stylistes GM. Un dépouillement qui veut séduire les jeunes auxquels s'adresse ce concept car. La polyvalence de la voiture apparaît comme un autre argument convaincant, qu'elle doit à ses deux toits Targa. Réalisés en fibres de carbone, ceux-ci s'escamotent et se rangent derrière les sièges. Tout comme la lunette arrière, qui trouve refuge dans le même emplacement et ne laisse en place que l'aileron Targa. Encore que ce dernier soit également amovible, si le conducteur ne souhaite pas le laisser en place.

Tout en utilisant une plate-forme Opel, l'Oldsmobile O4 a bénéficié du travail d'artisan de Bertone, qui a collaboré avec GM Design sur le projet. "Nous avions un thème. Bertone nous a aidé à le transformer en réalité", a déclaré Jeff Perkins, le jeune designer en chef Oldsmobile, qui est venu à Turin superviser la construction de la voiture. La patte de Bertone se retrouve aussi dans des détails comme le traitement des sorties d'échappement de forme trapézoïdale.

Traction avant, l'Oldsmobile O4 est animée par le deux litres 16 soupapes Opel ECOTEC. Développant 190 ch, ce quatre cylindres turbo est accolé à une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports.

Autre caractéristique marquante, la voiture reçoit un système d'éclairage ultra puissant à fibres optiques. Fins et effilés, les projecteurs comme les feux arrière envoient des faisceaux ressemblant à ceux d'un laser. Les phares ne mesurent que 35 millimètres de hauteur contre 100 à 150 millimètres pour des projecteurs classiques moins lumineux.

A l'instar de nombreux concept cars exposés à Detroit, l'habitacle de l'Oldsmobile O4 est doté d'un tableau de bord minimaliste. Mais ici, les designers se sont inspirés des formes ergonomiques des dernières générations d'assistants personnels. Ils ont abouti à un Info Ring ou Anneau d'informations, qui, monté en demi-lune autour de la colonne de direction, remplace le classique tableau de bord et la console centrale. Réunissant toutes les informations nécessaires à la conduite, il évite au conducteur de voir son attention détournée de la route. La totalité de l'écran à cristaux liquides peut être paramétrée pour afficher les informations que le conducteur souhaite voir figurer. Dix boutons disposés autour de l'anneau intègrent l'ensemble des commandes nécessaires à l'affichage, qui, à portée de main, peuvent être actionnées au toucher.

Le conducteur peut stocker à bord un nombre important de données grâce à des stations d'accueil pour assistants personnels. De même pour un lecteur de carte de stockage Memory Stick Sony formant porte-clefs. L'assistant personnel peut être utilisé pour les directions à prendre, les numéros de téléphone ou les rendez-vous qui s'afficheront sur l'anneau d'informations. La carte mémoire peut stocker de la musique numérisée, les présélections radio ou encore les réglages des sièges.

Grâce au système BlueTooth, protocole universel de communication entreappareils portables, cette électronique complexe peut être intégrée sans générer de confusion. L'opérateur de l'assistance OnStar peut chercher dans l'assistant personnel du conducteur, lui trouver un numéro de téléphone et le composer à la demande. Vive le progrès !

Avis des propriétaires

Commentaires