Saga Peugeot

Premier à s’intéresser à l’automobile, Armand Peugeot est à l’origine des succès de la marque. A côté de voitures de prestige, notamment des sans soupapes, ce sont les modèles populaires qui pérenniseront la firme.

sommaire :

PEUGEOT 601

Gilles Bonnafous le 19/04/2006

Partagez

réagir

La 601 marque le retour de Peugeot dans la catégorie des six cylindres. Ce modèle élégant de haut de gamme, qui succède à la 12 SIX, s’inscrit dans une lignée initiée en 1908.

La première six cylindres Peugeot apparaît en 1908. Il s’agit d’une énorme voiture, le Type 105, la plus grosse automobile produite par Peugeot avant la guerre. Son moteur de 11,1 litres la propulse au moyen de chaînes à 100 km/h, une vitesse considérable pour l’époque. Elle sera retirée en 1909, tandis qu’un six cylindres plus modeste de 3,3 litres apparaît la même année. Il motorisera différents modèles jusqu’en 1911.
PEUGEOT
Peugeot Type 156 D.R.
PEUGEOT
Peugeot 12 SIX D.R.
Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Peugeot lance le Type 156 équipé d’un six cylindres sans soupapes de six litres, la première mécanique de ce genre commercialisée par la firme. Mais la voiture ne réussira pas à s’imposer et sera remplacée en 1923 par le type 174 à quatre cylindres.

En cette fin des années vingt, le six cylindres se généralise chez les constructeurs français, notamment Renault et Citroën. Sochaux y revient en 1928 en présentant pas moins de deux modèles. La 12 SIX, Type 183, est animée par une mécanique à soupapes latérales de deux litres et 38 ch. Quant au Type 184, il reçoit un nouveau moteur sans soupapes de 3,8 litres développant 80 ch. Produite au compte-gouttes jusqu’en 1931, la 22 CV 184 sera la dernière Peugeot sans soupapes. La 12 SIX sera retirée la même année mais au terme d’une carrière beaucoup plus heureuse, puisque près de 10 000 exemplaires en auront été construits.

Présentée au printemps de l'année 1934, la 601 est motorisée par un six cylindres à soupapes latérales de 2,1 litres développant 60 ch. Accolé à une boîte à trois rapports silencieux, il entraîne la voiture à 105 km/h. Comme toutes les Peugeot depuis la 201 C lancée en 1931, la 601 reçoit un essieu avant à roues indépendantes. Sa technique apparaît proche des autres modèles du constructeur avec un cadre bloctube et une transmission à vis.
PEUGEOT
Peugeot 601 roadster D.R.
PEUGEOT
Peugeot 601 coach grand luxe D.R.
Si esthétiquement la 601 conserve le style de la 301, elle annonce la prochaine révolution esthétique de la marque au Lion. Ce n'est pas encore le « fuseau Sochaux », mais on s'en approche. L'adoption d'un six cylindres a affiné le capot doté de trois volets horizontaux par flanc.

La 601 est proposée en trois versions de carrosserie, berline, coach décapotable et roadster. Parallèlement, une version longue (601 L) est offerte, dont l’empattement est porté à 3,20 mètres contre 2,98 m pour le modèle normal. La 601 L existe en quatre variantes, berline aérodynamique (quatre glaces), limousine six glaces, coach sport et coach profilé.
PEUGEOT
Peugeot 601 berline grand sport D.R.
PEUGEOT
Peugeot 601 cabriolet D.R.

En 1935, la 601 est quelque peu modifiée et devient 601 D. Son empattement est allongé à 3,07 mètres pour le modèle normal et à 3,42 mètres pour la version longue DL. A l’instar de toutes les conduites intérieures Peugeot du millésime 1935, elle reçoit une poupe fastback dite queue de castor. Cette dernière comporte un coffre incorporé ouvrant de l’extérieur. Il faut souligner que la construction en série de ce dispositif constitue une innovation. La 601 reçoit également des roues à voile ajouré.
PEUGEOT
Peugeot 601 berline six glaces Peugeot
PEUGEOT
Peugeot 601coach
La 601 D et DL est disponible en pas moins de dix types de carrosserie : les nouveautés, qui ne concernent que la version à empattement normal, sont la berline six glaces, le coach (fermé), le cabriolet et le coupé cabriolet Eclipse. Ces superbes carrosseries se feront remarquer et admirer dans les concours d’élégance.

Commercialisée jusqu’au début de 1936, la 601 aura eu une carrière courte. Ce sera la dernière six cylindres Peugeot avant le lancement de la 604 quarante ans plus tard. Son succès assez modeste est dû en partie à son manque de différenciation avec le reste de la gamme, en particulier par rapport à la 301. Lancée en 1935, la 402 s’est substituée à la fois à la 601 et à la 401.
PEUGEOT
Peugeot 601 roadster Peugeot
PEUGEOT
D.R.
article précédent PEUGEOT 504

Page précédente
PEUGEOT 504

article suivant PEUGEOT 604

Page suivante
PEUGEOT 604

Partagez

réagir