Saga Peugeot

Premier à s’intéresser à l’automobile, Armand Peugeot est à l’origine des succès de la marque. A côté de voitures de prestige, notamment des sans soupapes, ce sont les modèles populaires qui pérenniseront la firme.

sommaire :

PEUGEOT 403

Gilles Bonnafous le 25/04/2006

Partagez

réagir

Le 20 avril 1955, les concessionnaires Peugeot sont conviés à une grand-messe au Trocadéro. Objet ? La présentation du nouveau modèle de la marque au lion, la 403.

Quelques mois plus tard au salon de Paris, sous les verrières du Grand Palais, la voiture se fera voler la vedette par la bombe Citroën, la DS. 403 et DS, on ne peut imaginer deux automobiles plus opposées dans l’esprit ! Comparée à la sage provinciale de Sochaux, l’excentrique parisienne du Quai de Javel semble débarquer de la planète Mars…
PEUGEOT
Peugeot
PEUGEOT
D.R.
Dessinée dans un style très classique par Pinin Farina, la Peugeot 403 initie le partenariat entre le carrossier turinois et le constructeur franc-comtois. Le début d’une longue collaboration… Spacieuse et longue (4,5 mètres), la 403 est la première Peugeot dotée d’un pare-brise bombé. Elle apparaît aussi comme l’une des premières berlines dont les portes arrière s’ouvrent très largement (à angle droit). Et son coffre à bagages offre une capacité nettement supérieure à celle de la Peugeot 203.

Au point dès son lancement et peu encline aux maladies de jeunesse des voitures de l’époque, la Peugeot 403 est commercialisée de suite. Elle se trouve dans les concessions dès l’été 1955. Mécaniquement, elle dérive de la 203. Extrapolé de sa devancière, son quatre cylindres supercarré de 1,5 litre bénéficie de quelques améliorations. Ce moteur à culasse hémisphérique en alpax présente la particularité d’avoir son carburateur fixé sur le couvre culbuteur en alliage léger, ce qui permet de faire l’économie d’un collecteur d’admission traditionnel. Avec 58 ch, la Peugeot 403 roule à 135 km/h. La boîte de vitesses est entièrement synchronisée avec quatrième surmultipliée (à prise directe à partir de 1961). Comme sur la 203, la suspension reçoit à l’avant un ressort transversal et des ressorts hélicoïdaux à l’arrière — mais déplacés devant l’essieu.
PEUGEOT
D.R.
PEUGEOT
D.R

PEUGEOT
Peugeot 403 cabriolet Peugeot
PEUGEOT
Peugeot 403 berline, 1966 Peugeot
Premier modèle dérivé, le cabriolet Peugeot 403 est lancé au salon 1956. Pinin Farina a signé une ligne dépouillée, pure et élégante. L’habitacle est gratifié d’un équipement plus luxueux et les roues sont équipées en série d’enjoliveurs de roues à rayons. Mais la facture est salée — la voiture coûte 80% plus cher que la berline. Un hard top au dessin très convaincant sera proposé au salon 1959, mais son existence sera éphémère. Il sera retiré au printemps suivant.
PEUGEOT
Peugeot 403 familliale Peugeot
PEUGEOT
Peugeot 403 commerciale D.R.
En même temps, la gamme s’enrichit de deux modèles, la familiale, qui bénéficie de la même finition que la berline, et la commerciale nettement déchromée. L’empattement de ces deux voitures a été allongé de 24 centimètres (2,90 mètres) pour en faire des véhicules très spacieux, parmi les plus logeables de la catégorie des 8 CV. Leur suspension arrière a également été renforcée par des ressorts à lames qui se substituent aux ressorts hélicoïdaux de la berline. Cabriolet, familiale et commerciale remplacent leurs homologues 203, qui disparaissent du catalogue.

La Peugeot 403 va recevoir plusieurs perfectionnements techniques : en 1958, un coupleur électromagnétique Jaeger disponible en option sur la berline et le cabriolet et, deux ans plus tard, un ventilateur débrayable électromagnétique qui évite de perdre de la puissance à froid (sur toute la gamme).

Surtout, au salon de 1959, Peugeot est, avec la 403 D, le premier constructeur français à lancer une berline diesel en série. Son moteur Indénor de 1,8 litre, qui développe 48 ch DIN, l’entraîne à 120 km/h. Le niveau sonore paraît encore très élevé, mais la voiture fera le bonheur des compagnies de taxis — la voiture a du reste été lancée après que des exemplaires d’avant série furent testés par des chauffeurs de taxis parisiens.
PEUGEOT
Peugeot 403 D D.R.
PEUGEOT
D.R.
Au printemps 1960, naît la Peugeot 403 Sept, une version économique de la 403 motorisée par le quatre cylindres de la 203 (porté à 54 ch), qui vient de disparaître et dont elle assure la relève. Se contentant d’une finition et d’un équipement en retrait, la Sept est notamment identifiable de l’extérieur à sa calandre simplifiée et grillagée.

Construite jusqu’en octobre 1966, soit sur une durée de près de douze ans, la Peugeot 403 s’est avérée, grâce à sa robustesse, une arme redoutable dans la catégorie des 1500 cm3, la classe moyenne européenne. Elle a également été la première Peugeot à dépasser le million d’exemplaires produits (en août 1963).
PEUGEOT
Moteur 7 cv D.R.
PEUGEOT
D.R.
article précédent PEUGEOT 402

Page précédente
PEUGEOT 402

article suivant PEUGEOT 404

Page suivante
PEUGEOT 404

Partagez

réagir