Saga Lamborghini

Histoire : Historique Lamborghini

Gilles Bonnafous le 06/05/2002

Partagez

réagir

Riche en rebondissements, l'histoire tourmentée de la marque Lamborghini est d'abord l'aventure exceptionnelle d'un homme, Ferruccio Lamborghini, né sous le signe du taureau et qui se voulut le rival d'Enzo Ferrari.

Contrairement à Porsche et à Ferrari, dont la légende s'est d'abord écrite sur tous les circuits du monde, la firme de Sant'Agata a vu le jour ex nihilo, sans aucune référence à la compétition. Malgré ce lourd handicap, quelques années suffiront à Lamborghini pour s'installer au premier rang, aux côtés des plus grands noms de l'automobile sportive de prestige. Une réussite hors du commun qui trouve sa source dans un esprit avant-gardiste, une grande capacité d'innovation et un design d'exception.

Lamborghini
L'usine de Sant'Agata Bolognese
L'usine de Sant'Agata Bolognese Lamborghini
Lamborghini, c'est la synthèse d'une mécanique aussi moderne que sophistiquée et d'une créativité esthétique d'avant-garde. Cette dernière se nourrira de la féconde complicité nouée avec un grand carrossier, Nuccio Bertone, et un immense artiste, Marcello Gandini. Avec Bertone, Lamborghini tissera des liens privilégiés débouchant sur de véritables partenariats. Certains concept cars Bertone apparaîtront comme les préfigurations de futurs modèles - qui seront produits ou non. A l'image des Marzal, Countach, Bravo, Athon ou Genesis.

Originaire d'une famille de paysans modestes, Ferruccio Lamborghini voit le jour le 28 avril 1916 à Renazzo de Cento, en Emilie, une région riche de son agriculture comme de ses traditions automobiles. Très tôt, il est pris par le virus de la mécanique. Un penchant qui lui fait préférer les machines agricoles de la ferme parentale aux travaux de la terre.

Au lendemain de la guerre, le jeune Ferruccio bricole son propre tracteur à partir de pièces empruntées à des surplus militaires. La Lamborghini Trattori ne tarde pas à naître, qui connaît un succès rapide - la période est économiquement favorable, l'Italie manquant de matériel agricole. La firme deviendra le troisième constructeur italien de tracteurs derrière Fiat et Ferguson.
Tracteur Lamborghini
Tracteur Lamborghini
Lamborghini Murcielago
Lamborghini Murcielago
Entrepreneur né, Ferruccio Lamborghini se lance en 1960 dans la fabrication de brûleurs à mazout et fonde la " Lamborghini Bruciatori ", activité à laquelle il adjoint bientôt les systèmes de climatisation. Qualité des produits et réseau commercial efficace assurent l'expansion rapide de l'affaire. Après les tracteurs, Ferruccio Lamborghini fait une deuxième fois fortune. Il faut dire que s'il tire de ses origines un bon sens paysan, l'homme est un d'abord fonceur doté d'un caractère bien trempé - à l'image de son physique comme du logo qu'il a choisi pour sa marque et qui correspond à son signe astrologique.

Passionné de belles mécaniques et conducteur assidu de GT italiennes (Ferrari, Maserati, Lancia, etc.), Ferruccio Lamborghini va accomplir son rêve : construire sa propre voiture de sport. Fier et ambitieux, il aspire à ce qui se peut faire de mieux. Il souhaite que sa machine dépasse les Ferrari et Maserati en puissance, en sophistication et qu'elle soit parée de la carrosserie la plus originale. Il veut de la création.
Lamborghini Miura 1966
Lamborghini Miura 1966
Lamborghini Countach LP 400, 1973
Lamborghini Countach LP 400, 1973

Le projet est mené tambour battant. Fondée pendant l'hiver 1962-1963, la société " Automobili Ferrucio Lamborghini " est entièrement autofinancée. Une usine moderne sort de terre à Sant'Agata Bolognese, une bourgade située entre Modène et Bologne. L'homme sait s'entourer. Il s'adjoint les services de l'ingénieur Giotto Bizzarini, ex-Ferrari, qui a quitté Maranello en 1961 à grand fracas. Dans ses cartons, Bizzarini possède les plans d'un V12 de Formule 1 de 1,5 litre. Ferruccio Lamborghini lui demande de reprendre son projet en l'adaptant à une cylindrée de 3,5 litres. Tout en conservant les caractéristiques du moteur : rapport alésage-course super carré, angle de 60° et distribution à quatre arbres à cames en tête. Une mécanique plus moderne que le V12 Ferrari.
Gianpaolo Dallara et Ferruccio Lamborghini
Gianpaolo Dallara et Ferruccio Lamborghini D.R
Prototype 350 GTV
Prototype 350 GTV D.R
Pour le châssis, Lamborghini recrute Gianpaolo Dallara, un jeune et brillant ingénieur de 24 ans qui a fait ses débuts chez Ferrari et Maserati. Paolo Stanzani, l'adjoint de Dallara, n'a que 25 ans, tout comme le metteur au point, le Néo-Zélandais Bob Wallace, qui a travaillé avec les meilleurs mécaniciens de course dans des écuries privées. La première Lamborghini va naître. Présentée en octobre 1963 au salon de Turin, la 350 GTV est conçue comme une anti-Ferrari.
article suivant  Les concept cars Lamborghini

Page suivante
Les concept cars Lamborghini

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de Dartagnan
Dartagnan a dit le 13-06-2013 à 15:41
à la demande d'un ami responsable du 1er salon de l'automobile au printemps, 1969, j'avais accepté le lourde tache de récupérer des automobiles exceptionnelles pour ce salon un client de notre concession"High Performance Cars" de Boston qui possédait une des toutes premières Lamborghini Miura, importées, aux States, me prêtait, sa superbe Miura, bleu nuit sellerie cuir ivoire! ce fut le clou de cette exposition!!
avatar de J.E.M
J.E.M a dit le 12-06-2013 à 23:51
De belles "aventures" d'Hommes déterminés , sains de principes , créateurs de mythes et de rêves encore enviés aujourd'hui , et dont bon nombre de nos édiles devraient s'inspirer .