Vente Artcurial du 9 février 2008

La respectable maison Artcurial organisait une belle vente en marge de Rétromobile. L’inoxydable commissaire-priseur Hervé Poulain était bien sûr le maître de cérémonie.

sommaire :

Lamborghini Miura S : l'icône

Serge Bellu le 17/03/2008

Partagez

réagir

Trois voitures de Grand Tourisme très différentes sont parties au même tarif lors de la vente Artcurial. Trois automobiles qui ont marqué leur époque : une Mercedes-Benz 300 SL Roadster de 1958, une Aston-Martin DB 4 de 1961 et une Lamborghini Miura S de 1969. Les trois modèles ont été adjugés 320 700 euros.

La Lamborghini Miura est l’une des automobiles les plus extraordinaires de la production italienne. Dévoilée au Salon de Genève 1966 (après avoir dévoilé sa plate-forme mécanique quatre mois plus tôt à Turin), la Miura entre dans sa dernière évolution en novembre 1968 : la « P 400 S ».

D.R. / Artcurial

D.R. / Artcurial
La Miura « S » a conservé de la Miura originelle tous les traits saillants, tant stylistiques que techniques : la saisissante carrosserie imaginée par Marcello Gandini chez Bertone et l’architecture singulière avec le moteur central placé transversalement. La P 400 S a vu ses performances améliorées par rapport à la P 400 grâce à des chambres de combustion modifiées et à l’élargissement des conduits d’admission. Le moteur douze cylindres en « V » développe désormais 370 ch à 7 500 tr/min avec un couple de 40 mkg à 5 500 tr/min.

L’aménagement intérieur devient plus raffiné avec un vide-poches fermant à clé, dans la console centrale, et des commandes électriques pour les vitres. Le conditionnement d’air et la sellerie en cuir demeurent des options.
Extérieurement, on reconnaît la P 400 S à l’entourage chromé du pare-brise, des vitres latérales et des phares. La production de la P 400 S s’achève en décembre 1971 au terme d’une lignée de 140 exemplaires.

D.R. / Artcurial

D.R. / Artcurial
La Miura compte parmi les chefs d’œuvre incontestés de Bertone et plus particulièrement de son styliste vedette Marcello Gandini.

Revenons à la Miura P400, annoncée officiellement par Bertone le 28 février 1966. Il faut savoir qu’avant d’opter pour le projet de ce carrosssier, Lamborghini avait également contacté la Carroszzeria Touring. L’étude fut menée par Marcello Gandini qui prit la responsabilité du style chez Bertone après le départ de Giorgetto Giugiaro chez Ghia, en décembre 1965. Marcello Gandini, alors âgé de vingt-sept ans, a donc travaillé pendant l’hiver 1965-1966 sur la base du châssis « 400 TP » exposé au Salon de Turin, en novembre 1965. Le premier prototype fut présenté sur le stand de Bertone, le 10 mars 1966.

D.R. / Artcurial
article précédent  Derby L8: vedette de la collection Veniard

Page précédente
Derby L8: vedette de la collection Veniard

article suivant  Prost AP02 : une formule 1 en vente libre

Page suivante
Prost AP02 : une formule 1 en vente libre

Partagez

réagir

Commentaires