Le Mans Classic 2004

Le Mans Classic 2004 a franchi un pas décisif par rapport à la première édition de 2002.

sommaire :

FORD USA GT 40 Mk II

Gilles Bonnafous le 23/07/2004

Partagez

réagir

Construite en 1965 et portant le numéro de châssis 1016, la Ford GT 40, qui appartient aujourd’hui à Claude Nahum, débute sa carrière en Angleterre. Née avec un 289 c.i. (4,7 litres), elle est envoyée ensuite aux Etats-Unis, où Ford la fait convertir en Mk II (427 c.i., soit sept litres) par Holman & Moody pour les compétitions américaines. Elle court ainsi à Sebring (quatrième place) et à Daytona (abandon) avant d’être envoyée au Mans en 1966 pour participer aux 24 Heures, où elle doit être pilotée par A-J. Foyt. Mais suite à l’accident dont ce dernier a été victime, c’est Dick Hutcherson et Ronnie Bucknum qui en prennent le volant.
FORD USA
Motorlegend.com
FORD USA
Motorlegend.com
1016 terminera troisième du fameux trio gagnant de Mk II devant quatre Porsche 906 (deux litres !), toutes les Ferrari P3 et P2 ayant abandonné. Mettant en scène le triomphe de sa marque, Henry Ford II entend que les Mk II de Ken Miles-Dennis Hulme et Bruce McLaren-Chris Amon soient déclarées premières ex-aequo. Pour cela, il fait ralentir les leaders (Miles- Hulme) et passer les deux voitures côte à côte sous le drapeau à damiers. Mais l’ACO ne l’entend pas de cette oreille et classe les Ford en fonction de leurs places dans les stands ! Pour vingt mètres, c’est la Mk II châssis 1015 (bleue) des Néo-zélandais McLaren et Amon qui est proclamée victorieuse alors qu’elle n’était que deuxième dans la course !

Après cette page d’histoire, la voiture de Claude Nahum est exploitée à des fins commerciales par Ford, qui la présente chez les concessionnaires américains de la marque. Passé cette tournée promotionnelle, elle revient au Mans en 1967 pour les essais d’avril où, bardée d’appareils électroniques, elle sert de voiture laboratoire.
FORD USA
Motorlegend.com
FORD USA
Motorlegend.com

La Mk II est ensuite offerte au musée Harrah, où elle demeure de longues années, mais sous le numéro de châssis 1015, car, dans la lettre adressée au musée, les gens de Ford se sont trompés de numéro ! De sorte que lorsqu’elle est cédée à un collectionneur américain à la fin des années 70, ce dernier, croyant lui redonner sa livrée d’origine, la repeint en bleu ! Elle participe alors des courses locales, avant d’être rachetée par Peter Livanos, puis par Ken Quintenz, qui lui restitue sa configuration d’origine des 24 Heures du Mans 1966 et sa couleur gold. A son volant, Ken Quintenz prend part à des courses historiques, notamment à Watkins Glen où il gagne. C’est à ce dernier que Claude Nahum a acheté la voiture au début 2004. Elle a rejoint la collection de celles qui l’ont fait rêver dans sa jeunesse et qu’il a constituée en Suisse : deux GT 40, une Cobra Daytona, une Cobra 427 et une Mustang Shelby R.
FORD USA
Motorlegend.com
FORD USA
Motorlegend.com
Des travaux ont été nécessaires car, équipée pour courir aux Etats-Unis (plus pour des démonstrations que pour de véritables courses), la Mk II était « molle ». La suspension a été refaite et les amortisseurs durcis, et la voiture a été mise aux normes de sécurité européennes. Par contre, le moteur avait été révisé aux Etats-Unis avant que la Ford ne revienne en Europe.

Aujourd’hui, la voiture est en configuration Mk II B, c’est-à-dire équipée de deux carburateurs Holley 7.50 et avec les canalisations du circuit de refroidissement passant sur les côtés du cockpit et non plus dans le tunnel central. Le V8 Ford de sept litres développe 540 ch et permet à la voiture d’approcher les 300 km/h avec un pont mi-long monté pour ne pas trop prendre de vitesse. Car la limite est fixée par les pneumatiques, des Dunlop Racing historiques qui, contrairement aux Goodyear de l’époque mieux adaptés, n’inspirent pas une confiance exagérée à Bernard Thuner, le pilote de la voiture…
FORD USA
Motorlegend.com
FORD USA
Motorlegend.com
article précédent FERRARI 512 M

Page précédente
FERRARI 512 M

article suivant MASERATI 450 S Zagato

Page suivante
MASERATI 450 S Zagato

Partagez

réagir

Commentaires