Acheter une MG F/TF (1995 - 2005)

Stéphane Schlesinger le 05/09/2022

Utilisant un moteur central arrière, le duo MGF/TF pourrait passer pour très sportif. En réalité, son vrai truc, c'est la balade tranquille.

Partagez

réagir

Atypiquement classique

MG F/TF (1995 - 2005)

Prenant la suite de la MGB disparue en 1980, la MGF joue une partition totalement différente. Si la première recourait à une technologie classique pour son époque, la seconde se montre plus originale. Lors de sa genèse, fin des années 1980 et début 1990, on a établi chez Rover, propriétaire de MG, qu'un roadster ne pouvait être qu'une propulsion. Ça, c'est l'influence de la Mazda MX-5, qui rencontre un succès phénoménal. Problème, ce type de transmission n'existe pas à l'époque dans le groupe, pas plus que la plateforme ad hoc. Alors on a une idée : prendre une coque de Rover 111 et la retourner pour placer la mécanique derrière les passagers. Là-dessus, on trace une carrosserie inspirée du concept MG EX-E de 1985. Les moteurs sont pour leur part modernes puisque ce sont les tout nouveaux blocs K à 16 soupapes. Côté suspension, le futur roadster récupère le système Hydragas hydropneumatique – comme chez Citroën mais sans la haute pression – de la Rover 111. En mars 1995, la voiture baptisée MGF sort. Aussi originale par son architecture et sa suspension qu'était classique la MGB, elle est très bien accueillie. Elle inaugure la version 1,8 l du bloc K, en 120 ch. Six mois plus tard, elle est commercialisée en France, à un prix assez élevé : 143 750 F en 120 ch (30 400 € actuels). Si l'anglaise est appréciée pour son comportement routier et son confort, elle est vue d'un mauvais œil par BMW, propriétaire de Rover depuis 1994. En effet, elle constitue une rivale à sa Z3. Aussi les évolutions prévues sont-elles sérieusement ralenties : apparaît simplement en 1996 une version de 145 ch, dotée de déphaseurs d'arbres à cames, de l'ABS et de la sellerie cuir (165 900 F soit 35 100 € actuels). En 1999, la MGF bénéficie d'un léger restylage et d'un moteur 1,6 l de 110 ch en entrée de gamme. En 2000, patatras : BMW revend Rover Group. À quelque chose malheur étant bon, celui-ci peut augmenter à sa guise la cavalerie de la MGF. Il propose ainsi en 2001 l'édition limitée Trophy 160 (2 000 exemplaires) forte de 160 ch. La MGF, produite à plus de 77 000 unités, cède alors la place à la MG TF, qui en est une évolution profonde. La suspension Hydragas est remplacée par un ensemble ressorts hélicoïdaux/amortisseurs, la coque se rigidifie de 20 % en torsion, et l'avant se fait plus agressif. Le 1,6 l passe à 115 ch, et le 1,8 l à 135 ch, tout en demeurant à 160 ch en haut de gamme. Le 120 ch demeure, uniquement attelé à une boîte à variation continue Steptronic. La voiture a bien progressé, tant en efficacité qu'en fiabilité. Et si elle n'est certes pas extrêmement affûtée, elle constitue une fort agréable compagne de voyage. Les ventes vont bien, au contraire de MG-Rover qui fait faillite en 2005. La MG TF disparaît alors. 39 242 exemplaires ont été fabriqués, un résultat estimable.

Fiabilité

Trois points cruciaux à vérifier sur la F : les fuites de l'Hydragas, dont les sphères se dénichent difficilement, le joint de culasse et la corrosion. La TF, bien mieux fabriquée, n'a plus de soucis de suspension, mais le joint fait encore des siennes. Le MG Club de France saura en tout cas vous aider.

La cote

Une F 120 ch en bon état ne coûte pas cher : 4 000 €. La F 145 ch pointe à 6 000 €, mais la Trophy160 ch, bien plus rare, sera à 16 000 € minimum. En TF, les cours sont un peu plus élevés : 5 000 € pour une 115 ch, 6 000 € pour une 135 ch et 10 000 € pour une 160 ch, qui n'est pas une série limitée. Ces valeurs sont en légère hausse.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat MG

MG F et TF
MG F et TF
MG B (1962 - 1980)
MG B (1962 - 1980)
MG B
MG B
Tous les guides d'achat MG

Tags liés

Avis des propriétaires

Commentaires