Salon de Detroit 2005

DODGE Viper SRT-10

Jean Michel Cravy le 14/01/2005

Présenté au salon de Detroit 2005, le nouveau coupé Dodge Viper SRT-10 est parfaitement dans la lignée du précédent.

Voir plus de photos

L'histoire se répète… Quand la première Viper RT/10 est apparue en 1992, ce fut une petite révolution. Un roadster brutal et rustique, motorisé par un colossal V10. Un monstre… Mais c'est avec la version coupé, apparue 4 ans plus tard, que le mythe Viper a pris toute sa dimension.

Aussi, quand la nouvelle Viper est arrivée (aux Etats Unis, et pas encore en France, malheureusement), tout le monde s'est demandé combien de temps il faudrait attendre la version fermée. « La demande d'un coupé a commencé dès le jour où nous avons présenté la nouvelle SRT 10 en 2003 », plaisante Dan Knott, le directeur de la cellule spéciale Viper du groupe Chrysler. « Cette version coupé est donc pour nous une évolution normale de l'héritage Viper, et donne aux fervents exactement ce qu'ils recherchent dans la voiture de sport américaine ultime ». Nul doute que la « nation Viper », comme ils s'appellent eux-mêmes, à travers les nombreux clubs de fanatiques, applaudira des deux mains…

Incontestablement, le nouveau coupé Viper est parfaitement dans la lignée du précédent. La silhouette est virile et expressive à souhait. Et tout aussi bestiale, avec une ligne de ceinture de caisse plus rectiligne et moins modelée que par le passé, mais balafrée par une large évacuation d'air. L'arrière à pan coupé est superbe et le toit présente le caractéristique « double bubble » cher au carrossier Zagato. Ces deux bossages sont sensés permettre aux occupants de porter un casque lors d'ébats sur un circuit, ce que font beaucoup d'amateurs américains. D'ailleurs, clin d'œil supplémentaire, la Viper coupé ne sera proposée qu'en une seule couleur, le célèbre bleu métallique ornée de deux bandes blanches…

Sous le capot trône le « terrific » V10 tout aluminium de 8,3 litres de cylindrée (505 Ci), donnant la bagatelle de 500 chevaux et 712 Nm de couple, qui permet au coupé Viper d'abattre un 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes ! La transmission aux roues arrière est assurée par une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. Le freinage n'est pas en reste, avec des étriers Brembo, assistés par un ABS, ce qui n'était pas le cas sur l'ancienne version. Le prix de la Viper coupé n'est pas encore connu à l'heure actuelle, mais on aura le temps de faire quelques économies. Sa commercialisation aux USA n'est pas prévue avant l'automne 2005. Pour la France, il faudra attendre encore un peu plus…

Avis des propriétaires

Commentaires